Tous nos formulaires sont indisponibles. Pour toute demande, veuillez nous envoyer un courriel à contactus@reelcanada.ca. Nous vous remercions de votre patience.

Reel Opportunities

Chef/fe décorateur/rice

Que fait un/e chef/fe décorateur/rice ?

Les décorateurs créent l’apparence d’un film ou d’une émission de télévision en concevant les décors. Les films peuvent se dérouler dans de nombreux endroits : un orphelinat victorien, un bateau de croisière des Caraïbes ou une autre planète, par exemple. Elles travaillent avec tous les autres départements visuels, y compris les costumes, l’éclairage, les effets visuels et spéciaux, et la conception graphique pour construire le décor parfait sans avoir nécessairement besoin de tourner sur place.

Les décoratrices commencent par le scénario. En collaboration avec le concepteur de production, elles dessinent des croquis et élaborent des plans. Ensuite, ils travaillent avec les autres membres du département artistique pour convenir d’un budget. Ils établissent les priorités du calendrier de travail et répartissent la gestion des finances entre les membres de l’équipe qui effectuent différentes tâches. Il s’agit généralement de travailleurs indépendants.

Quelles sont les qualités d’un/e chef/fe décorateur/rice ?
  • Talent artistique

    Dessiner à la main en suivant l'échelle, faire des dessins techniques et de la conception assistée par ordinateur

  • Design

    Comprendre la théorie des couleurs, connaître l'histoire de l'architecture et de la décoration intérieure

  • Connaissance de la photographie

    Comprendre les appareils photo, les objectifs et l'éclairage et leur effet sur l'apparence et l'ambiance d'un film

  • Organisation

    Gérer des budgets, établir des calendriers, établir des priorités et respecter les délais

  • Communication

    Partager sa vision avec un grand nombre de personnes différentes et faire en sorte qu'une équipe travaille bien ensemble

Avec qui travaille un/e chef/fe décorateur/rice ?

Les recherchistes travaillent directement avec le concepteur de production ou la directrice artistique et leur rendent compte. Au quotidien, ils travaillent avec le département artistique, comme les menuisiers et les peintres, et lors des tournages, ils travaillent avec les différentes équipes.

Comment puis-je devenir un/e chef/fe décorateur/rice ?

La plupart des chef/fes décorateur/rices ont travaillé dans le département artistique pendant de nombreuses années. Commencez en tant qu’assistant de production et gravissez les échelons mentionnés ci-dessus. Voici d’autres conseils :

Obtenez un diplôme : La plupart des chef/fes décorateur/rices sont diplômés en art, architecture, théâtre, design théâtral, design d’intérieur ou design 3D.

Faites un stage : Un stage est un emploi comportant une formation. C’est donc une excellente occasion de gagner de l’argent tout en apprenant. Cependant, il peut être difficile de trouver des emplois en tant que stagiaire dans les sociétés de production. Il peut être intéressant de chercher un emploi en tant que stagiaire dans un secteur qui utilise des compétences similaires, par exemple en tant qu’assistant en architecture. Cela vous aidera à développer votre métier et à créer un ensemble de travaux pour un portfolio que vous pourrez utiliser pour trouver votre chemin dans le cinéma et les émissions de télévision à un stade ultérieur.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Assistant/e au département artistique

Quel est le rôle de l’assistant/e au département artistique?

Les assistantes au département artistique viennent en aide à l’ensemble du département artistique, mais surtout à la directrice artistique. Pour une production tournée en studio, elles aident à décorer le plateau et à gérer les accessoires en s’assurant qu’ils fonctionnent bien et qu’ils sont disponibles au besoin.

Ils aident aussi avec le décor du plateau lorsqu’un film est tourné sur des lieux où la surface qui a besoin d’aménagement est très vaste. Si l’assistant au département artistique a beaucoup d’expérience, il pourrait être le seul membre du département artistique sur le lieu de tournage.

Sinon, une grande partie du travail de l’assistante prend place avant le tournage. Ceci implique de se procurer et d’acheter le matériel nécessaire, ainsi que la construction, la peinture et la finition des accessoires. Souvent, elles conçoivent et construisent les accessoires elles-mêmes.

En général, on s’attend à ce que les assistants au département artistique soumettent des idées et aident à toute tâche nécessaire, qui peut inclure le transport d’accessoires, la préparation de café ou combler les lacunes là où c’est nécessaire. Pour une production à plus petit budget, l’assistant au département artistique pourrait aussi combler les tâches de l’assistant à la production en plus d’assumer ses propres tâches.

Quels sont les points forts de l’assistant/e au département artistique ?
  • Talent artistique

    Savoir dessiner conceptuellement (dessin à main levée et technique), savoir travailler avec des logiciels spécialisés de conception, savoir construire des accessoires et meubler des plateaux

  • Souci du détail

    Bonnes compétences en recherche, procurer les bons matériaux et accessoires, être bien organisé

  • Connaissance de la construction et de la conception

    Être à l’affût des derniers développements dans le monde de la conception de décors

  • Connaissance générale de la production

    Comprendre les processus de la production, le tournage en studio, les fonctionnalités du studio, et les défis de tourner hors studio

  • Travail acharné

    Savoir effectuer plusieurs tâches à la fois et respecter les délais

Avec qui l’assistante au département artistique travaille-t-elle?

Les assistantes au département artistique travaillent directement avec les directrices artistiques et gèrent aussi les assistantes à la production, mais elles travaillent avec tout le monde du département, y compris les cheffes décoratrices et les acheteuses.

Comment devenir un/e assistant/e au département artistique ?

Développez vos compétences d’artistes. Essayez de trouver un emploi débutant dans le département artistique, comme un poste en tant qu’assistant à la production, pour ensuite gravir les échelons.

Développer un large éventail de compétences artistiques: Apprenez à peindre, à faire de la modélisation 3D et de l’art numérique. Plus vous en apprenez, plus vos chances de faire partie d’un département artistique augmenteront.

Apprenez à conduire : Si possible, essayez d’avoir accès à une voiture. Vous serez plus versatile.

Développez un portfolio: C’est ce qui impressionnera les collaborateurs potentiels et les gens de l’industrie du cinéma.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Décorateur/rice

Aussi connu comme : Set Dec, Habilleur de plateau, Styliste (publicités)

Que fait un/e décorateur/rice ?

Les décorateur/rices sont des conteurs d’histoires. Elles créent l’arrière-plan de l’action, expliquent le contexte, ajoutent une ambiance et un intérêt visuel au fur et à mesure que le récit se déroule. Alors que les accessoiristes s’occupent de placer les objets que tient un acteur, les décorateurs s’occupent des murs, des sols, des véhicules et des meubles.

Avant le début du tournage, les décorateurs travaillent avec le réalisateur, la directrice artistique, le chef accessoiriste et les acheteurs de production pour examiner le scénario et déterminer les décors nécessaires. Elles établissent une liste et un plan que le chef accessoiriste doit suivre. Ensuite, ils achètent ou louent les objets et font appel à des accessoiristes pour fabriquer les meubles.

La veille du tournage, les décorateurs arrivent tôt pour commencer à habiller le plateau. Après que la réalisatrice et le directeur de la photographie l’ont vérifié, les décorateurs passent à la scène suivante. Une fois qu’une scène a été tournée, ils sont chargés de démonter chaque décor.

Quelles sont les qualités d’un/e décorateur/rice ?
  • Compréhension du cinéma

    Être capable de saisir la vision du réalisateur, savoir comment un arrière-plan peut raconter une histoire

  • Style

    Avoir un bon œil pour la décoration, un sens de la couleur et de la forme, une attention précise aux détails

  • Connaissances historiques

    Faire des recherches sur les différentes époques et décorer un plateau de manière authentique

  • Communication

    Travailler en étroite collaboration avec le concepteur artistique et les autres départements, partager la vision avec l'équipe

  • Organisation

    Décomposer un scénario en fonction des exigences du plateau, gérer le personnel, les budgets, les calendriers complexes et les transports

Avec qui travaille un/e décorateur/rice ?

Dans les grandes productions, les décorateurs disposent d’une équipe composée d’assistants décorateurs, d’acheteurs, d’habilleurs de plateau, de peintres, de drapiers, d’ébénistes, de sculpteurs, etc. Ils rendent compte au concepteur de production et travaillent en étroite collaboration avec le directeur artistique et le chef accessoiriste.

Comment puis-je devenir décorateur/rice ?

Comment puis-je devenir décorateur/rice ? Il n’existe pas de parcours professionnel standard pour devenir un/e décorateur/rice. Souvent, ils ont déjà travaillé en tant qu’acheteur de production ou assistant décorateur. Elles ont généralement travaillé dans le département artistique pendant plusieurs années ou dans la conception de décors au théâtre.

Voici quelques conseils :

Exigences en matière d’éducation : Si vous souhaitez aller à l’université, des cours d’art et de design, d’architecture, de photographie, de théâtre, de conception graphique ou de communication graphique sont utiles.

Acquérir de l’expérience : Portez-vous volontaire pour décorer les décors de vidéos d’étudiants. Ou décorez les plateaux des productions de théâtre amateur.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Directeur artistique

Quel est le rôle du directeur artistique ?

