Reel Opportunities

Superviseur/euse de post-production

Quel est le rôle du/de la superviseur/euse de post-production?

Les superviseuses de post-production aident les producteurs à obtenir les meilleurs résultats possibles dans le processus de montage sans dépasser le budget. Les superviseuses de post-production sont le lien principal de communication entre les productrices, les réalisatrices, les monteuses vidéos et sonores, les installations de tiers et la comptable de production. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un rôle créatif, la superviseuse de post-production est essentielle à la livraison du film ou de la série télévisée.

Pour des films qui utilisent du CGI (des images de synthèse créées par ordinateur), ils s’assurent que le producteur soit conscient des éléments créatifs et financiers à considérer avant même que la post-production du film ne commence.

Les superviseurs de post-production participent à l’embauche du personnel pour le montage, tel que les monteurs sonores et les concepteurs de titrage. Ils travaillent en étroite collaboration avec le comptable de production en lui fournissant des informations précises pour les rapports de coûts.

Elles continuent généralement à travailler sur la production jusqu’à ce que tous les éléments nécessaires pour l’achèvement du film soient livrés. Cela inclut la musique et les effets sonores, ce qui permet de remplacer la piste de dialogues par d’autres langues différentes.

Quels sont les points forts du/de la superviseur/euse de post-production?
  • Comprendre la post-production

    Connaître en détail le processus, rester à jour sur les effets causés par une technologie en constante évolution

  • Budgétisation

    Planifier, utiliser un logiciel de budget pour films, suivre les dépenses

  • Capacité multi-tâches

    Être capable de prioriser des demandes contradictoires

  • Résolution de problèmes

    Trouver des solutions aux problèmes créatifs et pratiques

  • Communication

    Convaincre les producteurs des possibilités créatives et des restrictions du poste, maintenir une bonne ambiance de travail pour toute l’équipe

Avec qui le superviseur de post-production travaille-t-il?

Le superviseur de post-production travaille en étroite collaboration avec les équipes de l’image et le son, en particulier avec le monteur, l’assistant monteur et le monteur sonore. Ils travaillent aussi avec le coordonnateur de post-production et les assistants de production.

Comment devenir un/e superviseur/euse de post-production?

La plupart des superviseuses de post-production ont travaillé dans l’industrie pendant au moins quatre ans, soit dans le montage, le son ou la gestion. Il est essentiel d’avoir une connaissance approfondie des processus très complexes de la post-production. La majorité des superviseuses de post-production commencent à travailler en tant qu’assistante de production.

Exigences scolaires: Si vous souhaitez aller à l’université, des cours d’art, de design, de photographie, de théâtre, d’anglais d’études cinématographiques, de graphisme, de communications, d’études des médias, de physique, de psychologie et d’informatique peuvent être utiles.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Technicien/ne en imagerie numérique

Aussi connu comme : DIT, Ou technicien/ne en gestion de données

En quoi consiste le travail d'un/e technicien/ne en imagerie numérique ?

Le/a technicien/ne en imagerie numérique est un poste relativement nouveau dans l’industrie du cinéma et de la télévision. Autrefois considéré comme un simple « manipulateur de données », la technicienne en imagerie numérique est aujourd’hui largement considérée comme l’un des membres les plus importants de l’équipe de tournage. Il fait le lien entre la production et la postproduction et travaille en étroite collaboration avec la directrice ou le directeur de la photographie afin d’obtenir le meilleur rendu possible pour le projet. La raison tient au fait que ce qui était autrefois des bobines de film exposées sont aujourd’hui des « données » – des images enregistrées numériquement et stockées sur des cartes ou des disques.

Le/a technicien/ne en imagerie numérique est presque une extension du directeur de la photographie. Elle aide à la manipulation des images numériques telles que le rapport hauteur/largeur, les paramètres de la caméra, la résolution, les codecs, les fréquences d’images et même les LUTs (étalonnage des couleurs). L’une des principales fonctions du/ de la technicien/ne en imagerie numérique est de s’occuper du déchargement des données, de leur copie et de leur sécurisation sur au moins trois sites. Il travaille en étroite collaboration avec l’opérateur de vidéo-assist afin de préparer le métrage brut pour les rushes, qui seront examinés par la réalisatrice et les autres membres de l’équipe de production. Comme le métrage brut a rarement l’air parfait, le/a technicien/ne en imagerie numérique manipule, en appliquant l’étalonnage des couleurs et d’autres techniques pour le préparer à être utilisé.

Enfin, le/a technicien/ne en imagerie numérique se trouve également au milieu du flux de travail entre la production et l’équipe de post-production, en assurant la liaison avec le monteur ou les assistants monteurs et en transférant les données. Le flux de travail se concentre sur un transfert sécurisé et efficace des données, en veillant à ce qu’aucune séquence importante ne soit perdue ou corrompue au cours du processus.

Quelles sont les qualités d'un/e technicien/ne en imagerie numérique ?
  • Appareils photo numériques et ordinateurs

    Connaissance approfondie des appareils photo, des formats de fichiers, des supports de stockage et des systèmes informatiques pour obtenir un flux de travail optimal

  • Photographie numérique

    Comprendre le contraste, la mise au point, l'éclairage, la cinématographie et la couleur. Ayez un bon œil pour l'étalonnage des séquences brutes

  • Résolution de problèmes

    Être capable de réparer les kits, les équipements techniques et les connexions de câbles

  • Communication

    Conseiller la directrice de la photographie sur les avantages ou les limites de certaines configurations, assurer la liaison entre le plateau et l'équipe de postproduction, créer le meilleur flux de travail possible entre les deux

  • Production de films

    Comprendre le fonctionnement d'un plateau de tournage, les rôles qui y sont joués et le processus de production

  • Garder son calme sous pression

    Rester vigilant dans un environnement réel, ajuster l'image avec précision

  • Attention au détail

    Étiqueter les fichiers, traiter les données sans les perdre, remarquer les corruptions

Avec qui travaille un/e technicien/ne en imagerie numérique ?

Les technicien/nes en imagerie numérique travaillent en étroite collaboration avec le département caméra. Sur certains tournages, ils sont nécessaires aux côtés du directeur de la photographie. Ils doivent également entretenir de bonnes relations avec la 2e Assistante caméra, qui remet les séquences aux technicien/nes en imagerie numérique si nécessaire. (Sur les grands plateaux, ils sont assistés par le/la gestionnaire des données). Le/la technicien/ne en imagerie numérique est souvent amené à prendre des notes de référence pour différents départements, comme la coiffure et le maquillage, le département des costumes et le superviseur du scénario.

Comment devenir technicien/ne en imagerie numérique ?

En général, les technicien/nes en imagerie numérique gravissent les échelons du département des caméras. Un bon moyen d’y parvenir est de devenir un stagiaire caméra.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Opérateur/rice de vidéo-assist

Aussi connu comme : Opérateur/rice retour vidéo (playback), VTR

Quel est le rôle de l’opérateur/rice de vidéo-assist?

Les opérateurs de vidéo-assist prennent les images générées par les caméras numériques et les affichent sur des moniteurs vidéo afin que le réalisateur et les autres membres de l’équipe puissent voir exactement ce qui a été tourné.

Ces images sont également enregistrées pour être visionnées, ce qui permet de revoir l’action après chaque prise. Elles sont une référence pour vérifier la continuité. Le retour vidéo est conservé pour créer une archive complète des prises de vue effectuées tout au long de la production.

Les opératrices de vidéo-assist utilisent un logiciel spécialement conçu pour l’enregistrement et la lecture instantanée. Ce logiciel permet également à l’opératrice de vidéo-assist de simuler des effets visuels sur le plateau pendant le tournage. La réalisatrice et la superviseuse des effets visuels (VFX) peuvent évaluer ces plans immédiatement plutôt que d’attendre que les images soient traitées et manipulées.

L’opérateur de vidéo-assist peut également monter les scènes sur le plateau pour des raisons de continuité et de synchronisation. Cela permet de s’assurer qu’aucun plan n’a été manqué.

Quels sont les points forts de l’opérateur/rice de vidéo-assist?
  • Concentration

    Être attentif, prêt à répondre immédiatement lorsqu'on vous demande d'enregistrer ou de rejouer une prise, prêter attention aux plans sur les moniteurs vidéo, repérer les problèmes et conseiller

  • Connaissance en vidéo

    Comprendre les équipements de retour vidéo, les câbles vidéo et audio, les liens vidéo sans fil et les bases des signaux et formats vidéo

  • Connaissance de la production cinématographique

    Comprendre les caméras numériques et l'éclairage, apprécier le rôle et les responsabilités de tous les membres de l'équipe

  • Communication

    Être capable de travailler en équipe et de collaborer avec d'autres départements

  • Résolution de problèmes

    Être capable de diagnostiquer les problèmes et de trouver des solutions

Avec l’opératrice de vidéo-assist travaille-t-elle?

Les opératrices de vidéo-assist sont principalement là pour aider la réalisatrice et la scripte, mais elles travaillent également en étroite collaboration avec les premières assistantes réalisatrices, les équipes de tournage et d’effets visuels. Sur les tournages plus grands, elles ont une assistante pour les aider.

Comment devenir un/e opérateur/rice de vidéo-assist?

Le parcours le plus courant pour devenir opérateur de vidéo-assist est de commencer à travailler dans un poste débutant pour des compagnies de location de caméras ou des compagnies de retour vidéo. Cela vous permet de comprendre le matériel et d’établir des contacts dans l’industrie. Les stagiaires passent du temps à se familiariser avec le rôle avant de devenir des assistants opérateurs de vidéo-assist et, éventuellement, des opérateurs de vidéo-assist.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Transcripteur/rice de vidéodescription

Aussi connu comme : Transcripteur/rice d’audiodescription, DVT

Quel est le rôle d’un/e transcripteur/rice de vidéodescription?

La transcription de vidéodescription, aussi connue sous le nom d’audiodescription, est le processus de narration descriptive des éléments non verbaux à l’écran, tels que l’environnement des personnages, les illustrations, les costumes et le langage corporel, dans le but de rendre accessible les médias visuels aux personnes aveugles ou malvoyantes.

Un professionnel des médias qui traduit les images visuelles en information verbale pour le bénéfice des gens est connu sous le nom d’un transcripteur d’audiodescription. L’audiodescription facilite l’accès au contenu vidéo pour les téléspectateurs malvoyants en fournissant un commentaire audio soigneusement réalisé qui correspond à ce qui est à l’écran. Les transcripteurs de vidéodescription commencent par écrire le scénario du projet et enregistrer la narration pour ensuite créer les fichiers nécessaires qui seront intégrés au reste de la production.

Les audiodescriptions peuvent être créées pour le cinéma, la télévision, les pièces de théâtre, les comédies musicales, les opéras, les spectacles de danse, les parcs, les monuments nationaux, les musées, les galeries d’art, les annonces de service public, les transports – la liste est sans fin. En général, l’audiodescription peut améliorer l’expérience et la compréhension de n’importe quelle information visuelle. Les transcriptrices de vidéodescription professionnelles sont souvent embauchées par des grandes productions cinématographiques et télévisuelles pour écrire et interpréter les descriptions de leurs vidéos.

Quels sont les points forts d’un/e transcripteur/rice de vidéodescription?
  • Écriture

    Écrire de façon à ce que la narration du texte ne semble pas être rédigée à l’avance, mais plutôt donner l’impression que les mots viennent naturellement Expliquer les concepts et les idées de manière claire et précise.

  • Communication

    Travailler bien avec tous les membres du projet, comprendre la vision du contenu et communiquer efficacement ce qui se passe à l’écran pour les personnes aveugles ou malvoyantes

  • Attention au détail

    Écouter et regarder attentivement, effectuer les tâches sérieusement et efficacement, en tenant en compte tous les aspects, et transmettre tous les détails nécessaires via les audiodescriptions

  • Prononciation

    Être capable de prononcer correctement et de manière compréhensible les mots.

Avec qui la transcriptrice de vidéodescription travaille-t-elle?

Il n’est pas rare que les transcriptrices de vidéodescription travaillent avec les réalisatrices, les productrices, les monteuses de son et d’autres membres de l’équipe pendant la post-production.

Comment devenir un/e transcripteur/rice de vidéodescription?

Il n’y a pas un cheminement éducatif direct pour faire la transcription de vidéodescription, mais une formation en écriture et en post-production ou en ingénierie du son est utile.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Technicien/ne DEL

Aussi connu comme : Directeur/rice de la production virtuelle

Quel est le rôle du/de la technicien/ne DEL ?

Un technicien DEL travaille dans un domaine de la technologie cinématographique appelé la production virtuelle (parfois aussi appelé murs de réalité virtuelle), qui gagne en popularité. La production virtuelle comprend de grandes surfaces (murs, plafonds, parfois aussi les planchers) qui sont composées d’écrans DEL. Ces grands écrans, appelés murs LED, sont construits dans un studio ou sur un plateau. Les images visuelles sont ensuite créées avec un logiciel de conception 3D appelé Unreal Engine et sont diffusées sur les écrans. L’écran agit en tant qu’arrière-plan et peut être relié à une caméra de capture de mouvement afin d’y ajouter l’effet d’un vrai arrière-plan. Il se déplace par rapport aux mouvements de la caméra et fournit une expérience d’arrière-plan immersive. Ceci réduit le travail de post-production.

Une technicienne DEL est chargée d’aider à la création de ses environnements immersifs pour les productions. Elles doivent construire et calibrer les grands écrans et travaillent avec la production pour bien réaliser l’espace et le concept désiré. La technicienne est aussi responsable de la gestion des écrans sur le plateau, et veille à ce que les arrière-plans désirés pour la scène tournée soient affichés. Elles aident aussi la production à la création de ce monde et donnent des conseils aux équipes de tournage sur le plateau en ce qui concerne les réglages optimaux pour les écrans.

Quels sont les points forts d’un/e technicien/ne DEL ?
  • Comprendre la lumière

    Avoir un bon œil artistique, connaître les techniques d’éclairage pour créer différents effets

  • Connaissances en électricité

    Avoir une très bonne connaissance des circuits, alimentations électriques, moteurs, câbles, fusibles, relais thermiques, interrupteurs de protection contre les courants de court-circuit, du chauffage et de la climatisation et beaucoup plus encore

  • Connaissance du processus cinématographique

    Comprendre le processus de la production

  • Communication

    Des plans et pouvoir les expliquer aux membres de l’équipe de tournage, pouvoir bien communiquer avec le directeur de la photographie et l’équipe d’éclairage, être accessible et claire même lorsqu’il faut prendre des décisions sous pression

  • Organisation

    Travailler en respectant les contraintes budgétaires, organiser l’horaire de l’équipe et les matériaux nécessaires, établir les priorités en fonction des échéanciers

  • Connaissance des DELs et de la technologie Unreal Engine

    Une compréhension claire et approfondie des technologies que vous utilisez

Avec qui le technicien DEL travaille-t-il?

Un technicien DEL travaille avec le réalisateur et le directeur de la photographie afin de comprendre la vision qu’ils ont pour la scène. Ils discuteront de la construction du mur DEL et les effets d’éclairage et d’arrière-plans désirés. Sur le plateau, le technicien DEL travaille avec une équipe de machinistes et électriciens afin de construire les murs d’écrans et s’assurer que tout fonctionne correctement. Les techniciens DEL travaillent aussi en étroite collaboration avec les artistes qui créent les paysages à l’aide du logiciel Unreal Engine.

Comment devenir un/e technicien/ne DEL?

Développez vos compétences en matière d’éclairage et de caméra: La porte d’entrée pour devenir une technicienne DEL commence avec la compréhension des principes fondamentaux en matière d’éclairage et de caméra. Vous pouvez commencer votre apprentissage de ces principes en vous impliquant dans les syndicaux locaux d’éclairage et de caméra ou en suivant des cours de formation.

Cherchez des possibilités : Une fois que vous avez travaillé sur des plateaux et que vous avez acquis l’expérience nécessaire dans les secteurs de l’éclairage, la caméra et la technologie, vous pouvez passer à la production virtuelle DEL. Vous pouvez essayer de trouver des studios qui travaillent avec cette technologie et travailler avec eux, ou bien trouver des entreprises qui louent leurs services dans ce domaine.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Assistant monteur

Quel est le rôle de l’assistant monteur?

Les assistants monteurs sont ceux qui assurent le bon déroulement du processus de postproduction et s’occupent de la paperasse et des tâches journalières afin que le monteur puisse se concentrer sur le montage du film. Le rôle de l’assistant monteur est de communiquer avec les départements de la production, tels ceux de caméra et de son, et avec l’ingénieur de la vision. Il ou elle récupère les images tournées du jour et s’assure qu’elles sont organisées et correctement étiquetées pour le monteur.

L’assistant doit assurer que les scènes tournées sont organisées de façon que le monteur peut facilement trouver celle qui cherchent. Les fichiers doivent être étiquetés clairement afin que le monteur comprenne de quelle prise il s’agit. Il ou elle incorpore aussi des métadonnées dans les prises afin que le monteur puisse rechercher les prises en utilisant une étiquette spécifique pour les trouver. Lorsque le film est rendu à sa version final, le travail de l’assistant monteur n’est pas encore terminé, il leur reste d’assurer que les fichiers soient conformes et de les transférer à l’équipe de son.

Sur les films à grand budget, il y a parfois une équipe d’assistants monteurs pour travailler sur le processus de post-production. Pour les films à plus petit budget ou la télévision, il y a généralement un assistant monteur pour le monteur.

Quels sont les points forts de l’assistant monteur?
  • Savoir utiliser les logiciels de montage

    Savoir bien utiliser des outils tels Avid Media Composer, Adobe Premiere, Final Cut, et Lightworks.

  • Communication

    Bien travailler avec le monteur et l’équipe de production pour obtenir les bons fichiers et l’information nécessaire.

  • Souci du détail

    Être patient, avoir le souci du détail et le bon sens de l’organisation, souvent sous pression.

  • Organisation

    Avoir un bon sens l’organisation et savoir maintenir de l’ordre dans les fichiers et bien les étiquetés pour le monteur.

Avec qui l’assistant monteur travaille-t-il?

L’assistant monteur travaille sous la direction du monteur et suit ses directives. Il ou elle travaille aussi en étroite collaboration avec l’équipe de production pour obtenir les prises journalières. L’assistant travaille aussi avec le 2e assistant à la caméra pour obtenir les registres de caméra et les données du tournage. Il ou elle travaille avec le preneur de son pour obtenir les registres de son. Et finalement, l’assistant travaille aussi avec l’ingénieur de la vision pour obtenir les disques dures du plateau.

Comment devenir un assistant monteur?

Vous pouvez débuter votre carrière en tant qu’assistant à la production pour une maison de montage ou des monteurs. Vous aurez la chance d’établir des liens et acquérir de l’expérience dans le domaine de la post-production. Il est nécessaire de bien savoir utiliser des logiciels de montage tels Avid Media Composer et Adobe Premiere Pro. Si vous avez déjà beaucoup d’expérience en montage, ou bien vous avez fréquenter une école de cinéma ou de production médiatique, créer une bande démo de votre travail.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Sous-titreur/euse

Aussi connu comme : Traducteur/rice

Quel est le rôle du/de la sous-titreur/euse ?