Le rôle varie légèrement selon le type de production. Le directeur artistique est un titre qui existe dans industries, y compris le cinéma, le théâtre, la publicité/marketing, la mode et bien plus encore. Le directeur artistique rend les décisions les éléments visuels.

Les direct artistiques commencent leur travail en examinant le scénario et travaillent directement avec l réalisat pour comprendre vision film ou l’émission de télévision. Elles créent ensuite leurs conceptions et déterminent la palette de couleur, la tonalité et l’ambiance.

Dans une production tournée en studio, les direct artistiques la vision créative du chef décorateuren dessinant des plans et créant des modèles. Ils organisent le département artistique et supervisent la construction des décors du plateau. Ils sont responsables de l’aménagement du plateau et l’ajout de tout accessoire. Le directeur artistique est présent sur le plateau tout au long de la production afin d’assurer que le plateau est entretenu et aménagé convenablement pour chaque scène filmée.

Pour les productions qui ne sont pas filmées sur un plateau, mais sur divers lieux, elles travaillent avec l product et l réalisat. Ils créent des « mini-plateaux », gérant l’aménagement de l’emplacement (intérieur ou extérieur) où le tournage aura lieu. Souvent elles conçoivent es accessoires -mêmes et supervisent leur .

Alors que le chef décorateur est l’esprit créat responsable de l’aspect général de la production, le directeur artistique concrétise cette vision. Les directeurs artistiques sont les « architectes » métaphoriques du département artistique. S’il n’y a pas de chef décorateur sur une production, les directeurs artistiques assurent aussi que le plateau et son aménagement soit conforme aux règles de santé et de sécurité, qu’il répond au besoin et à la vision du producteur et du réalisateur, et qu’il respecte le budget prévu.

Sur une production d’animation, les direct artistiques sont responsables de l’aspect visuel de l’animation. Elles décident es personnages, es accessoires et es environnementset fournissent un point de départ pour le reste du département artistique.

C’est un emploi qui nécessite une très bonne communication et de bonnes capacités de gestion. Les directeurs artistiques sont responsables d’assurer que le travail produit est de haute qualité et respecte la vision du réalisateur. Ils sont aussi responsables d’assurer que le département artistique respecte le budget et le calendrier.

Quels sont les points forts d’un directeur artistique ?
  • Créativité

    Visualise ce que la production nécessite, l’aspect général du plateau ou du lieu, imagine comment le lieu pourra accueillir le mandat de la production et les exigences de chaque département. Avoir le talent artistique et l’imagination pour créer des conceptions originales et de hautes qualités.

  • Leadership

    Avoir de bonnes capacités de gestion afin de pouvoir diriger le département, être capable de communiquer des idées visuelles, et savoir bien travailler en équipe.

  • Talent artistique

    Savoir dessiner conceptuellement et techniquement, savoir travailler avec des logiciels spécialisés de conception, savoir construire des accessoires et des « mini-plateaux », avoir une bonne connaissance de l’histoire de l’art

  • Connaissance générale de la construction

    Procurer le matériel et les accessoires appropriés, être à l’affût des derniers développements dans le monde de la conception de décors.

  • Connaissance générale de la production

    Comprendre les de production, l studio, les fonctionnalités d studio et les défis de tourner hors studio. En animation, savoir ce qui est réalisable par l’équipe d’animation et de post-production.

  • Leadership

    Savoir partager leur vision avec un grand nombre de personnes différentes, savoir gérer des budgets et des personnes, élaborer des horaires, établir et respecter les échéanciers

  • Communication

    Comprendre ce que le réalisateur demande, savoir expliquer les idées, donner des commentaires constructifs, avoir de bonnes aptitudes de présentation

Avec qui le directeur artistique travaille-t-il ?

Les directrices artistiques gèrent tous les projets au sein du département artistique. Elles supervisent les équipes de construction, les acheteuses de production, les assistantes du département artistique, les paysagistes, les peintres, les décoratrices de plateau et les assistantes à la production. Les directrices artistiques travaillent en étroite collaboration avec les cheffes décoratrices, surtout sur les productions télévisées en studio et, pour les productions tournées sur des lieux, avec les productrices, réalisatrices et leurs équipes de productrices associées, recherchistes et décoratrices. Elles collaborent aussi avec les départements de caméra, de son et d’éclairage afin que leur travail se complète et ne cause pas de problèmes techniques. Elles travaillent aussi en étroite collaboration avec la directrice de production pour la planification et le budget.

Sur des productions d’animation, les directeurs artistiques travaillent en étroite collaboration avec le réalisateur et les artistes de leur équipe, y compris les dessinateurs d’arrière-plan et les modélisateurs.

Comment devenir un directeur artistique ?

Les directeurs artistiques ont généralement besoin d’un diplôme universitaire dans un domaine lié aux arts visuels ou à la création, préférablement lié au cinéma. Des cours en théâtre, architecture, conception numérique, beaux-arts, histoire du cinéma et design d’intérieur sont tous des sujets pertinents à étudier. Si vous décidez de poursuivre des études cinématographiques, des cours en conception de décors sont aussi un atout.

De l’expérience sur un plateau, ainsi que de bonnes compétences organisationnelles et administratives sont des atouts. Le rôle de directeur artistique est un poste de direction, il faut plusieurs années d’expérience pour progresser vers ce rôle. Un bon parcours à suivre serait de commencer dans un poste débutant au sein du département artistique, tel le rôle de décorateur ensemblier/constructeur de décors. Vous aurez aussi besoin de bonnes capacités en gestion. Pour devenir un directeur artistique dans le monde de l’animation, il faut aussi avoir une bonne compréhension du processus d’une production d’animation.

Voici quelques conseils :

Développez un large éventail de compétences : Apprenez à peindre, à faire de la modélisation 3D et de l’art numérique. Plus que vous en apprenez, plus vos chances de faire partie d’un département artistique augmenteront.

Apprenez à conduire : Si possible, essayez d’avoir accès à une voiture. Ceci vous donnera un avantage et démontrera que vous pouvez aider.

Développez un portfolio: Créez des œuvres que vous pourrez montrer à vos futurs employeu. En tant que direct artistique, vous serez embauché en fonction de votre style personnel et vos un bon portfolio est essentiel. Ce portfolio peut être composé de vos œuvres à vous ou bien d œuvres. C’est ce qui impressionnera les collaborat potentiels et les gens de l’industrie du cinéma.

Cherchez des expériences à l’extérieur de l’industrie du cinéma: Les directeurs artistiques sont essentiels dans plusieurs industries du cinéma et de l’animation, y compris ce de la publicité, du théâtre, du magazine et de la conception de produit. Acquérir de l’expérience dans un département artistique de l’une de ces industries est une bonne façon d’apprendre le métier pour ensuite percer dans l’industrie du cinéma.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Directeur de la photographie

Aussi connu comme : Directeur photo, DP

Quel est le rôle du directeur de la photographie ?

Le directeur de la photographie dirige les équipes de caméra et d’éclairage. Il est responsable des décisions artistiques et techniques relatives aux images capturées par la caméra.

Il se familiarise avec le scénario et travaille en étroite collaboration avec le réalisateur pour définir de la facture visuelle et de l’atmosphère du film. Il recherche ensuite des avenues pour parvenir à créer cette facture visuelle par l’entremise de l’éclairage, du cadrage et des mouvements de caméra. Il doit également prévoir ce dont il aura besoin en matière d’équipement et de personnel. Le directeur de la photographie (DP) travaille en collaboration avec d’autres équipes, comme celles du son et du réalisateur, pour coordonner les besoins de la production.

Durant la production, le DP coordonne l’équipe de tournage et travaille avec le réalisateur pour s’assurer que chaque scène est mise en place et tournée conformément à la vision d’ensemble. Il peut avoir une grande influence sur la facture visuelle et l’atmosphère du film. Pour chaque scène, le DP identifie la meilleure combinaison de caméras, de filtres et d’objectifs. Il détermine aussi les placements et les mouvements de caméra, ainsi que les éclairages les mieux adaptés à la situation.

Le directeur de la photographie est responsable de s’assurer que chaque plan correspond à la vision du réalisateur et à l’esthétique du film. Il visionne les prises avec le réalisateur et travaille en étroite collaboration avec le coloriste en postproduction. Sur les petites productions, il peut aussi parfois opérer la caméra.

Le directeur de la photographie est considéré comme l’un des principaux créatifs sur un plateau de tournage. Il s’agit d’un poste à la fois très technique et artistique, qui exige une expérience et une formation approfondies.

En quoi doit exceller le directeur de la photographie ?
  • Photographie

    Avoir l'œil pour la composition d’image et les couleurs, savoir raconter une histoire à travers un plan, comprendre les techniques de caméra et d'éclairage, puis savoir les utiliser pour susciter une réponse émotionnelle




  • Connaissance technique des caméras

    Avoir une compréhension approfondie de tous les équipements cinématographiques, des caméras, des objectifs, des moniteurs et des systèmes d’éclairage

  • Connaissances en montage

    Comprendre la méthode de travail de la postproduction, et comment les plans s'assemblent pour raconter une histoire cohérente

  • Prise de décision

    Savoir réfléchir rapidement, le plus souvent sous pression

  • Organisation

    Savoir planifier –déterminer comment les choses se feront et combien de temps cela prendra, obtenir les bons équipements et la bonne équipe, réfléchir aux considérations logistiques, artistiques et budgétaires dans un même élan

  • Communication

    S'assurer que tous les membres de l'équipe savent ce que l'on attend d'eux, travailler en étroite collaboration avec les machinistes et le chef-éclairagiste, diriger l'équipe et résoudre les conflits lors de situations pouvant parfois être stressantes

Avec qui le directeur de la photographie travaille-t-il ?