Les sous-titreurs permettent au public du monde entier et aux sourds et malentendants d’apprécier les films. Ils traduisent tous les dialogues, la musique et les effets sonores d’un film en texte qui apparaît à l’écran, soit dans la langue originale, soit dans une langue étrangère.

Après avoir regardé et écouté attentivement le film au complet, elles rédigent des sous-titres avec des codes temporels précis qui décrivent la musique et les effets sonores ainsi que les dialogues et les voix off. Les sous-titres doivent être correctement ponctués et orthographiés et doivent rester à l’écran suffisamment longtemps pour pouvoir les lire facilement. Les traductrices/sous-titreuses traduisent les dialogues et rédigent les sous-titres dans la langue destinée à un public en particulier.

Une fois qu’ils ont fini cette étape, ils vérifient que toute l’orthographe est correcte et que les sous-titres ne cachent pas les visages des personnages. Par la suite, les fichiers sont envoyés à l’équipe de post-production (qui transfère la bande sonore finale sur le film dans tous les différents formats). Le film peut ensuite être distribué aux salles de cinéma qui proposent des séances sous-titrées ou aux salles de cinéma à l’international.

Les sous-titreuses sont généralement embauchées par des compagnies de post-production spécialisées, mais travaillent parfois en tant que pigiste.

Quels sont les points forts du/de la sous-titreur/euse ?
  • Grammaire

    Bonne orthographe, ponctuation et utiliser correctement la grammaire

  • Langues

    Traduire le dialogue dans la langue requise et tenir compte du contexte (pour les traducteurs/sous-titreurs)

  • Être conscient de l’espace dans l’écran

    Comprendre comment les sous-titres apparaissent sur l’écran et leur impact sur le visionnage

  • Souci du détail

    Travailler minutieusement avec du texte et des codes temporels dans des délais serrés

  • Intérêt pour les publics sourds

    S’intéresser aux expériences des sourds et malentendants

  • Connaissance de logiciel

    Être capable d’utiliser un logiciel de sous-titrage

Comment devenir un/e sous-titreur/euse ?

De nombreuses compagnies de post-production qui proposent des services de sous-titrage offrent elles-mêmes des formations aux sous-titreuses. Si vous souhaitez devenir sous-titreuse, mettez en pratique vos compétences linguistiques et conservez un portfolio avec des échantillons d’écriture. Vous pouvez contacter des compagnies de post-production et vous renseigner.

Exigences scolaires : Des cours en post-production cinématographique, des cours linguistiques et des cours sur les logiciels de transcription et de sous-titrage pourraient vous être utiles.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Coloriste

Aussi connu comme : Technicien en Imagerie

Quel est le rôle du coloriste?

Les coloristes contribuent à l’ambiance et au look du film en définissant les couleurs. Ils et elles travaillent avec le réalisateur et le directeur de la photographie pour décider de la palette, qu’elle soit retenue ou très colorée, qu’elle ait des couleurs blanchâtres ou des couleurs primaires. Les coloristes contribuent à ces looks en changeant les niveaux de luminance (luminosité) et de saturation (couleur).

Les films et séries télévisées sont généralement tournées sur des caméras numériques en format brut, ce qui signifie que la couleur est capturée dans les données, mais ne peut pas être visionnée avant que la couleur soit appliquée. Si la production est tournée sur pellicule, les premières images sont amenées en laboratoire où elles sont développées et numérisées pour le flux de production numérique. C’est ensuite le travail du coloriste de perfectionner l’application de la couleur sur l’image. Ce processus est connu comme la colorimétrie.

Lorsque les coloristes reçoivent les fichiers à monter, ils stylisent la couleur pour correspondre à la vision du réalisateur et du directeur de la photographie. Ils s’assurent que les prises correspondent l’une à l’autre en ajustant la saturation des couleurs et la luminance. Ils proposent aussi des solutions créatives aux problèmes liés à l’image. Ils pourraient savoir quoi faire aux images surexposées ou sous-exposées ou une correction jour pour nuit, par exemple.

Les coloristes sont responsables d’assurer que le film répond aux lois et théories scientifiques de la luminance et la saturation.

Quels sont les points forts du coloriste?
  • Comprendre la couleur

    Savoir utiliser la couleur pour rehausser l’histoire, apprécier l’effet psychologique que peut avoir la couleur, avoir un bon œil, comprendre quel look correspond à certain style de tournage

  • Connaissance des processus numériques et de pellicule

    Comprendre comment obtenir le meilleur des négatifs de caméra

  • Connaissance du processus de production cinématographique

    Connaître le processus de production cinématographique ou télévisuelle

  • L’utilisation de logiciels

    Savoir bien utiliser les logiciels d’étalonnage, tel Adobe Premiere, Baselight ou Davinci Studio, rester à jour avec les développements de logiciels et savoir quel outil utiliser pour chaque projet

  • Communication

    Savoir bien travailler avec le réalisateur, comprendre la vision du directeur de la photographie, partager le processus avec les assistants au montage et les superviseurs de scénario

  • Souci du détail

    Ȇtre patient, savoir travailler des petits changements de la couleur et du ton, continuer de s’attarder au détail dans des situations de stress

Avec qui le coloriste travaille-t-il?

Le coloriste travaille en étroite collaboration avec le monteur, le réalisateur et le directeur de la photographie. C’est un métier assez solitaire puisque la majorité du travail plus détaillé est réalisé seul.

Comment devenir un coloriste?

Des programmes d’étude en postproduction cinématographique existent. Vous pouvez aussi développer votre méthode de travail et monter votre portfolio en travaillant sur des productions de petites envergures dans votre région. Apprenez à utiliser les logiciels d’étalonnage tout en étudiant la théorie de la couleur et la cinématographie, qui vous enseignera la façon dont la lumière et la couleur sont connectées. Une expérience en art ou en photographie est utile. La plupart des coloristes commencent dans des postes de postproduction tel l’assistant de montage ou techniques et apprennent le processus de post-production pendant plusieurs années.

Voici quelques conseils :

Obtenir un diplôme: Ce n’est pas essentiel, mais avoir de l’expérience en postproduction ou avec des logiciels de montage dans un programme cinématographique peut être en atout dans votre recherche d’emploi.

Développez un portfolio: C’est ce qui impressionnera les collaborateurs potentiels et les gens de l’industrie du cinéma. C’est aussi un des meilleurs moyens pour apprendre le processus de montage et comprendre ce qui fonctionne et ne fonctionne pas.

Rechercher des entreprises de postproduction : Essayez d’établir des contacts dans des entreprises de postproduction pour bâtir un réseau et possiblement trouver des postes débutants.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Monteur/euse

Aussi connu comme : Monteur/se film

Que fait un/e monteur/euse ?

Le/la monteur/euse est chargé/e de « couper » et d’assembler les séquences brutes du film pour en faire un produit final cohérent. Les films ne sont généralement pas filmés dans l’ordre dans lequel l’histoire se déroule, si bien que les monteurs pourraient être amenés à travailler sur des scènes de la fin du film avant même que le début ne soit filmé.

Leur travail consiste à prendre des scènes dans un ordre qui n’est pas celui de l’histoire, à analyser chaque plan (ce qui représente parfois des centaines d’heures de tournage), et à sélectionner et assembler méticuleusement les prises qui permettront d’obtenir l’impact émotionnel et thématique souhaité d’un film.

En pré-production, les monteuses travaillent en étroite collaboration avec le réalisateur pour décider de la meilleure façon de filmer le scénario. Une fois le tournage commencé, ils examinent chaque jour les rushes, vérifient les normes techniques et le sens émergent de l’histoire et de la performance, et les montent en une série de scènes. Au moment où le film se termine, les monteurs auront passé des heures à retravailler les scènes et à les couper ensemble pour créer un montage brut.

Lors de la post-production, le monteur et la réalisatrice travailleront en étroite collaboration pour affiner le montage de l’assemblage en une Version du réalisateur, qui doit être approuvée par les producteurs, jusqu’à ce qu’ils obtiennent le montage final (également connu sous le nom de « picture lock »). Ensuite, la musique et le son sont ajoutés au mixage, un processus supervisé par les monteurs.

Dans le domaine de l’animation, le processus de planification est plus laborieux car aucune séquence n’est produite sans avoir été planifiée avec précision. Dans les films d’action, les monteuses travaillent avec des séquences existantes en post-production, choisissant parmi une variété de plans. En animation, l’ensemble du film, y compris chacune de ses scènes et leur ordre, est planifié à l’avance. En fait, dans l’animation, le montage est effectué en premier.

Quelles sont les qualités d’un/e monteur/euse ?
  • La narration

    Comprendre comment utiliser les images, le rythme, la cadence et la tension pour raconter une histoire

  • Sensibilité visuelle

    Avoir un bon œil, savoir quel style correspond au genre du film

  • Utilisation de logiciels de montage

    Maîtriser des outils comme Avid Media Composer, Adobe Premier, Final Cut et Lightworks

  • Communication

    Bien travailler avec le réalisateur, et partager le processus avec les assistants monteurs et le superviseur du scénario

  • Souci du détail

    Être patient, avoir le souci du détail et un bon sens de l'organisation, souvent sous pression

Avec qui travaillent les monteur/euses?

Assistant monteur
Les assistants monteurs prennent en charge le fonctionnement quotidien de la salle de montage, laissant le monteur libre de se concentrer sur le montage du film. Leur tâche principale est de communiquer avec les autres départements, comme la production, la caméra et le son. Elles vérifient les feuilles de caméra lorsque les images arrivent et notent tout problème technique. Parfois, le monteur demande au premier assistant d’effectuer un montage.