Le DP supervise et travaille en étroite collaboration avec l’équipe caméra. Celle-ci comprend les personnes suivantes : le caméraman qui, par son regard dans la caméra, devient les yeux du directeur de la photographie; le premier assistant-caméraman qui s’assure que les plans sont nets; le deuxième assistant-caméraman qui prépare l’équipement et consigne les plans; et le stagiaire caméraman qui assiste l’ensemble de l’équipe. Le DP travaille également de façon rapprochée avec le technicien en imagerie numérique dont le rôle est de s’assurer que tous les paramètres numériques des caméras sont réglés de manière à incarner la vision du DP, ainsi qu’avec l’opérateur de l’assistance vidéo, qui veille à ce que le réalisateur puisse voir ce qui est filmé.

Comment devient-on directeur de la photographie ?

Il s’agit d’un poste de haut niveau et on peut y accéder de différentes manières. Certains commencent comme caméraman stagiaire et gravissent les échelons jusqu’aux postes évoqués ci-dessus. D’autres arrivent par le biais du département de l’éclairage. L’IATSE dispose d’un excellent programme d’apprentissage qui constitue l’avenue la plus directe vers ce domaine. Vous pouvez également en apprendre beaucoup sur les caméras et les autres équipements dans le cadre d’un programme de production cinématographique au CÉGEP, à l’université ou dans le cadre de programmes de formation indépendants. Voici quelques conseils supplémentaires :

Prérequis en matière d’éducation : De nombreuses écoles de cinéma proposent des cours de cinématographie qui abordent l’éclairage, la conception des plans et la manière de raconter des histoires visuelles. Vous pouvez également commencer comme assistant de premier échelon dans l’équipe caméra, apprendre sur le tas et gravir les échelons.

Travailler pour une société d’équipement : contactez une société de location de matériel comme MELS, EVS ou Technicolor). Demandez si vous pouvez devenir stagiaire ou chauffeur pour eux. Vous en apprendrez ainsi davantage sur le matériel et vous vous ferez des contacts.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Coloriste

Aussi connu comme : Technicien en Imagerie

Quel est le rôle du coloriste?

Les coloristes contribuent à l’ambiance et au look du film en définissant les couleurs. Ils et elles travaillent avec le réalisateur et le directeur de la photographie pour décider de la palette, qu’elle soit retenue ou très colorée, qu’elle ait des couleurs blanchâtres ou des couleurs primaires. Les coloristes contribuent à ces looks en changeant les niveaux de luminance (luminosité) et de saturation (couleur).

Les films et séries télévisées sont généralement tournées sur des caméras numériques en format brut, ce qui signifie que la couleur est capturée dans les données, mais ne peut pas être visionnée avant que la couleur soit appliquée. Si la production est tournée sur pellicule, les premières images sont amenées en laboratoire où elles sont développées et numérisées pour le flux de production numérique. C’est ensuite le travail du coloriste de perfectionner l’application de la couleur sur l’image. Ce processus est connu comme la colorimétrie.

Lorsque les coloristes reçoivent les fichiers à monter, ils stylisent la couleur pour correspondre à la vision du réalisateur et du directeur de la photographie. Ils s’assurent que les prises correspondent l’une à l’autre en ajustant la saturation des couleurs et la luminance. Ils proposent aussi des solutions créatives aux problèmes liés à l’image. Ils pourraient savoir quoi faire aux images surexposées ou sous-exposées ou une correction jour pour nuit, par exemple.

Les coloristes sont responsables d’assurer que le film répond aux lois et théories scientifiques de la luminance et la saturation.

Quels sont les points forts du coloriste?
  • Comprendre la couleur

    Savoir utiliser la couleur pour rehausser l’histoire, apprécier l’effet psychologique que peut avoir la couleur, avoir un bon œil, comprendre quel look correspond à certain style de tournage

  • Connaissance des processus numériques et de pellicule

    Comprendre comment obtenir le meilleur des négatifs de caméra

  • Connaissance du processus de production cinématographique

    Connaître le processus de production cinématographique ou télévisuelle

  • L’utilisation de logiciels

    Savoir bien utiliser les logiciels d’étalonnage, tel Adobe Premiere, Baselight ou Davinci Studio, rester à jour avec les développements de logiciels et savoir quel outil utiliser pour chaque projet

  • Communication

    Savoir bien travailler avec le réalisateur, comprendre la vision du directeur de la photographie, partager le processus avec les assistants au montage et les superviseurs de scénario

  • Souci du détail

    Ȇtre patient, savoir travailler des petits changements de la couleur et du ton, continuer de s’attarder au détail dans des situations de stress

Avec qui le coloriste travaille-t-il?

Le coloriste travaille en étroite collaboration avec le monteur, le réalisateur et le directeur de la photographie. C’est un métier assez solitaire puisque la majorité du travail plus détaillé est réalisé seul.

Comment devenir un coloriste?

Des programmes d’étude en postproduction cinématographique existent. Vous pouvez aussi développer votre méthode de travail et monter votre portfolio en travaillant sur des productions de petites envergures dans votre région. Apprenez à utiliser les logiciels d’étalonnage tout en étudiant la théorie de la couleur et la cinématographie, qui vous enseignera la façon dont la lumière et la couleur sont connectées. Une expérience en art ou en photographie est utile. La plupart des coloristes commencent dans des postes de postproduction tel l’assistant de montage ou techniques et apprennent le processus de post-production pendant plusieurs années.

Voici quelques conseils :

Obtenir un diplôme: Ce n’est pas essentiel, mais avoir de l’expérience en postproduction ou avec des logiciels de montage dans un programme cinématographique peut être en atout dans votre recherche d’emploi.

Développez un portfolio: C’est ce qui impressionnera les collaborateurs potentiels et les gens de l’industrie du cinéma. C’est aussi un des meilleurs moyens pour apprendre le processus de montage et comprendre ce qui fonctionne et ne fonctionne pas.

Rechercher des entreprises de postproduction : Essayez d’établir des contacts dans des entreprises de postproduction pour bâtir un réseau et possiblement trouver des postes débutants.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Monteur/euse

Aussi connu comme : Monteur/se film

Que fait un/e monteur/euse ?

Le/la monteur/euse est chargé/e de «couper» et d’assembler les séquences brutes du film pour en faire un produit final cohérent. Les films ne sont généralement pas filmés dans l’ordre dans lequel l’histoire se déroule, si bien que les monteurs pourraient être amenés à travailler sur des scènes de la fin du film avant même que le début ne soit filmé.

Leur travail consiste à prendre des scènes dans un ordre qui n’est pas celui de l’histoire, à analyser chaque plan (ce qui représente parfois des centaines d’heures de tournage), et à sélectionner et assembler méticuleusement les prises qui permettront d’obtenir l’impact émotionnel et thématique souhaité d’un film.

En pré-production, les monteuses travaillent en étroite collaboration avec le réalisateur pour décider de la meilleure façon de filmer le scénario. Une fois le tournage commencé, ils examinent chaque jour les rushes, vérifient les normes techniques et le sens émergent de l’histoire et de la performance, et les montent en une série de scènes. Au moment où le film se termine, les monteurs auront passé des heures à retravailler les scènes et à les couper ensemble pour créer un montage brut.

Lors de la post-production, le monteur et la réalisatrice travailleront en étroite collaboration pour affiner le montage de l’assemblage en une Version du réalisateur, qui doit être approuvée par les producteurs, jusqu’à ce qu’ils obtiennent le montage final (également connu sous le nom de «picture lock»). Ensuite, la musique et le son sont ajoutés au mixage, un processus supervisé par les monteurs.

Dans le domaine de l’animation, le processus de planification est plus laborieux car aucune séquence n’est produite sans avoir été planifiée avec précision. Dans les films d’action, les monteuses travaillent avec des séquences existantes en post-production, choisissant parmi une variété de plans. En animation, l’ensemble du film, y compris chacune de ses scènes et leur ordre, est planifié à l’avance. En fait, dans l’animation, le montage est effectué en premier.

Quelles sont les qualités d’un/e monteur/euse ?
  • La narration

    Comprendre comment utiliser les images, le rythme, la cadence et la tension pour raconter une histoire

  • Sensibilité visuelle

    Avoir un bon œil, savoir quel style correspond au genre du film

  • Utilisation de logiciels de montage

    Maîtriser des outils comme Avid Media Composer, Adobe Premier, Final Cut et Lightworks

  • Communication

    Bien travailler avec le réalisateur, et partager le processus avec les assistants monteurs et le superviseur du scénario

  • Souci du détail

    Être patient, avoir le souci du détail et un bon sens de l'organisation, souvent sous pression

Avec qui travaillent les monteur/euses?

Assistant monteur
Les assistants monteurs prennent en charge le fonctionnement quotidien de la salle de montage, laissant le monteur libre de se concentrer sur le montage du film. Leur tâche principale est de communiquer avec les autres départements, comme la production, la caméra et le son. Elles vérifient les feuilles de caméra lorsque les images arrivent et notent tout problème technique. Parfois, le monteur demande au premier assistant d’effectuer un montage.

Deuxième assistant monteur, troisième assistant monteur et assistant de montage
Les premiers assistants monteurs peuvent être aidés par plusieurs assistants, en fonction de la taille de la production. Les assistants étiquettent les fichiers et effectuent des coupes, des montages et des synchronisations sonores simples. Ils lisent les oscilloscopes et les audiomètres, les signaux TV et vidéo, connaissent les spécifications techniques des différents diffuseurs et comprennent la compression.

Monteur/euse son
Les monteurs son sont responsables de toute la post-production sonore. Elles sont le principal point de contact de la monteuse image pour tout ce qui concerne les bandes sonores de la production.

Preneur/euse de son RAD (Remplacement Automatique du Dialogue)
Les preneurs de son RAD ont une relation de travail étroite avec les monteuses d’images en raison des changements de scénario et du dialogue de remplacement avec les acteurs.

Coloriste
Les coloristes contribuent à l’ambiance et à l’aspect d’un film en définissant ses couleurs. Elles travaillent avec le réalisateur et la directrice de la photographie pour décider de la palette.

Comment puis-je devenir un/e monteur/se ?

La voie traditionnelle pour devenir monteur/se est de commencer comme assistant de production, puis de devenir assistant monteur. Il est courant de travailler en tant qu’assistant monteur dans des productions à petit budget avant de passer aux longs métrages.
Voici plus de conseils :

Niveau d’études requis : Un programme d’études en médias ou en cinéma, axé sur la post-production, est utile. L’expérience de l’utilisation de logiciels de montage est essentielle, tout comme le fait de travailler sur de petits projets pour constituer votre portfolio.

Faites un stage : Les stages sont des emplois accompagnés d’une formation, c’est donc une excellente occasion de gagner de l’argent tout en apprenant. Avant d’accepter un stage, vérifiez ce que vous allez apprendre auprès de votre employeur potentiel et de l’établissement d’enseignement supérieur, afin d’être sûr qu’il vous permettra d’acquérir les compétences que vous recherchez.

Faites du montage : Réalisez des vidéos. Créez une chaîne YouTube pour montrer votre travail.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Bruiteur

Que fait un bruiteur?

Un bruiteur trouve des moyens créatifs de reproduire des sons qui correspondent à la scène visuelle d’un film. Le bruitage est la reproduction de sons quotidiens, qui sont ensuite ajoutés aux films pendant la post-production. Il peut être difficile d’enregistrer chaque petit son qui se produit dans une scène sur le plateau de tournage (le claquement des clés dans une porte, des pas, une cuillère qui s’entrechoque dans une tasse, quelqu’un qui tape sur son clavier, etc.). Parfois, ces sons doivent être recréés ou inclus après le tournage. Par exemple, lorsque les acteurs font une scène de combat, ils ne se frappent pas vraiment, donc il n’y a pas de coups à enregistrer! Le travail d’un bruiteur est de recréer les sons d’un vrai combat d’une manière convaincante pour l’auditoire (en évitant la violence, évidemment!)

Quelles sont les compétences d’un bruiteur?
  • Créativité et narration

    Il faut être capable de recréer des sons de tous les jours pour améliorer la narration

  • L’utilisation de logiciels

    Il faut connaître l’enregistrement sonore, et avoir une connaissance approfondie de ProTools et autres logiciels de conception audio

  • Communication

    Il est nécessaire de comprendre la vision du réalisateur et être capable d'articuler des idées créatives et techniques, avoir des discussions productives et adresser des commentaires constructifs, travailler attentivement avec les dialogues et de toujours garder le son en tête

  • Organisation

    Il faut être capable de travailler dans des délais serrés en post-production

Avec qui travaille un bruiteur?

Le bruiteur travaille en étroite collaboration avec le réalisateur et le monteur. Ils peuvent également travailler avec les personnes suivantes:

Monteur de son
Les monteurs de son travaillent directement avec les cinéastes pour structurer et conseiller sur les horaires et les styles créatifs. Ils travaillent en étroite collaboration avec le monteur d’images. Ils forment l’équipe de monteurs chargés de créer la bande originale du film. Les monteurs de son organisent les séances d’enregistrement des effets (VFX) et du bruitage. Ils contribuent au processus créatif de mixage et s’assurent que le mixage final et les différentes versions sont livrés.

Monteur d’effets sonores
Les monteurs d’effets sonores travaillent en étroite collaboration avec le concepteur sonore et le superviseur. Ils créent des arrière-plans en utilisant des sons spécifiques, comme celui des horloges, du vent, des chants d’oiseaux ou des voitures qui passent. Ils créent l’ambiance qui peut être modifiée pour s’ajuster au dialogue et la musique.

Concepteur sonore
Les concepteurs sonores combinent tous les éléments (musique, bruits de fond, dialogues, effets, autres sons atmosphériques) en un paysage sonore unifié qui forme la toile de fond sonore d’un film.

Comment devenir bruiteur?

Les bruiteurs ont souvent une formation collégiale avec un diplôme dans les arts du son et/ou de l’enregistrement sonore ainsi que des connaissances et de l’expérience en post-production. Un bon endroit pour commencer est en tant que stagiaire ou coureur dans un studio de postproduction audio. Cela vous donnera une connaissance approfondie des aspects techniques de l’enregistrement du son, y compris des connaissances en électronique et une formation en acoustique.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Concepteur sonore

Que fait un concepteur sonore?

Les concepteurs sonores combinent tous les éléments (musique, bruits de fond, dialogues, effets, autres sons atmosphériques) en un paysage sonore unifié qui forme la toile de fond sonore d’un film.

La conception sonore implique l’exécution et montage d’audio précédemment composés ou enregistrés, tels que des effets sonores et dialogues, mais peut aussi impliquer la création de sons à l’aide des synthétiseurs ou d’autres instruments.

En animation, les concepteurs sonores créent le paysage sonore. Dans l’animation, il n’y a pas de sons naturels avec lesquels travailler (comme il y en aurait lors du tournage en direct), donc tous les sons en l’animation sont originaux.

Les concepteurs sonores décident des sons à utiliser pour créer l’atmosphère appropriée et transmettre l’histoire et les personnages au public. Ils discutent avec le réalisateur du type d’effet qu’il souhaite obtenir, puis trouvent des moyens créatifs de les produire.

La plupart des concepteurs sonores ont de l’expérience en tant monteur de son et peuvent même superviser le travail entier de son en post-production, en plus d’avoir un rôle créatif spécialisé d’assembler l’aspect sonore entier de la production.

De bonnes compétences en communication sont nécessaires, ainsi qu’une excellente imagination et créativité pour produire des éléments et effets sonores uniques.

Quelles sont les compétences d'un concepteur sonore?
  • Créativité

    Il faut être capable d'imaginer un paysage sonore qui n'existe pas encore, reproduire des idées en son et créer des sons sur mesure pour améliorer la narration

  • Narration

    Il faut avoir une bonne compréhension des personnages et de l'histoire afin de créer des sons qui les s’agencent bien, comprendre l'importance du timing pour savoir quand la conception sonore est nécessaire ou pas

  • Utilisation de logiciel

    Il faut savoir faire de l’enregistrement sonore et avoir une connaissance approfondie de ProTools et d'autres logiciels de conception audio

  • Communication

    Il faut comprendre la vision du réalisateur et être capable d'articuler des idées créatives et techniques, avoir des discussions productives et adresser des commentaires constructifs, travailler en étroite collaboration avec les dialogues et toujours garder la musique en tête

  • Organisation

    Il faut être capable de travailler dans des délais serrés en post-production

Avec qui travaille un concepteur sonore?

Les concepteurs sonores travaillent en étroite collaboration avec le réalisateur et le monteur. Ils peuvent également travailler avec les personnes suivantes :

Superviseur monteur son
Les superviseurs monteurs de son travaillent directement avec les cinéastes pour structurer et conseiller sur les horaires et les styles créatifs. Ils travaillent en étroite collaboration avec le monteur d’images. Ils forment l’équipe de monteurs chargés de créer la bande originale du film. Les superviseurs monteurs de son organisent les séances d’enregistrement des effets (VFX) et du bruitage. Ils contribuent au processus créatif de mixage et s’assurent que le mixage final et les différentes versions sont livrés.

Monteur d’effets sonores
Les monteurs d’effets sonores travaillent en étroite collaboration avec le concepteur sonore et le superviseur. Ils créent des arrière-plans en utilisant des sons spécifiques, comme celui des horloges, du vent, des chants d’oiseaux ou des voitures qui passent. Ils créent l’ambiance qui peut être modifiée pour s’ajuster au dialogue et la musique.

Monteur de dialogues
Les éditeurs de dialogues sont chargés d’éditer les enregistrements du script et de les synchroniser avec l’animation.