Deuxième assistant monteur, troisième assistant monteur et assistant de montage
Les premiers assistants monteurs peuvent être aidés par plusieurs assistants, en fonction de la taille de la production. Les assistants étiquettent les fichiers et effectuent des coupes, des montages et des synchronisations sonores simples. Ils lisent les oscilloscopes et les audiomètres, les signaux TV et vidéo, connaissent les spécifications techniques des différents diffuseurs et comprennent la compression.

Monteur/euse son
Les monteurs son sont responsables de toute la post-production sonore. Elles sont le principal point de contact de la monteuse image pour tout ce qui concerne les bandes sonores de la production.

Preneur/euse de son RAD (Remplacement Automatique du Dialogue)
Les preneurs de son RAD ont une relation de travail étroite avec les monteuses d’images en raison des changements de scénario et du dialogue de remplacement avec les acteurs.

Coloriste
Les coloristes contribuent à l’ambiance et à l’aspect d’un film en définissant ses couleurs. Elles travaillent avec le réalisateur et la directrice de la photographie pour décider de la palette.

Comment puis-je devenir un/e monteur/se ?

La voie traditionnelle pour devenir monteur/se est de commencer comme assistant de production, puis de devenir assistant monteur. Il est courant de travailler en tant qu’assistant monteur dans des productions à petit budget avant de passer aux longs métrages.
Voici plus de conseils :

Niveau d’études requis : Un programme d’études en médias ou en cinéma, axé sur la post-production, est utile. L’expérience de l’utilisation de logiciels de montage est essentielle, tout comme le fait de travailler sur de petits projets pour constituer votre portfolio.

Faites un stage : Les stages sont des emplois accompagnés d’une formation, c’est donc une excellente occasion de gagner de l’argent tout en apprenant. Avant d’accepter un stage, vérifiez ce que vous allez apprendre auprès de votre employeur potentiel et de l’établissement d’enseignement supérieur, afin d’être sûr qu’il vous permettra d’acquérir les compétences que vous recherchez.

Faites du montage : Réalisez des vidéos. Créez une chaîne YouTube pour montrer votre travail.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Mixeur

Aussi connu comme : Mixeur de réenregistrement

Quel est le rôle du mixeur ?

Un mixeur (aussi connu comme le mixeur de réenregistrement) est un ingénieur du son qui travaille en postproduction pour créer la version finale de la bande sonore d’un film ou d’une série télévisée en mixant le dialogue, les effets sonores et la musique.

Le mélange final doit avoir l’équilibre sonore voulu parmi ses éléments différents ainsi que répondre à la vision du projet du réalisateur et du concepteur sonore.

Les monteurs de son, concepteurs de son, mixeur du son et/ou monteurs de son assemblent les pistes qui deviendront les matières brutes que le mixeur de réenregistrement utilisera lors de la production et les premières parties de la postproduction. Des musiciens, chanteurs et comédiens professionnels et les artistes bruiteurs créent les sons qui feront partie de ces pistes.

Le « prémixage » est la première étape dans le processus de réenregistrement. Le mixeur de réenregistrement fait le traitement préliminaire du prémixage du dialogue en ajustant le niveau sonore, celui du fondu enchaîné et en réduisant le bruit ambiant qui a été enregistré sur le plateau. Guidé par le réalisateur et le producteur, le mixeur de réenregistrement/mixeur doit prendre des décisions exécutives concernant le niveau sonore de chaque élément de son (dialogue, effets sonores, rire enregistré et musique) en fonction des autres lors du « mixage final ».

Quels sont les points forts d’un mixeur?
  • Connaissance du processus cinématographique

    Connaître le processus de production d’un film ou d’une série télévisée

  • Bonne écoute

    Avoir une très bonne écoute et pouvoir se concentrer sur le son dans un environnement avec beaucoup de distraction

  • Comprendre le son

    Comprendre comment le son se déplace, comment nous entendons, et comment le son peut être manipulé et déformé

  • Créativité et savoir raconter une histoire

    Savoir créer des sons qui rehaussent la qualité de l’histoire

  • Savoir utiliser des logiciels

    Enregistrer le son, avoir de bonnes connaissances de ProTools et d’autres logiciels de conception de son

  • Communication

    Comprendre la vision du réalisateur et pouvoir décrire des idées techniques et créatives, avoir des discussions constructives et pouvoir répondre aux commentaires constructifs, travailler les dialogues tout en gardant le son en tête

  • Organisation

    Savoir travailler avec des délais serrés

Avec qui le mixeur travaille-t-il ?

Le mixeur travaille principalement avec l’équipe de son de postproduction qui comprend les monteurs de son et le superviseur de postproduction qui s’assurent que l’horaire de la postproduction respecte les délais. Il ou elle travaille aussi avec le réalisateur et le producteur du film afin d’obtenir des notes et l’approbation finale.

Comment devenir un mixeur?

Un diplôme en ingénierie sonore est pertinent pour cet emploi. Pour orienter vos connaissances ingénierie sonore vers l’industrie du cinéma, une bonne solution serait de commencer en tant qu’assistant monteur de son et gravir les échelons pour travailler au sein d’une des équipes de postproduction du son.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Ingénieurs de postsynchronisation

Aussi connu comme : techniciens ADR

Quel est le rôle d'ingénieurs de postsynchronisation ?

Les ingénieurs de postsynchronisation sont des ingénieurs de son qui se spécialisent dans le réenregistrement de dialogue dans un studio d’enregistrement, ainsi que l’enregistrement de voix hors champs pour les films d’animation, les séries télévisées, les documentaires et les jeux vidéo.

L’abréviation utilisée en anglais « ADR », qui revient souvent en français, signifie « automated dialogue replacement » – c.a.d. remplacement de dialogue automatisé. Ce terme se réfère aux techniques qui sont utilisées pour résoudre les problèmes de son. Afin d’obtenir un dialogue clair et parfait dans chaque prise d’une émission de télévision ou un film, les cinéastes ont une arme secrète : les ingénieurs de postsynchronisation.

Le dialogue peut parfois être réenregistré pour remplacer le son original d’une scène car il y a un problème, tel du bruit de fond ou un comédien qui fait une erreur dans sa réplique. L’ingénieur de postsynchronisation assure que le dialogue d’un film est de la meilleure qualité possible. Il ou elle reçoit des notes prises au cours du tournage par le superviseur de scénario ou le chef opérateur du son, qui indiquent où se trouvent les problèmes audios. L’ingénieur travaille donc à partir de ces notes pour remplacer ces problèmes avec des nouveaux enregistrements, ramenant aussi les comédiens en studio pour réenregistrer le dialogue au besoin.

Quels sont les points forts d’un ingénieur de postsynchronisation?
  • L’écoute

    Avoir une bonne oreille, savoir ce qui sonne bien à l’oreille, savoir capter et reconnaître des sons qui ne devraient pas être dans l’enregistrement

  • Savoir conter une histoire

    Comprendre le processus de production cinématographique, apprécier la façon dont le son contribuer à conter l’histoire

  • L’utilisation de logiciels

    Enregistrer le son, utiliser des logiciels de montage, comprendre comment le son est produit/capter

  • Communication

    Comprendre la vision d’un réalisateur, bien travailler avec les comédiens pour reproduire le dialogue, collaborer avec les producteurs, les monteurs d’images et les monteurs de son

  • Souci du détail

    Être patient, reconnaître les plus petits détails, travailler sous pression dans les étapes finales du montage

Avec qui l’ingénieur de postsynchronisation travaille-t-il ?

Les ingénieurs de postsynchronisation travaillent en étroite collaboration avec le réalisateur et le monteur. Ils et elles pourraient aussi travailler avec les personnes suivantes :

Monteur de son en chef
Le monteur de son en chef travaille directement avec le cinéaste pour dresser l’horaire et les styles créatifs. Il ou elle fait le lien avec le monteur d’images. Il monte l’équipe qui sera responsable de la création de la bande sonore du film. Le monteur de son en chef organise les sessions d’effets spéciaux et de bruiteur. Elle fournit aussi son opinion créative lors du montage afin d’assurer un produit fini parfait.

Doubleurs
Les doubleurs sont des comédiens qui sont responsables du dialogue pour un film, une série télévisée ou un projet d’animation. Il se peut que ce soit la première fois que le dialogue est enregistré, ou bien pourrait aussi être un dialogue de remplacement dû à un enregistrement de production erroné.

Monteur de dialogue (animation)
Les monteurs de dialogues sont responsables de monter les enregistrements du scénario et de les synchroniser avec l’animation.

Comment devenir ingénieur de postsynchronisation?

Il existe plusieurs voies pour devenir ingénieur de postsynchronisation, mais il faut avoir un intérêt et de bonnes capacités dans l’enregistrement sonore.

Exigences éducatives : Un diplôme universitaire en production cinématographique et télévisuelle avec une concentration sur le son en postproduction est un atout dans cette carrière, mais un diplôme dans les arts sonores avec une concentration dans l’ingénierie audio peut aussi faire l’affaire. L’ingénieur de postsynchronisation doit savoir utiliser les consoles d’enregistrement analogique ou numérique et savoir utiliser des logiciels tel ProTools.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Concepteur sonore

Que fait un concepteur sonore?

Les concepteurs sonores combinent tous les éléments (musique, bruits de fond, dialogues, effets, autres sons atmosphériques) en un paysage sonore unifié qui forme la toile de fond sonore d’un film.

La conception sonore implique l’exécution et montage d’audio précédemment composés ou enregistrés, tels que des effets sonores et dialogues, mais peut aussi impliquer la création de sons à l’aide des synthétiseurs ou d’autres instruments.

En animation, les concepteurs sonores créent le paysage sonore. Dans l’animation, il n’y a pas de sons naturels avec lesquels travailler (comme il y en aurait lors du tournage en direct), donc tous les sons en l’animation sont originaux.