Bruiteur
Un bruiteur trouve des moyens créatifs de reproduire des sons qui correspondent à la scène visuelle d’un film. Le bruitage est la reproduction de sons quotidiens, qui sont ensuite ajoutés aux films pendant la post-production. Il peut être difficile d’enregistrer chaque petit son qui se produit dans une scène sur le plateau de tournage (le claquement des clés dans une porte, des pas, une cuillère qui s’entrechoque dans une tasse, quelqu’un qui tape sur son clavier, etc.). Parfois, ces sons doivent être recréés ou inclus après le tournage. Par exemple, lorsque les acteurs font une scène de combat, ils ne se frappent pas vraiment, donc il n’y a pas de coups à enregistrer! Le travail d’un bruiteur est de recréer les sons d’un vrai combat d’une manière convaincante pour l’auditoire (en évitant la violence, évidemment!)

Monteur de musique
Les monteurs de musique déterminent à quel endroit il faut de la musique durant le film ainsi que le style et but de celle-ci. Les concepteurs sonores travaillent avec eux pour s’assurer que leurs effets sonores fonctionnent bien avec la musique écrite par le compositeur.

Comment devenir concepteur sonore?

La plupart des concepteurs sonores commencent par être assistant de production dans des maisons de post-production ou de post-production audio. Ils gravissent les échelons jusqu’au poste d’assistant, de mixeur ou de monteur son et passent de nombreuses années à perfectionner leur métier.

Formation exigée: L’éducation dans le domaine peut varier d’un programme d’un an à un baccalauréat, des études supérieures et même une maîtrise en conception sonore. Les écoles d’art, cinématographique et université offrent des programmes du genre.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Superviseur musical

Que fait un superviseur musical?

Les superviseurs musicaux sont une voix créative clé dans la post-production du cinéma et télévision. Ils regardent le premier montage du film ou de l’émission de télévision lors de ce qu’on appelle une session de «spotting», où ils écrivent des notes sur les endroits où la musique est nécessaire. Ils recherchent les bonnes chansons et la bonne musique pour compléter l’histoire et le ton des scènes. Ils font des suggestions et échangent avec le directeur sur les bons choix pour le projet.

Une fois la musique sélectionnée, les superviseurs musicaux recherchent les titulaires de droits et les contactent pour obtenir les droits et les licences d’utilisation de la musique. Ils doivent parfois négocier le prix de certaines chansons, car elles peuvent être très chères. Une fois les droits obtenus, le superviseur musical assurera le suivi des droits et s’assure que les redevances et les crédits sont correctement distribués à l’aide de « cue cards » dans le générique de fin.

Quelles sont les compétences d’un superviseur musical?
  • Quelles sont les compétences d’un superviseur musical?

    Il faut avoir une vaste connaissance du paysage musical ainsi que de l'histoire de la musique. Cela aide à avoir une bonne idée des chansons à utiliser pour certaines scènes

  • Connaissance des droits et des licences

    Il faut connaître les lois sur le droit d'auteur et les différents droits et licences nécessaires au Canada pour acquérir une chanson

  • Connaissance de la réalisation cinématographique

    Il faut être capable de comprendre le processus de production, en particulier le processus sonore de post-production

  • Communication

    Il faut être capable de travailler avec plusieurs personnes dans la production et communiquer ses idées musicales au réalisateur. En plus, de parler à plusieurs détenteurs de droits de chansons différents et négocier avec eux

  • Organisation

    Il faut respecter le budget du son, noter clairement les suggestions musicales pour le film et enregistrer toutes les redevances et crédits des chansons

Avec qui travaille un superviseur musical?

Directeur
Le réalisateur est celui avec la vision créative que tout le monde aide à exécuter. Il a une idée générale ce qu’il veut pour le film. Il veut raconter l’histoire d’une certaine manière et a besoin de l’aide de beaucoup de personnes pour y arriver. Les réalisateurs sont de bons leaders et visionnaires, capables de transmettre leurs idées à l’ensemble de l’équipe.

Concepteur sonore
Les concepteurs sonores sont le plus souvent impliqués dans l’exécution et le montage d’audio précédemment composés ou enregistrés, tels que les effets sonores et les dialogues, mais cela peut également peut aussi amener la création de sons via des synthétiseurs ou d’autres instruments. Ils ajoutent et créent le paysage sonore du film, car tous les sons que vous entendez dans les films ne sont pas enregistrés sur le plateau.

Monteur
Le monteur regarde toutes les séquences enregistrées, sélectionne les prises à utiliser, puis utilise un logiciel de montage numérique pour assembler ces séquences en un long métrage terminé. Ils doivent analyser chaque plan (ce qui signifie parfois des centaines d’heures de séquences), en sélectionnant méticuleusement les prises qui permettront d’atteindre l’impact émotionnel et thématique souhaité d’un film.

Comment devenir superviseur musical ?

Les superviseurs musicaux doivent avoir une certaine expérience dans l’industrie de la musique ou dans des domaines liés à la musique. Ensuite, vous devez développer des contacts dans l’industrie du cinéma et des séries télévisées pour acquérir de l’expérience en travaillant sur des plateaux de tournage. Envisagez de faire partie d’une équipe de son en post-production sur de petites productions et de fournir vos connaissances en musique.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Compositeur

Quel est le rôle du compositeur ?

Les compositeurs composent la musique originale qui reflète et communique l’atmosphère de l’histoire ainsi que les émotions des personnages. Une trame sonore originale doit être adaptée à un film.

Au début du projet, une idée de l’ampleur du travail est donnée aux compositeurs. Cela se produit à l’étape où le scénarimage est révisé afin qu’il corresponde à la trame sonore. Ils peuvent ensuite créer la musique pour le film en version finale. Les compositeurs recomposent la trame sonore en fonction des commentaires du réalisateur, du producteur et du monteur. Un extrait de musique pourrait avoir besoin d’une durée différente, souligner un moment à l’écran différent, ou avoir besoin d’une dimension complètement différente.

Les compositeurs doivent être conscients du genre cinématographique pour lequel ils composent. Pour des œuvres telles des comédies musicales ou des émissions de télévisions avec une chanson thème, le compositeur pourrait être impliqué dans la composition de cette musique originale. Ou bien il se peut qu’un autre musicien s’en occupe, avec le compositeur qui compose les morceaux d’accompagnement pour les chansons.

Sur des productions à gros budget, les compositeurs préparent les partitions pour l’orchestrateur et le copiste, généralement sur des fichiers MIDI. Dans la plupart des séries télévisées et productions à petit budget, les compositeurs font leur propre orchestration. Ils préparent aussi les aspects électroniques de la musique du film pour les sessions d’enregistrement et livre le produit fini au producteur accompagné de tous les médias enregistrables. Le rôle de compositeur exige de bonnes compétences dans la production, l’enregistrement et l’interprétation de la musique afin de réaliser leurs projets, puisque les budgets pour la musique sont souvent limités. Ce sont des travailleurs indépendants qui travaillent depuis leur propre domicile ou bureau.

Quels sont les points forts du compositeur ?
  • Musique

    Avoir un niveau très élevé de compétences techniques et musicales et savoir composer et transcrire des partitions de musique originale et de qualité, avec des idées musicales uniques et intéressantes qui correspondent au style de l’animation

  • Compétence de conteur

    Savoir communiquer l’histoire et refléter ses thèmes par la musique

  • Production musicale

    Avoir de bonnes compétences d’enregistrement et de production afin de créer des partitions de niveau professionnel, savoir utiliser des logiciels de composition musicale et d’édition de musique tels Avid ProTool

  • Communication

    Savoir travailler selon des instructions, agir sur des commentaires constructifs et composer de la musique pour contribuer à la vision globale du réalisateur, savoir créer un réseau de contact avec des musiciens qui peuvent contribuer à votre travail

  • Compétences en gestion d’affaires

    Comprendre les aspects légaux et contractuels du travail en tant que travailleur indépendant qui contribue son travail à un projet différent

Avec qui le compositeur travaille-t-il ?

Les compositeurs travaillent en étroite collaboration avec le réalisateur, le producteur et le monteur de la musique (s’il y en a un), et communiquent avec le concepteur sonore et le monteur de son.

Comment devenir un compositeur ?

Les compositeurs sont choisis en fonction de leur portfolio. Il faut un niveau élevé de compétences musicales et techniques, donc généralement tous les compositeurs sont des musiciens formés. Certains ont même des formations et diplômes en composition musicale pour le cinéma et la télévision. Néanmoins, la chose la plus importante c’est d’avoir un ensemble d’œuvres qui démontre bien vos compétences et style personnel. Vous devez aussi savoir créer de bonnes relations avec des cinéastes et musiciens. Même si vous travaillez sur des films d’action plutôt que des animations, cela vous donnera quand même une expérience inestimable dans le processus de l’ajout du son à un film.

Voici quelques conseils :

Regarder beaucoup de films et écouter de la musique : Regardez autant de films et d’émissions de télévision possible et portez attention à la façon dont la musique a été composée. Essayez de comprendre la façon dont la musique interagit avec le film et les styles musicaux varient entre les genres différents.

Monter un portfolio : Commencez à composer votre propre musique. Apprenez à utiliser les logiciels de composition musicale. Trouvez des cinéastes qui ont besoin de la musique pour leurs films et collaborer avec eux, ou bien vous pouvez pratiquer en composant de la musique pour des films qui existent déjà et l’utiliser dans votre portfolio. Monter un portfolio est essentiel.

Chercher plus loin que l’industrie : Les compositeurs travaillent dans plusieurs industries. À part les films d’action, les séries télévisées et les jeux vidéo, il y a aussi des emplois dans la publicité et le théâtre. Cherchez un emploi dans un de ces domaines et acquérez l’expérience que vous pourrez utiliser plus tard pour devenir un compositeur pour les films d’animation.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Producteur/rice

Que fait un/e producteur/rice?

Les producteurs sont généralement les personnes «en charge» d’une production cinématographique ou télévisuelle. Elles sont chargés de développer un projet dès le début, de réunir et de gérer les fonds, de rassembler l’équipe et de superviser tous les aspects de la préproduction, de la production et de la postproduction. Ils sont souvent les premiers à s’impliquer, en repérant l’opportunité créative et la viabilité commerciale d’une production. Elles restent la force motrice jusqu’à la distribution. Les producteur/rices sont les principaux décideurs. Ils proposent des idées d’histoires et engagent des scénaristes ou choisissent et obtiennent les droits d’un scénario. C’est ce qu’on appelle «prendre une option» sur un scénario.

Ils décident de l’ampleur et du budget du film et recherchent des financements auprès des investisseurs, des studios et des distributeurs. Elles embauchent tous les membres de l’équipe «au-dessus de la ligne», comme le producteur délégué et le réalisateur. Ils travaillent ensuite avec les idées créatives du réalisateur, prenant souvent des décisions créatives, et approuvent ensuite les coûts de production. Les producteur/rices repèrent et corrigent les problèmes potentiels tout au long du processus de production.

Ils approuvent les lieux de tournage et engagent une équipe de collaborateurs pour la production, déléguant certaines responsabilités à un producteur délégué ou à la directrice de production. Il leur incombe de créer un bon environnement de travail et elles communiquent constamment avec tout le monde pour que tout se passe bien. Ils ont la responsabilité légale ultime de la santé et de la sécurité de l’équipe sur le plateau et de la livraison d’un film terminé à la fin du processus de production.

Les producteur/rices doivent être de bons communicateurs pour s’assurer que tout le monde travaille dans le même sens. Elles sont responsables de la création d’un bon environnement de travail et du bon déroulement de la production.

Y a-t-il différents niveaux dans le métier de producteur ?

Oui ! Il existe différents niveaux d’implication pour les différents postes de producteur, en fonction des besoins de la production. Ces différents rôles comportent différents aspects d’implication et de responsabilité, mais tous exigent que vous ayez les mêmes compétences en tant que producteur. Le producteur principal reçoit un simple crédit «Producteur». Bien qu’il existe d’autres crédits (comme celui de producteur exécutif) qui peuvent sembler plus élevés, le producteur est celui qui est responsable.

Producteur/rice associé/e
Un/e producteur/rice associé/e (souvent appelé assistant producteur ou simplement PA) est un/e producteur/rice junior qui travaille en étroite collaboration avec le producteur principal pour mettre sur pied une émission de télévision ou un projet de film. L’objectif d’un PA est de devenir un jour un producteur principal et il doit donc être formé à tous les aspects de la production. Les producteurs associés relèvent directement du producteur principal.

Producteur/rice exécutif/ve
Les producteurs exécutifs apportent des contributions de haut niveau pour que le projet puisse être créé. Il peut s’agir de fournir un financement, de développer le projet pour un studio, de faire des présentations clés, de fournir des ressources ou de servir de mentor. Les PE ne participent généralement pas au processus de création ou à la gestion quotidienne de la production, à l’exception des conseils qu’ils peuvent donner. Certains PE sont le premier point de contact dans le processus de production – ils acceptent un scénario ou donnent le feu vert à un film – mais ils transmettent ensuite la responsabilité au(x) producteur(s). Ils sont le partenaire silencieux, ou un leader dans l’industrie du cinéma et de la télévision et doivent d’abord être un producteur.

Quelles sont les qualités d’un/e producteur/rice ?
  • Production cinématographique et télévisuelle

    Connaissance approfondie de tous les processus de création d'un film ou d'un programme télévisuel, y compris l'écriture de scénarios, la réalisation et le montage

  • Narration

    Savoir comment raconter une histoire, prendre et approuver des décisions créatives qui permettent de bien le faire

  • Sens commercial

    Comprendre ce qui fait le succès d'un film, être capable de le commercialiser auprès des distributeurs et du public

  • Leadership

    Motiver et bien communiquer avec tout le monde tout au long du projet, assumer la responsabilité des décisions et des résultats, créer une bonne atmosphère de travail et respecter les réglementations légales sur le lieu de travail, être une figure de proue

  • Adaptabilité

    Travailler dans des environnements stimulants et changeants, résoudre des problèmes sur le vif, prendre des décisions rapides et efficaces et être capable d'établir des priorités

  • Organisation

    Maîtriser l'ensemble du projet, préparer les plannings et le budget de production en utilisant des compétences financières pour obtenir des financements et négocier les salaires

  • Connaissance du secteur

    Avoir une connaissance approfondie et une passion pour les séries télévisées, comprendre les tendances du public, prévoir ce qui sera populaire

  • Créativité

    Générer des idées nouvelles et passionnantes, reconnaître des idées nouvelles et passionnantes chez les autres, avoir l'esprit d'entreprise

  • Négociation

    Avoir un bon sens des affaires, savoir vendre, persuader et conclure un accord financier

Avec qui travaille un/re producteur/rice ?

Tout le monde. Les producteurs dirigent et communiquent avec l’ensemble de l’équipe de production ainsi qu’avec les équipes de distribution et de marketing. Elles répondent parfois aux producteurs exécutifs de la production télévisuelle, qui sont les responsables du studio de cinéma, les financiers ou les responsables généraux d’une série.

Comment puis-je devenir un/e producteur/rice ?

Si la production peut s’apprendre à l’école, on acquiert généralement de l’expérience ailleurs dans le département de production, en passant par exemple d’assistant de production à coordinateur de production, directeur de production ou producteur délégué. Il n’est pas nécessaire de faire une école de cinéma. Pour cet emploi, vous devrez combiner des compétences commerciales et une vision créative, et comprendre les deux côtés de l’industrie.

Constituez un portfolio : Créez une vidéo que vous pourrez montrer aux collaborateurs et aux financiers.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Réalisateur/rice

Aussi connu comme : Cinéaste

Que fait un/e réalisateur/rice ?

Les réalisateurs sont les responsables créatifs du film. Elles contrôlent les aspects artistiques et dramatiques d’un film et visualisent le scénario (ou script) tout en guidant l’équipe technique et les acteurs, de la pré-production au montage final dans la réalisation de la vision.

Ils sont employés par le producteur exécutif ou la productrice, qui est responsable d’une production. Les réalisatrices partent d’un scénario et travaillent avec un scénariste et parfois avec une équipe d’édition du scénario, comme l’éditrice du scénario. Il n’est pas rare que le réalisateur soit également le scénariste. Le travail d’un/e réalisateur/rice consiste à imaginer le scénario sous une forme visuelle. Dès qu’une production a réuni les fonds dont elle a besoin, elle travaille en étroite collaboration avec les producteurs pour nommer les chefs de département, tels que le directeur de la photographie, la première assistante réalisateur et le concepteur de production.

Elles travaillent ensuite avec les producteurs et les directrices de casting pour sélectionner les acteurs et avec la directrice de la photographie pour développer le style de tournage, y compris les notes sur les plans de caméra et les modifications du scénario. Certaines réalisatrices font répéter les acteurs avant le tournage, mais pas toutes. Ils «bloquent» la performance avec les acteurs avant le début du tournage, ce qui signifie qu’ils chorégraphient la position des acteurs par rapport à la caméra, leurs déplacements et ceux de la caméra au cours d’un plan et la manière dont ils délivreront leur dialogue.

De plus, le/la réalisateur/rice donne des instructions aux autres membres de l’équipe, notamment aux responsables de l’éclairage, des costumes et du maquillage. Les réalisateur/rices s’efforcent d’obtenir la meilleure performance possible des acteurs, mais ils doivent également s’assurer que tous les aspects techniques sont en place pour obtenir une bonne scène filmée.

Après le tournage, elles dirigent le montage d’un film, en préparant un «montage du réalisateur». Ce montage sera examiné par les producteurs, les distributeurs et d’autres collaborateurs avant que le montage final ne soit achevé.

Quelles sont les qualités d'un/e réalisateur/rice ?
  • Leadership

    Partager la vision du film avec des personnes de différents départements, les inciter à donner le meilleur d'eux-mêmes, gérer les acteurs et l'équipe, prendre des décisions créatives

  • Imagination

    Envisager le film qu'ils veulent créer, le visualiser, l'entendre, créer leur vision et l'exécuter

  • Connaissance des arts

    Avoir une passion et une connaissance approfondie du cinéma et des séries télévisées, apprécier tous les genres d'art, de manière à pouvoir puiser des idées dans un éventail de sources

  • Production

    Comprendre le processus de production d'un film ou d'une fiction TV du début à la fin, d'un point de vue technique et créatif

  • Garder son calme sous pression

    Travailler méthodiquement dans un environnement très stressant, prendre des décisions créatives lorsque les choses ne se déroulent pas comme prévu

Avec qui le/la réalisateur/rice travaille-t-il/elle ?