Les concepteurs sonores décident des sons à utiliser pour créer l’atmosphère appropriée et transmettre l’histoire et les personnages au public. Ils discutent avec le réalisateur du type d’effet qu’il souhaite obtenir, puis trouvent des moyens créatifs de les produire.

La plupart des concepteurs sonores ont de l’expérience en tant monteur de son et peuvent même superviser le travail entier de son en post-production, en plus d’avoir un rôle créatif spécialisé d’assembler l’aspect sonore entier de la production.

De bonnes compétences en communication sont nécessaires, ainsi qu’une excellente imagination et créativité pour produire des éléments et effets sonores uniques.

Quelles sont les compétences d'un concepteur sonore?
  • Créativité

    Il faut être capable d'imaginer un paysage sonore qui n'existe pas encore, reproduire des idées en son et créer des sons sur mesure pour améliorer la narration

  • Narration

    Il faut avoir une bonne compréhension des personnages et de l'histoire afin de créer des sons qui les s’agencent bien, comprendre l'importance du timing pour savoir quand la conception sonore est nécessaire ou pas

  • Utilisation de logiciel

    Il faut savoir faire de l’enregistrement sonore et avoir une connaissance approfondie de ProTools et d'autres logiciels de conception audio

  • Communication

    Il faut comprendre la vision du réalisateur et être capable d'articuler des idées créatives et techniques, avoir des discussions productives et adresser des commentaires constructifs, travailler en étroite collaboration avec les dialogues et toujours garder la musique en tête

  • Organisation

    Il faut être capable de travailler dans des délais serrés en post-production

Avec qui travaille un concepteur sonore?

Les concepteurs sonores travaillent en étroite collaboration avec le réalisateur et le monteur. Ils peuvent également travailler avec les personnes suivantes :

Superviseur monteur son
Les superviseurs monteurs de son travaillent directement avec les cinéastes pour structurer et conseiller sur les horaires et les styles créatifs. Ils travaillent en étroite collaboration avec le monteur d’images. Ils forment l’équipe de monteurs chargés de créer la bande originale du film. Les superviseurs monteurs de son organisent les séances d’enregistrement des effets (VFX) et du bruitage. Ils contribuent au processus créatif de mixage et s’assurent que le mixage final et les différentes versions sont livrés.

Monteur d’effets sonores
Les monteurs d’effets sonores travaillent en étroite collaboration avec le concepteur sonore et le superviseur. Ils créent des arrière-plans en utilisant des sons spécifiques, comme celui des horloges, du vent, des chants d’oiseaux ou des voitures qui passent. Ils créent l’ambiance qui peut être modifiée pour s’ajuster au dialogue et la musique.

Monteur de dialogues
Les éditeurs de dialogues sont chargés d’éditer les enregistrements du script et de les synchroniser avec l’animation.

Bruiteur
Un bruiteur trouve des moyens créatifs de reproduire des sons qui correspondent à la scène visuelle d’un film. Le bruitage est la reproduction de sons quotidiens, qui sont ensuite ajoutés aux films pendant la post-production. Il peut être difficile d’enregistrer chaque petit son qui se produit dans une scène sur le plateau de tournage (le claquement des clés dans une porte, des pas, une cuillère qui s’entrechoque dans une tasse, quelqu’un qui tape sur son clavier, etc.). Parfois, ces sons doivent être recréés ou inclus après le tournage. Par exemple, lorsque les acteurs font une scène de combat, ils ne se frappent pas vraiment, donc il n’y a pas de coups à enregistrer! Le travail d’un bruiteur est de recréer les sons d’un vrai combat d’une manière convaincante pour l’auditoire (en évitant la violence, évidemment!)

Monteur de musique
Les monteurs de musique déterminent à quel endroit il faut de la musique durant le film ainsi que le style et but de celle-ci. Les concepteurs sonores travaillent avec eux pour s’assurer que leurs effets sonores fonctionnent bien avec la musique écrite par le compositeur.

Comment devenir concepteur sonore?

La plupart des concepteurs sonores commencent par être assistant de production dans des maisons de post-production ou de post-production audio. Ils gravissent les échelons jusqu’au poste d’assistant, de mixeur ou de monteur son et passent de nombreuses années à perfectionner leur métier.

Formation exigée: L’éducation dans le domaine peut varier d’un programme d’un an à un baccalauréat, des études supérieures et même une maîtrise en conception sonore. Les écoles d’art, cinématographique et université offrent des programmes du genre.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Preneur de son

Aussi connu comme : Ingénieur du son

Que fait un preneur de son ?

Les preneurs de son capturent tous les sons sur place pour les productions de cinéma et télévision. Cela peut inclure le dialogue, le chant et l’action lors de performance et des événements réels. Ils mettent des micros personnels à tous les acteurs qui nécessitent un microphone connecté à eux et aident au placement des microphones sur le plateau. Ils aident le perchiste à installer l’équipement et à trouver la meilleure position.

La principale responsabilité d’un preneur de son est de capturer tout l’audio de la production. Ils utiliseront divers équipements et microphones pour s’assurer que tout le son approprié est enregistré et identifié correctement. Ils retracent chaque prise audio afin que le processus de montage soit plus facile à effectuer. Ils s’assureront que le timecode (code temporel) de la caméra et des visuels est synchronisé avec l’équipement d’enregistrement et l’audio.

Les preneurs de son travaillent sur tous les problèmes de bruit de fond. Le travail consiste à s’assurer que vous n’enregistrez pas les sons indésirables et garder les sons voulus. Ils écoutent pour s’assurer que tout va bien avec la prise, pour voir si elle doit être enregistrée à nouveau. Le son doit correspondre aux visuels, donc les preneurs de son enregistreront souvent une « piste sauvage » de bruits de fond réalistes qui peut être utilisée dans le montage pour combler les lacunes dans l’atmosphère de fond causées par le montage, ou ajoutées à une scène sans noyer le dialogue. Sur les grosses productions, plusieurs preneurs de son travaillent pour un superviseur du son.

Quelles sont les compétences d’un preneur de son ?
  • Communication

    Il faut avoir d'excellentes qualités relationnelles, mettre les contributeurs à l'aise lors de l'installation de micros personnels et être capable de collaborer efficacement avec les autres membres de l'équipe pour s'assurer que le son correspond aux visuels

  • Résolution de problèmes

    Être ingénieux et trouver des solutions efficaces aux problèmes techniques et aux défis d'enregistrement

  • Connaissances techniques

    Être capable d'utiliser, d'entretenir et de réparer des équipements de sonorisation, de se tenir à jour et d'utiliser les innovations

  • Connaissances scientifiques

    Comprendre la physique du son, les qualités qu'il possède, ce qui peut l'affecter, comment le manipuler

  • Connaissances des processus de production et de post-production

    Avoir une bonne compréhension de tous les rôles et aspects de l'équipe

Avec qui travaille un preneur de son ?

Les preneurs de son travaillent de proche en installant des micros personnels et surveillant la sortie sonore de tous les talents et contributeurs à l’écran. Ils communiquent avec tous les membres de la production et de l’équipe, en particulier les caméramans et les réalisateurs. Ils travailleront également avec les perchistes sur le plateau et collaboreront avec eux pour trouver les meilleurs endroits pour capter le son sans gêner la prise de vue.

Comment devient-on preneur de son ?

Le preneur de son est un rôle principal, vous aurez donc probablement besoin d’une première expérience en tant qu’assistant du son. Vous pourriez accéder à ce rôle en acquérant de l’expérience en tant qu’assistant de production, ou vous pourriez avoir été un stagiaire du son.

Voici quelques conseils :

Formation exigée : Un certificat ou un diplôme en ingénierie audio est préférable pour ce rôle. Les stages et les apprentissages en production audio sont très importants, tout comme l’apprentissage sur le tas dans les postes d’entrée dans le département audio/son des productions à petit budget.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Monteur de son

Aussi connu comme : Superviseur de montage de son, Monteur d'effets sonores

Que fait un monteur de son?

Les monteurs de son gèrent l’équipe qui s’occupe de chaque partie du son d’un film ou d’une série télévisée. Cela inclut les personnes responsables des dialogues, du remplacement automatique des dialogues (ADR), des effets sonores, des bruits de fond et du bruitage.

Leur rôle varie selon le budget de la production. Sur les films à petit budget, ils commencent à travailler lorsque le monteur d’images a obtenu le “picture lock” qui est le moment auquel le réalisateur ou le producteur a donné l’approbation finale pour le montage de l’image. Sur les films à plus gros budget, ils commencent le travail avant le début du tournage et désignent des monteurs spécialisés du son pour superviser des équipes distinctes pour chaque partie du travail.

Après le “picture lock”, les monteurs du son assistent à une réunion créative, qui est connu sous le nom de “spotting”, avec le réalisateur et d’autres monteurs du son. Ils discutent de tous les concepts pour la sensation globale du son (naturaliste ou stylisé), vérifient chaque effet sonore et chaque ligne de dialogue pour finaliser le travail.

Ils ont ensuite la tâche de créer de la bande sonore pour chaque discipline.

Ils sont responsables du budget son et de l’organisation du flux de travail – du montage sonore, de l’enregistrement de bruitage, des sessions de remplacement automatique des dialogues (ADR), du pré-mixage au mixage final, et faire des plans pour toutes les exigences particulières. Après le mixage final, les monteurs de son supervisent généralement la création des différents livrables, y compris une version avec musique et effets sonores qui permet de remplacer les dialogues par des dialogues dans une langue différente.

Parmi les défis auxquels font face les monteurs de sons, il faut ajouter la tâche créative de produire des sons crédibles pour tout ce que vous voyez à l’écran. Le monteur de son doit assembler tous les éléments du son d’une manière qui non seulement sonne de manière harmonieuse et naturelle, mais aussi renforce la tension dramatique ou l’impact émotionnel que le réalisateur souhaite véhiculer dans chaque scène.