Les réalisateur/rices détiennent la vision créative de l’ensemble de la production et entretiennent donc des relations avec tous les chefs de département. En pré-production, elles travaillent en étroite collaboration avec les producteurs, les directrices de casting et le concepteur de la production. Pendant la production, ils entretiennent des relations étroites sur le plateau avec la directrice de la photographie et le premier assistant réalisateur. En post-production, les réalisateur/rices travaillent avec le monteur image et le monteur son pour «couper» le film ou le programme afin de créer un produit final satisfaisant.

Comment puis-je devenir un/e réalisateur/rice ?

Il existe de nombreuses voies pour devenir un/e réalisateur/rice de films. Certains débutent en tant que scénaristes, directeurs de la photographie, productrices, monteurs de films ou actrices. D’autres vont à l’école de cinéma et commencent par réaliser leurs propres courts métrages indépendants avant d’obtenir un diplôme pour des longs métrages.

Quelle que soit la voie choisie, il s’agit d’un poste qui exige une connaissance approfondie du processus de production de films ou de séries télévisées. Il vaut la peine de commencer votre carrière en travaillant comme assistant de production sur un plateau ou dans un bureau de production avant de gravir les échelons jusqu’aux postes de débutants.

Voici quelques conseils supplémentaires :

Formation : La formation est toujours une bonne idée. Au Canada, il y a des tonnes de programmes dans les collèges et les universités. Il existe également de nombreux cours indépendants. De longue durée ou de courte durée. Vous pouvez également vous lancer, essayer d’entrer sur un plateau de tournage et acquérir de l’expérience. Voici une liste de programmes universitaires et collégiaux.

Constituez un portfolio : Créez des projets que vous pourrez présenter à vos employeurs. Réalisez votre propre court-métrage, peut-être en utilisant votre smartphone, et montez-le. Ce processus est très utile.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Scénariste

Aussi connu comme : Auteur/rice en cinéma, Écrivain/e

Que fait un/e scénariste ?

Les scénaristes écrivent et développent des scénarios pour le cinéma ou la télévision. Pour ce faire, elles se basent sur une idée originale, adaptent une histoire existante en un scénario ou se joignent à un projet existant.

Les scénaristes rédigent leur scénario en veillant à ce que les lecteurs puissent envisager le cadre, l’émotion et la façon dont il sera traduit à l’écran. Ils collaborent avec les producteurs, les réalisatrices et les acteurs pour rédiger et remanier leur scénario, en travaillant souvent dans des délais serrés.

Les scénaristes sont presque toujours des travailleurs indépendants. Dans de nombreux cas, un/e scénariste vend son scénario de long métrage par l’intermédiaire de son agent ou de concours, jusqu’à ce qu’il suscite l’intérêt d’un producteur. Le producteur (ou la société de production) prend alors une «option» sur le scénario en échange d’un droit d’entrée qui peut être aussi bas qu’un dollar, ce qui signifie que le producteur a le droit d’essayer de produire le scénario pendant un certain temps. Si le producteur réussit, il verse alors au scénariste une somme négociée à l’avance pour les droits du scénario. S’il n’y parvient pas, les droits du scénario reviennent au scénariste. Un/e scénariste peut également être commissionné/e par un producteur ou une société de production pour créer un scénario. Une fois qu’un scénario a été choisi par une société de production, d’autres scénaristes peuvent être engagés pour travailler avec un éditeur de scénario afin de le préparer pour la production. Dans ce cas, tout nouveau scénariste peut partager un crédit avec le scénariste original, ou être crédité pour des dialogues supplémentaires, ou en tant que consultant pour l’histoire. Dans certains cas, le scénariste original peut être entièrement remplacé par un autre scénariste.

Les scénaristes de télévision travaillent généralement au sein d’une équipe de scénaristes, dirigée par une rédactrice en chef ou un producteur superviseur. Le/la scénariste présente ses idées d’histoires ou d’épisodes et travaille sur les intrigues avec le rédacteur en chef (et l’équipe de rédaction) afin de créer un script soigné qui s’inscrit dans la continuité de l’émission de télévision épisodique.

Les scénaristes d’animation développent des idées d’histoires et les présentent sous forme de scripts. Leurs scripts sont utilisés par les artistes de scénarimages et les réalisateurs pour élaborer le style artistique visuel d’un projet.

Quelles sont les qualités d’un/e scénariste ?
  • Connaissance de l'écriture de scénarios

    Comprendre toutes les caractéristiques d'un bon scénario, savoir comment l'améliorer et le modifier

  • Créativité

    Bien écrire et innover, exprimer efficacement ses idées sous forme de scénario

  • Connaissance des arts

    Avoir une connaissance approfondie et étendue de tous les genres artistiques, afin de pouvoir puiser des idées dans diverses sources et comprendre le contexte culturel

  • Regarder des films et des séries télévisées

    Avoir une passion pour ces disciplines et aimer le secteur

  • Travail indépendant

    Trouver soi-même des opportunités de travail et gérer ses finances, être motivé

Avec qui travaille le/la scénariste ?

Les scénaristes travaillent avec des responsables du développement, des productrices, des réalisateurs et leurs assistants. Ils sont parfois assistés par des chercheurs, qui fournissent des informations permettant de vérifier les faits dans les scénarios. Les scénaristes peuvent voir leurs scénarios supervisés par des chefs scénaristes qui, à leur tour, peuvent être assistés par des assistants scénaristes.

Comment puis-je devenir scénariste ?

Écrivez vos propres scénarios dès que possible. La pratique de la forme est essentielle. Un diplôme n’est pas une condition préalable pour devenir scénariste, mais avoir une formation pertinente, que ce soit en littérature ou dans des matières liées à l’écriture de scénarios, est très utile.

Lire et écrire : Entraînez-vous à écrire des scénarios dans un format professionnel. Lisez des scénarios existants en ligne pour vous familiariser avec la forme.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Maquilleur/euse artistique

Aussi connu comme : Maquilleur/se principal/e

Que fait un/e maquilleur/euse artistique ?

Le/la maquilleur/euse artistique est chargé/e de transformer les apparences par le biais du maquillage, de la peinture et d’autres substances (mastic, silicone, faux sang, etc.).

Le maquilleur artistique travaille souvent avec les réalisateurs et les interprètes afin de déterminer l’apparence souhaitée pour chaque personnage. Elle examine souvent des croquis, des photographies et d’autres références fournies par les artistes conceptuels pour s’inspirer de l’apparence souhaitée. Il lit et analyse les scénarios afin de déterminer les maquillages et les changements nécessaires en fonction des différentes scènes et des différents décors.

Certain/es maquilleur/euses artistiques sont également spécialisés dans les maquillages spéciaux, qui peuvent aller de la pose d’un nez artificiel sur le visage d’un acteur à la création de fausses blessures ou d’un masque de monstre macabre.

Quelles sont les qualités d’un/e maquilleur/euse artistique ?
  • Communication

    Être clair avec les clients en ce qui concerne leurs exigences et préoccupations spécifiques

  • Dessin

    Être capable d'esquisser des idées de conception

  • Travail d'équipe

    S'assurer que tous les membres de l'équipe de maquillage sont sur la même longueur d'onde sur le plan créatif

  • Perception visuelle

    Garder à l'esprit l'éclairage, les couleurs et le processus photographique

  • Santé et sécurité

    Vous devez être conscient des directives à suivre en matière de santé et de sécurité

  • Recherche

    Vous devez vous tenir au courant des derniers kits, produits et outils

  • Gestion du temps

    Veillez à ce que votre travail soit effectué à temps pour que la production puisse respecter les délais

Avec qui travaille un/e maquilleur/euse artistique ?

Le maquilleur travaille en étroite collaboration avec le costumier, le conceptrice de la production et le réalisateur afin de créer un style pour chaque acteur qui reflète au mieux le personnage.

Comment puis-je devenir maquilleur/euse artistique ?

Voici quelques conseils :

Suivez un cours de maquillage : Pour améliorer vos compétences, vous pouvez suivre une formation. C’est là que l’école de beauté entre en jeu : vous y apprendrez les compétences et les techniques nécessaires pour réussir dans le secteur de la beauté.

Constituez votre portfolio avec des photos de maquillage et d’autres effets visuels : Comme tout artiste, votre portfolio montre ce dont vous êtes capable. Utilisez des effets visuels attrayants pour mettre en valeur tout ce que vous savez faire. Pour un rendu professionnel de qualité, veillez à prendre les meilleures photos.

Apprenez de nouveaux styles et tendances en matière de maquillage : Restez curieux et comprenez les dernières tendances et technologies, et pratiquez-les pour améliorer vos compétences.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Coiffeur/euse

Quel est le rôle du/de la coiffeur/euse ?

Le coiffeur fait partie du département de maquillage et de la coiffure et se relève directement au chef coiffeur. Le chef coiffeur est le chef du département et travaille avec le réalisateur, le chef décorateur et le chef maquilleur afin de créer des concepts uniques qui s’intègrent à la vision et l’ambiance du film.