Quelles sont les compétences d’un monteur de son?
  • Écoute

    Il faut avoir une bonne oreille, savoir ce qui sonne bien, être capable d'entendre des sons qui ne devraient pas être là

  • Narration

    Il faut comprendre le processus de production d'un film, apprécier la contribution du son à la narration

  • Utilisation de logiciel

    Il faut savoir enregistrer le son, utiliser un logiciel de montage et comprendre comment le son est produit

  • Organisation

    Il faut savoir établir un budget, recruter du personnel, planifier le flux de travail et respecter les délais

  • Communication

    Il faut comprendre la vision du réalisateur, travailler avec des acteurs pour le remplacement automatique des dialogues (ADR), collaborer avec les producteurs, le monteur d’images et les monteurs de son

  • Souci du détail

    Il faut être patient et attentif aux moindres sons, souvent sous pression lors de la phase de mixage final

Avec qui travaille un monteur de son?

Les monteurs de son travaillent en étroite collaboration avec le réalisateur, le monteur et le superviseur de la post-production, qui est responsable du bon déroulement de l’ensemble du processus de post-production. Ils travaillent aussi avec les personnes suivantes dans les départements audio de post-production.

Monteur de musique
Les monteurs de musique intensifient l’impact émotionnel d’un film en créant la bande sonore. Ils contribuent à l’ambiance, à l’atmosphère et parfois à un thème accrocheur.

Concepteur sonore
Les concepteurs sonores sont en charge de tous les effets sonores, qu’il s’agisse de coups de feu, d’horloges, de portes qui se ferment, d’aboiements de chiens (effets ponctuels) ou de pluie, de vent, de trafic, de chants d’oiseaux (effets d’atmosphère) ou d’effets spéciaux tels que des extraterrestres qui parlent.

Monteur bruiteur
Les monteurs bruiteurs ajoutent des sons subtils que les microphones de production ne peuvent pas enregistrer. Ces bruits sonores sont souvent en lien avec un mouvement, comme des pas, des bagarres, des coups de poing sur une porte ou le fait de verser du vin, des éclats de verre tombant d’une fenêtre brisée. Le processus rend les scènes réalistes. Ils notent chaque bruit requis et déterminent comment créer ce son dans des studios spéciaux. Ils créent les sons avec les bruiteurs devant une image projetée et peuvent essayer plusieurs façons différentes d’obtenir le bon effet. Après l’enregistrement en studio, les monteurs bruiteurs adaptent tous les bruits aux images en parfaite synchronisation.

Mixeur
Les mixeurs de réenregistrement mélangent une bande sonore pour les sessions de prévisualisation. Ils travaillent sur de grandes consoles de mixage pour lisser le son et ajouter une bande-sonore musicale temporaire préparée par le monteur de musique. Après les avant-premières, lorsque le film ou l’émission a été recoupé, les mixeurs pré-mixent davantage le son et réduisent le nombre de morceaux pour le mixage final. Dans le mixage final, la bande sonore est raffinée en consultation avec le réalisateur et mixée selon les normes de l’industrie.

Monteur dialogues, Monteur ADR
Les monteurs de remplacement automatique des dialogues (ADR) examinent les fichiers audio originaux d’une production pour repérer les problèmes techniques ou liés à la performance et analysent s’ils pourraient être remplacés par une autre prise. Travaillant sur une station de travail audionumérique (aussi connu sous le nom de DAW- digital audio workstation), ils utilisent un logiciel de montage pour couper entre un certain nombre de prises afin de créer des lignes de dialogue nettes. Si ce n’est pas possible, ils utilisent un remplacement automatique des dialogues (ADR). C’est là que les acteurs entrent pour une séance d’enregistrement sonore, se regardant à l’écran et refont le dialogue aussi précisément que possible. Une fois que l’ADR nouvellement enregistré a été monté dans la piste d’origine, les monteurs ADR travaillent pour rendre fluides tous les sons de fond ou ambiants.

Transcripteur de vidéo descriptive
Les transcripteurs vidéo descriptifs sont chargés de créer des descriptions détaillées pour les cinémas ou en tant que bandes sonores supplémentaires pour les visionnements à domicile pour les téléspectateurs malvoyants. Ils utilisent un programme spécialement conçu qui affiche simultanément le scénario du film, l’image réelle et les timecodes (codes temporels) pour leur permettre d’écrire leur propre narration selon un timing précis. Une fois le script de description audio préparé, ils passent plusieurs jours à enregistrer et à mixer la nouvelle bande sonore qui sera ensuite examinée par le distributeur.

Comment devenir monteur de son ?

La plupart des monteurs de son commencent comme assistants de production dans des maisons de post-production ou de post-production audio. Ils acquièrent de l’expérience pour devenir assistant et mixeur et passent de nombreuses années à perfectionner leur métier avant de devenir monteur de son. Un programme d’études en médias ou cinéma, axé sur la post-production audio, est utile. L’expérience de l’utilisation d’un logiciel de montage est essentielle, tout comme le fait de travailler sur de petits projets pour construire votre portfolio.

Faites des films: Occupez-vous du son dans les productions étudiantes. Démontrez votre travail et construisez votre portfolio sonore. C’est la preuve à montrer aux collaborateurs et employeurs de vos compétences pratiques et créativité.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Monteur de musique

Que fait un monteur de musique?

Les monteurs de musique intensifient l’impact émotionnel d’un film en créant la bande sonore. Ils contribuent à l’ambiance, à l’atmosphère et parfois au thème musical accrocheur.

Ils commencent généralement à travailler pendant le montage du film. Ils travaillent avec le réalisateur pour décider du but de la musique, trouver un style adapté à l’histoire et mettre l’accent sur les moments du film où la musique est nécessaire (connu sous le nom de spotting). Les monteurs de musique travaillent ensuite en étroite collaboration avec un compositeur, normalement choisi par le réalisateur, qui compose la musique en utilisant la partition temporaire comme modèle. Les partitions temporaires sont également utilisées par les monteurs de films pour obtenir le bon tempo. Les monteurs de musique agissent souvent comme liaison entre les équipes de son et d’images.

Ils assistent à toutes les séances d’enregistrement, aident à toutes les révisions et conçoivent une piste rythmique qui est utilisée pour aider les musiciens à se synchroniser avec le film. Travaillant avec un mixeur de musique, ils créent différents mixages, déposent les pistes et les adaptent exactement à l’image, prêts pour le mixage final ou le doublage.

Quelles sont les compétences d’un monteur de musique?
  • Musique

    Il faut connaître l'histoire et la construction de la musique, composer dans différents styles et genres, improviser, lire des partitions et créer des thèmes rapidement sous la pression des délais

  • Comprendre la production cinématographique

    Il faut apprécier le processus et les techniques de réalisation de films, savoir comment la musique affecte les images et ajoute du drame et avoir une passion pour l'industrie

  • Collaboration

    Il faut savoir écouter le réalisateur, traduire la vision en musique, être flexible, communiquer la vision avec le monteur, le compositeur et les autres musiciens

  • Utilisation de logiciels

    Il faut produire des partitions électroniques à l'aide de technologies telles que ProTools et savoir utiliser des logiciels de montage et mixage

  • Réseautage

    Il faut connaître des personnes dans les secteurs de la musique, du cinéma et de la télévision, nouer des contacts, comprendre les contrats et les autorisations de droits d'auteur, organiser, communiquer et négocier

Avec qui travaille un monteur de musique?

Au sein de la maison de post-production, les monteurs musicaux travaillent en étroite collaboration avec le superviseur monteur de son. Ils travaillent aussi avec:

Superviseur musical
Les superviseurs musicaux négocient des accords et des contrats, préparent des budgets et assistent à des réunions de planification. Ils supervisent le processus de composition, s’assurant que la musique requise est écrite, écoutée et rapportée. Ils organisent l’orchestration musicale et la copie. Si la musique doit être publiée, ils s’assurent qu’elle est correctement enregistrée.

Compositeur
Les compositeurs écrivent de la musique originale. Ils écrivent des thèmes pour les images et s’occupent de toutes les révisions, en collaboration avec le monteur. Les compositeurs préparent la partition, généralement sur des fichiers MIDI, pour l’orchestrateur et le copiste. Ils préparent également les aspects électroniques de la partition pour les séances d’enregistrement et livrent la partition au producteur, ainsi que tous les médias enregistrables.

Comment devenir monteur de musique?

Les monteurs de musique sont souvent diplômés en technologie du son ou en musique. Après avoir obtenu leur diplôme, ils acquièrent de l’expérience dans le département du son en post-production, en commençant comme coureur, puis en étant assistant et éventuellement en devenant mixeur ou monteur de son.

Voici quelques conseils supplémentaires :

Obtenez un diplôme: Vous pouvez en choisir un en musique, en technologie du son ou en ingénierie du son.

Commencez à composer et enregistrer: Écrivez vos propres compositions originales. Collaborez avec des amis en réalisant des vidéos et écrivez la partition.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Mixeur de son

Aussi connu comme : Mixeur de son de production

Que fait un mixeur de son?

Les mixeurs de son dirigent le département responsable de tout le son enregistré durant un tournage. Il s’agit principalement de dialogues, mais peut inclure des effets sonores, de la musique et l’atmosphère.

Avant le début du tournage, ils rencontrent le producteur et le réalisateur pour discuter de la meilleure méthode pour enregistrer le son en fonction du style de tournage du réalisateur. Ils visitent les lieux pour vérifier les problèmes sonores potentiels, comme le passage des trains ou le bruit de la route.

Pendant le tournage, les mixeurs de son s’assurent que le son de la radio et des microphones à perche est enregistré à un bon niveau pour chaque prise. S’il signale un problème, le réalisateur peut décider de refaire la prise ou de la corriger en post-production.

Beaucoup de sons dans un film ou une série télé sont rajoutés durant le montage. Le dialogue est souvent corrigé par ADR (le remplacement automatique des dialogues), une méthode de réenregistrement en studio.

La plupart des décors de films sont des environnements difficiles pour les mixeurs. Les costumes font du bruit. Les générateurs bourdonnent et les caméras pointent là où un microphone doit être installé. Les mixeurs de son résolvent les problèmes, le plus souvent sous pression. Ils doivent assembler tous les éléments sonores d’une manière qui non seulement semble harmonieuse et naturelle, mais qui aussi amplifie la tension dramatique ou l’impact émotionnel que le réalisateur souhaite dans chaque scène. Ils sont des travailleurs indépendants qui font du freelance.

Quelles sont les compétences d’un mixeur de son?
  • Bonne écoute

    Avoir une très bonne écoute et pouvoir se concentrer sur le son dans un environnement avec beaucoup de distraction

  • Comprendre le son

    Comprendre comment le son se déplace, comment nous entendons, et comment le son peut être manipulé et déformé

  • Connaissance de l'équipement

    Il faut comprendre les appareils électroniques, l'enregistrement, la lecture et le matériel de montage

  • Souci du détail

    Il faut être capable d'écouter et manipuler de minuscules sons et conserver des enregistrements précis et exacts

  • Production de films

    Il faut savoir comment le son peut raconter une histoire, comprendre les exigences des autres départements, y compris la caméra, le trucage, l'art, la garde-robe, la coiffure et le maquillage

  • Communication

    Il faut savoir écouter le réalisateur, donner des consignes aux autres membres de l'équipe, persuader les autres services de l'importance des besoins du département du son et partager les décisions prises sous pression

Avec qui travaille un mixeur de son?

Perchiste ou premier assistant sonore
Une perche est un bras extensible sur lequel un microphone peut être monté. Ils sont conçus pour capter le son sans apparaître dans le plan. Les perchistes sont responsables de faire fonctionner les perches ainsi que de placer des microphones radio ou à clip pour capturer les dialogues et les effets sonores de meilleure qualité. Ils doivent noter tous les mouvements de caméra prévus et les exigences d’éclairage pour s’assurer que le microphone reste toujours caché.

Assistant son (deuxième assistant son, troisième assistant, technicien du son utilitaire, personne aux câbles)
Les assistants du son commencent à travailler le premier jour du tournage et aident à décharger, vérifier et installer le matériel audio. Ils trouvent et arrêtent les bruits indésirables (en faisant aussi la pose de tapis) et vérifient les batteries pour l’équipe de son. Ils peuvent aider à mettre des microphones à clip, à surmonter des câbles sur le sol du studio et à s’assurer que les rushes sonores sont correctement classés à la fin de la journée.

Comment devenir mixeur de son?

Un bon moyen pour devenir mixeur son est de commencer en tant qu’assistant de production et de progresser dans les rôles décrits plus haut.

Voici quelques conseils :

Obtenez un diplôme: Il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme, mais vous pourriez en vouloir un en ingénierie du son ou en technologie musicale.

Formation requise: Il est suggéré d’aller à l’université suivre un cours lié au son, vous voudrez peut-être suivre des cours de mathématiques, de physique et de musique. Un programme d’études en médias ou cinéma, axé sur la post-production audio, est également utile. L’expérience de l’utilisation d’un logiciel d’édition est essentielle, tout comme travailler sur de petits projets pour bâtir votre portfolio.

Obtenez un stage: Les stages sont des emplois avec formation, ils sont donc une excellente occasion de gagner de l’argent tout en apprenant. Pensez à occuper ce poste, à apprendre les compétences de base du son et à transférer ces compétences dans des films et des séries télévisées. Avant de suivre un stage, vérifiez ce que vous allez apprendre avec votre futur employeur et votre université, afin d’être sûr qu’il vous apportera les compétences que vous souhaitez.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Superviseur VFX

Aussi connu comme : Artiste principal en effets visuels (VFX)

Quelles sont les fonctions du superviseur VFX ?

Son rôle consiste à superviser toutes les activités liées aux effets visuels, ainsi qu’à gérer le personnel technique et artistique de l’équipe des effets visuels. Bien qu’il s’agisse d’un rôle créatif, la plupart des superviseurs VFX possèdent un solide bagage technique et sont capables de prendre des décisions éclairées quant au moyen le plus efficace pour résoudre un problème donné. Souvent, le superviseur travaille en équipe avec un producteur d’effets visuels et un superviseur d’infographie.

Le superviseur VFX travaille sur le projet dès les premières étapes de la préproduction. Il est le principal point de liaison entre le studio d’effets visuels et le réalisateur ou le producteur du film ou de l’émission télévisée. Ce duo décide des effets visuels requis pour chaque plan du film, Puis le superviseur des effets visuels travaille avec les artistes VFX pour créer des prototypes. Et peuvent contenir de l’art conceptuel ainsi que des images de synthèse en 3D. Ceux-ci permettront de définir le style des effets visuels de la production

Le superviseur VFX est présent lors du tournage afin de voir à ce que les plans soient satisfaisants et qu’ils fonctionneront avec les éléments VFX. Il continue de diriger son équipe au moment de la postproduction. Le superviseur VFX supervise la qualité de tout le travail réalisé et en assure la conformité avec la vision du réalisateur et/ou du producteur.

Quelles sont les compétences requises pour être superviseur VFX ?
  • Talent artistique

    Avoir d'excellentes compétences en matière de conception, de mise en page, de couleur et de composition

  • Connaissance de la photographie

    Comprendre les appareils photo, la cinématographie et la façon dont les films sont réalisés, être capable d'orienter le tournage de façon à ce qu'il soit bien adapté aux effets visuels

  • Connaissance des programmes d’effets spéciaux

    Être capable d'utiliser les logiciels pertinents, tels que Maya, Blender, Nuke et Photoshop

  • Collaboration

    Savoir collaborer est essentiel, notamment lors de la préproduction alors que le superviseur VFX travaille avec le réalisateur ou le producteur pour décider des plans qui nécessiteront des effets visuels. Le résultat doit respecter leur direction créative et artistique

  • Leadership

    Être en mesure de motiver les artistes VFX de tous les services en les amenant à donner le meilleur d'eux-mêmes. En plus de gérer leur production en matière de qualité et d'échéances, le superviseur VFX est responsable de leur communiquer la vision du réalisateur et du producteur

  • Communication

    Être capable d'exprimer clairement ce qui doit être fait sur le plateau pour réaliser les plans VFX souhaités, être capable de relayer l'information entre la production et les artistes de VFX

Avec qui le superviseur VFX travaille-t-il ?

Le superviseur VFX travaille avec le réalisateur et le producteur du film. Ensemble, ils décident des effets visuels requis pour chaque plan. Il dirige également les différents types d’artistes VFX au sein d’une entreprise ou d’un studio d’effets visuels.

Comment devenir un superviseur VFX ?

Le poste de superviseur VFX est le niveau de direction le plus élevé au sein d’une entreprise ou d’un studio VFX. Par conséquent, vous commencerez nécessairement par occuper d’autres fonctions plus subalternes en effets visuels avant d’atteindre ce poste. Les superviseurs VFX doivent posséder les mêmes compétences techniques et la même maîtrise des logiciels que les artistes VFX moins expérimentés. Vous pourriez faire vos premiers pas dans le domaine de la VFX en tant que rotoscopiste ou comme artiste de préparation, puis progresser à partir de là. Dans ce contexte, il est important de vous créer une vidéo de présentation pour illustrer vos capacités (même les superviseurs VFX établis ont parfois leur propre vidéo). Vous pouvez également débuter dans l’équipe de production en tant que coordonnateur ou comme assistant, en vue de progresser par la suite.

Niveau d’études requis : un diplôme universitaire – en production cinématographique et télévisuelle, en animation informatique ou en art et design – est essentiel. Ces disciplines sont enseignées dans de nombreux collèges, universités et écoles d’art. Une formation à l’utilisation des effets visuels et des logiciels d’animation est indispensable.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Superviseur de la composition

Aussi connu comme : compositeur numérique en chef, directeur de la composition

Quel est le rôle du superviseur de la composition ?

Le superviseur de la composition est responsable du département qui assemble les éléments différents qui composent les prises avec effets visuels. Il ou elle gère les compositeurs numériques qui accomplissent ce travail et s’assure de sa bonne qualité. Le superviseur est aussi responsable d’assurer une continuité au niveau de la couleur dans toutes les prises.

Les superviseurs de la composition ont beaucoup d’expérience en composition. Ce sont des experts dans l’assemblage de différents matériels numériques, telles des images générées par ordinateur (CGI) et des séquences tournées, pour créer une image cohérente. Ils organisent et gèrent une équipe de compositeurs pour arriver à respecter les échéanciers et rendre les produits d’effets spéciaux aux entreprises de production cinématographique ou télévisuelle dans les délais requis. Elles peuvent aussi effectuer le travail de composition, si nécessaire.

Les superviseurs de composition font partie d’entreprises ou de studios d’effets spéciaux plutôt qu’être des travailleurs indépendants.

Quels sont les points forts du superviseur de la composition ?
  • Avoir un bon œil

    Savoir reconnaître ce qui rend une image réaliste au niveau de la lumière, la couleur, la composition et la perspective

  • Connaissance de la photographie

    Comprendre les caméras, la cinématographie et la façon dont un film est réalisé

  • Communication et leadership

    Savoir gérer les compositeurs numériques et leur partager la vision du projet, inspirer les autres à produire du travail exceptionnel, gérer leur production selon la qualité nécessaire et les délais demandés

  • Organisation

    Planifier le processus de travail pour respecter les échéanciers, distribuer le travail parmi votre équipe

  • Connaissance des programmes d’effets spéciaux

    Savoir bien utiliser les programmes tels Adobe After Effects, Blackmagic Fusion, Blender, Cinema 4D, Houdini, Maya, Nuke, RenderMan et 3ds Max

Avec qui le superviseur de la composition travaille-t-il ?

Le superviseur de la composition travaille avec les compositeurs numériques de son équipe. Il ou elle doit comprendre exactement ce qui est demandé et l’ordre dans lequel le tout devrait être fait. Pour y arriver, il travaille avec le chef du projet (le superviseur d’effets spéciaux) et l’artiste CG. Elle peut aussi parler avec l’entreprise de production et les producteurs des effets spéciaux.

Comment devenir un superviseur de la composition ?

Le superviseur de la composition joue un rôle de cadre supérieur sur une production cinématographique. Pour devenir un superviseur de la compostions vous avez besoin de quatre à cinq ans d’expérience dans un poste d’effets spéciaux sénior, comme celui de compositeur numérique ou de directeur technique en éclairage. Vous pouvez débuter dans rôle d’effets spéciaux plus junior, tel celui de technicien de capture de mouvement ou d’artiste de rotoscopie. Vous pouvez essayer de trouver une entreprise qui offre des rôles débutants.

Un diplôme dans un domaine d’effets spéciaux peut aussi être utile. Ou bien même un diplôme en animation, en programmation ou en science informatique. Il est important de pouvoir montrer vos habilités à l’aide d’une bande de démo (même les superviseurs de la composition les plus expérimentés ont une bande démo).

Voici quelques conseils :

Monter un portfolio : Apprenez comment utiliser les logiciels et les programmes d’effets spéciaux et créez une bande de démo que vous pouvez montrer à vos collaborateurs ou employeurs. Concentrez vos efforts sur la production d’un portfolio qui démontre vos capacités pratiques et votre travail récent. Cela est essentiel. Il faut que vous apprendre à apprécier des effets spéciaux. Assurez-vous d’être familier avec le domaine.

Acquérir des habiletés dans l’industrie des effets visuels : Il existe plusieurs programmes d’effets spéciaux et de montage de vidéo dans lesquels vous pourrez recevoir des formations utiles.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Compositeur numérique

Aussi connu comme : Artiste compositeur, Artiste de finition, Artiste d’effets visuels

Quel est le rôle de compositeur numérique?

Les compositeurs numériques créent l’image finale de la prise ou de la séquence d’un film, d’une série télévisée ou d’une animation. Ils prennent toutes les documents numériques qui existent, telles les images générées par ordinateurs (CGI), les images d’arrière-plan, les graphiques et les effets spéciaux (SFX), les séquences de prise filmées et les mattes paintings (ou peinture sur cache) et les combinent pour créer une image finale.

Les compositeurs numériques doivent tenir compte des aspects visuels de la scène, tel l’éclairage réaliste. Tout ce qui est causé par de la lumière qui « frappe un lentille » est la responsabilité du compositeur numérique. Ils refont l’éclairage pour améliorer l’image. Elles peuvent aussi créer des ombrages et des flous de mouvement pour améliorer la prise.

Les compositeurs numériques sont aussi responsables de la continuité et assurent que l’art reçu de différents artistes et de différentes sources soient tous pareille. Ils s’assurent que la couleur noire et les autres couleurs dans une image sont compatibles. Elles trouvent les erreurs et les corrigent ou bien les renvoient dans le pipeline pour être amélioré. Les compositeurs numériques assurent que le style global du film est respecté et correspond à la vision du réalisateur.

Quels sont les points forts du compositeur numérique?
  • Avoir un bon œil

    Savoir reconnaître ce qui rend une image réaliste au niveau de la lumière, la couleur, la composition et la perspective. Savoir analyser les médias et travailler sur sa composition jusqu’à ce qu’elles soient cohérentes et uniformes

  • Connaissance de la photographie

    Comprendre les caméras, la cinématographie et la façon dont un film est réalisé

  • Connaissance des programmes de composition

    Savoir bien utiliser les programmes tels After Effects, Blackmagic Fusion, Houdini, Maya, Nuke, et Photoshop

  • Connaissance du processus de la production d’animation

    Avoir une très bonne compréhension du processus de production d’animation par ordinateur

  • Collaboration

    Savoir bien travailler avec les autres artistes des effets spéciaux, savoir bien utiliser les ressources des autres efficacement et effectivement

  • Travailler avec des échéanciers serrés

    Travailler avec des échéanciers serrés, savoir travailler sous pression

Avec qui le compositeur numérique travaille-t-il?

Les compositeurs numériques travaillent avec le superviseur d’effets visuels afin de comprendre les attentes finales. Ils et elles travaillent aussi avec plusieurs artistes pour créer les éléments différents tels :

Directeur Technique en éclairage

Les responsabilités du directeur technique en éclairage et le compositeur numérique se chevauchent, puisque l’éclairage est un aspect très important dans la cinématographie. Les directeurs techniques en éclairage sont responsable de gérer et créer l’éclairage artificiel pour une scène pour répondre aux exigences de cette scène, que ce soit pour créer un éclairage réaliste ou bien pour créer un éclairage amusant.

Rotoscopiste

Les artistes de rotoscopie travaillent en étroite collaboration avec les compositeurs numériques car les mattes que les artistes de rotoscopie produisent sont des couches importantes que le compositeur numérique utilise dans son travail. Souvent les artistes de rotoscopie travaillent vers devenir compositeur numérique. Les compositeurs doivent savoir faire la rotoscopie.

Les compositeurs numériques travaillent aussi souvent avec les dessinateurs d’arrière-plans, les peintres sur cache et les compositeurs numérique en chef.

Comment devenir un compositeur numérique ?

Il faut plusieurs années d’expérience dans l’industrie pour devenir un compositeur numérique. Cependant, certaines entreprises ont des rôles de compositeurs numérique junior qui peuvent vous donner l’occasion de développer vos habiletés pour devenir un compositeur numérique principal. Vous pouvez obtenir un rôle junior après vos études universitaires collégiales, ou bien vous pouvez commencer dans un rôle semblable tel un artiste de rotoscopie ou un modélisateur et ensuite travailler à devenir un compositeur numérique. La chose la plus importante à faire si vous voulez devenir un compositeur numérique c’est de créer une bande démo vous démontrer vos habiletés aux employeurs potentiels. Un diplôme en effets spéciaux peut aussi être utile puisque cela vous donne l’occasion de monter un portfolio.

Monter un portfolio : Apprenez à utiliser les logiciels et les programmes, créer des bandes de démo que vous pouvez montrer à vos collaborateurs et employeurs potentiels. Concentrez vos efforts sur la production d’un portfolio qui démontre vos capacités pratiques et votre travail récent. Cela est essentiel. Assurez-vous d’être familier avec le domaine.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Rotoscopiste

Aussi connu comme : Artiste en rotoscopie, Artiste en effets visuels (VFX)

Quelles sont les fonctions du rotoscopiste?

Le rotoscopiste trace manuellement le contour des objets et les découpe dans les images de film afin que les parties requises de l’image puissent être utilisées pour des effets visuels, un processus connu sous le nom de rotoscopie.

Les parties de l’image que l’on souhaite conserver après le découpage sont appelées mattes. Le rotoscopiste travaille sur les zones d’images de film où des images générées par ordinateur (CGI) ou d’autres images filmées se superposeront ou interagiront avec l’image de base.

Si la caméra qui filme ne bouge pas dans un plan, la rotoscopie peut ne concerner qu’une seule image de film. Si la caméra est en mouvement, les rotoscopistes tracent les zones pertinentes de chaque image du plan afin que les images de synthèse puissent être combinées avec précision avec l’action filmée. Les artistes en rotoscopie doivent avoir un œil vif et beaucoup de patience pour accomplir ce travail méticuleux et répétitif.

En plus de la rotoscopie, les artistes en rotoscopie aident à la préparation du matériel pour la composition d’image.

Quelles sont les compétences requises pour être rotoscopiste?
  • Compétences en dessin

    Tracer avec précision et avoir un bon trait

  • Patience

    Être méthodique et minutieux en prenant soin de bien rotoscoper pour contribuer à la production d'une image finale de haute qualité

  • Connaissance des logiciels

    Être capable d'utiliser des logiciels pertinents, comme Photoshop

  • Respect des échéances

    Savoir travailler avec des échéances strictes, être capable de terminer un travail sous pression

  • Prendre des initiatives

    Observer ce qui se passe, être proactif, poser des questions au moment opportun

Avec qui les rotoscopistes travaillent-ils ?

Le rotoscopiste travaille en étroite collaboration avec le compositeur, car les mattes qu’il produit sont des canevas importants ce dernier. Son travail est transmis aux artistes-préparateurs à travers le pipeline de production VFX pour aider à préparer les plaques qui serviront de canevas au compositeur.

Comment devient-on rotoscopiste?

Il est important de vous créer une vidéo de présentation de façon à ce que vous puissiez montrer ce que vous savez faire à vos employeurs et à vos collaborateurs potentiels. Pour ce qui est des études formelles, il existe des diplômes spécifiques à l’industrie VFX qui peuvent représenter une bonne avenue pour devenir rotoscopiste.

Créez-vous un portfolio : apprenez le logiciel, expérimentez les programmes VFX et créez une bande dessinée que vous pourrez montrer à vos collaborateurs ou employeurs. Concentrez-vous sur la production d’un portfolio qui comprend des travaux pertinents pour mettre en valeur vos compétences pratiques.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.