Elles commencent leur travail à temps plein bien avant que le tournage du film débute, et avant que d’autres coiffeuses soient embauchées. Elles peuvent aussi être responsables de toutes les perruques nécessaires au tournage, et sur des plus grandes productions, cette tâche est assignée à la coiffeuse chargée spécifiquement des comédiennes qui portent une perruque. Elles sont responsables de la coiffure de tous celles qui apparaissent à l’écran ce qui peut inclure la conception et l’exécution de la coiffure, ainsi qu’embaucher une équipe pour coiffer tous les comédiennes et figurantes.

Quels sont les points forts du/de la coiffeur/euse?
  • Coiffure

    Bien connaître l’art de la coupe et la coloration de cheveux, perruques, rallonges et barbes

  • Histoire de la coiffure

    Bien connaître l’histoire de la coiffure à travers les époques, savoir faire de la recherche

  • Stylisation

    Comprendre la vision du réalisateur, savoir comment celle-ci peut être réalisée au niveau de la coiffure, avoir un bon œil pour le “look”

  • Communication

    Savoir partager sa vision de la coiffure désirée avec les autres membres de l’équipe, faire la liaison entre le réalisateur et le reste de l’équipe, mettre les comédiens à l’aise

  • Organisation

    Faire le dépouillement du scénario pour identifier les besoins de coiffure, planifier l’horaire de coiffure, gérer l’équipe, le budget et la feuille de service journalière

Avec qui le coiffeur travaille-t-il?

Le coiffeur travaille en étroite collaboration avec le chef décorateur et l’équipe de coiffure et de maquillage afin de concrétiser la vision du réalisateur.

Comment devenir coiffeur/euse?

Plusieurs collèges offrent des programmes menant à un diplôme de coiffure. Ces programmes enseignent les questions de santé et de sécurité, l’éthique professionnelle, les compétences en communication et les pratiques entrepreneuriales ainsi que les compétences en coupe, coiffure et coloration. La coiffure est un métier spécialisé, il faut souvent compléter un stage. Les styles et les tendances sont en évolution continue, c’est pourquoi il est aussi important de rester à l’affût de ces tendances. Faire du bénévolat au secondaire pour une petite troupe de théâtre ou une petite production est une excellente façon de commencer à appliquer vos compétences en coiffure dans le contexte des arts de la scène.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Maquilleur en effets spéciaux

Aussi connu comme : maquilleur SFX

Quelles sont les fonctions du maquilleur en effets spéciaux ?

Le maquilleur SFX est un membre spécialisé de l’équipe de maquillage dont la tâche est de créer des effets de maquillage spécifiques tels que des écorchures, des blessures sanglantes, des difformités, des ecchymoses, des êtres surnaturels, des zombies, etc. Il a recours à différents matériaux pour créer les prothèses qui sont de faux éléments ajoutés au corps des acteurs pour leur conférer le type d’apparence recherché. Dans certains cas, le maquilleur en effets spéciaux peut également être chargé de vieillir une personne. Selon le scénario, il estime le temps et le coût de fabrication requis pour créer des prothèses, des bonnets chauves, des pièces prothétiques, des parties du visage ou des cicatrices.

Ses responsabilités comprennent la fabrication de moules, le moulage, l’application et le retrait de prothèses, ainsi que le travail sur des matériaux usuels comme le latex et le silicone. Il doit maîtriser des techniques comme le vieillissement du visage et du corps, la création de bonnets chauves, de blessures ou de cicatrices. Habituellement, le maquilleur SFX fait appel à des maquilleurs et à des assistants pour appliquer les prothèses sur les acteurs eux-mêmes (ce qui peut prendre des heures). Il demeure généralement sur le plateau pour s’assurer que la prothèse fonctionne bien.

travaille en étroite collaboration avec le reste de l’équipe de maquilleurs, ainsi qu’avec l’équipe de prothésistes pour créer des effets uniques. Dans la plupart des cas, le maquilleur en effets spéciaux possède son propre équipement et

Quelles sont les compétences requises pour être maquilleur SFX ?
  • Techniques de maquillage

    Doit comprendre les techniques de maquillage traditionnelles, ainsi que celles liées aux maquillages spécialisés

  • Créativité

    Savoir faire preuve d’une imagination débordante et d’une capacité à trouver des solutions pour résoudre des problèmes de façon originale. Il doit aussi posséder l'expérience et le savoir technique requis, tout comme de grandes compétences en matière de conception et d'interprétation, sans compter la capacité à bien saisir les exigences d'un projet en matière de prothèses et à les mettre en œuvre de manière pratique et imaginative

  • Organisation

    Le maquilleur SFX peut être responsable de dizaines d’effets sur une production

  • Collaboration

    Travaille souvent en étroite collaboration avec plusieurs équipes différentes pour créer un effet spécifique

  • Recherche

    Doit être capable d’effectuer des recherches pour s’instruire sur les détails complexes relatifs aux blessures, aux abrasions et aux difformités, afin de créer efficacement les effets désirés

  • Travail sur les matériaux

    Connaît et maîtrise les propriétés de matériaux comme la mousse, le latex et le silicone, ainsi que des procédés comme la fabrication de moules et le moulage. Les tatouages, les faux nez, les blessures et les cicatrices font aussi partie des besoins courants en matière de prothèses

Avec qui le maquilleur SFX travaille-t-il ?

Afin de créer des effets complets et convaincants, le maquilleur SFX travaille en étroite collaboration avec les équipes des costumes, du maquillage et de la coiffure. Il peut tenir compte des suggestions du concepteur de production à propos de l’intensité du résultat désiré, afin que l’effet s’intègre bien à l’esthétique générale de la production. Les maquilleurs SFX travaillent également en étroite collaboration avec les différents artistes en effets spéciaux, ainsi qu’avec les acteurs.

Comment devient-on maquilleur SFX ?

Les maquilleurs SFX sont généralement formés dans des écoles spécialisées ou par l’entremise d’études au niveau collégial, mais il ne s’agit pas de la seule voie possible pour devenir maquilleur SFX. Vous pouvez également apprendre les techniques en étant apprenti auprès d’un maquilleur SFX d’expérience. Conservez un portfolio de tous vos maquillages et effets afin de pouvoir les présenter à des clients potentiels.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Artiste en prévisualisation (previs)

Aussi connu comme : Animateur previs, Chef previs, Modélisateur previs

Quel est le rôle d’un/e artiste en prévisualisation?

Les artistes en prévisualisation aident à planifier l’apparence visuelle d’un film. La prévisualisation est le processus qui consiste à visualiser une scène avant de la créer.

Les artistes en prévisualisation prennent généralement la forme d’une animatique 3D, une version approximative d’une ou plusieurs scènes. Les artistes en prévisualisation commencent souvent par un storyboard en 2D réalisé par un concepteur artistique. Ils créent des versions préliminaires des différentes séquences d’images animées et assemblent le tout en utilisant leurs compétences en matière de composition et de montage.

Le processus de prévisualisation est utilisé pour planifier les plans, déterminer leur ampleur et leur rythme et montrer approximativement où les personnages vont se déplacer. Il est utilisé pour déterminer comment les effets visuels (VFX) vont s’intégrer dans la scène réelle. La création d’une prévisualisation peut faire gagner du temps et de l’argent aux films, aux séries télévisées et aux émissions sur le tournage ou en post-production.

Une fois le tournage commencé, les artistes en prévisualisation aident les autres artistes VFX à maintenir un style cohérent dans leur travail.

Les artistes en prévisualisation sont soit employés par des studios VFX, soit travaillent en tant que pigistes.

Quels sont les points forts de l’artiste en prévisualisation?
  • Cinématographie

    Avoir un bon sens artistique pour la composition, notamment pour les plans et les mouvements de caméra

  • Créativité

    Être capable de raconter une histoire dans le travail de prévisualisation que vous produisez, proposer des idées originales sur l'aspect des plans et stimuler l'imagination de la réalisatrice

  • Logiciels 3D

    Posséder un haut niveau de compétence dans l'utilisation de logiciels d'animation 3D et de VFX, ainsi qu'une bonne compréhension de la forme et du volume (la façon dont les objets existent et se déplacent en 3D) ; des compétences en codage sont également utiles

  • Compétences de base en montage

    Vous avez des compétences de base en montage vidéo ainsi qu'une certaine connaissance du traitement de l'image et de la composition, que vous pouvez utiliser pour créer des animatiques

  • Organisation

    Avoir un excellent sens de l'organisation, respecter les calendriers de production et les budgets, maîtriser la gestion de ses données

  • Communication

    Travailler en équipe, comprendre la vision du réalisateur et contribuer à la concrétiser

Avec qui l’artiste en prévisualisation travaille-t-elle?

Les artistes en prévisualisation travaillent en étroite collaboration avec la réalisatrice. Elles communiquent également régulièrement avec l’équipe de gestion de la production pour s’assurer que le projet respecte les délais. Elles relèvent généralement de la cheffe aux effets visuels.

Comment devenir un/e artiste en prévisualisation?

Pour devenir un artiste en prévisualisation, vous devez comprendre le processus de production VFX et avoir un haut niveau de compétence dans l’utilisation des logiciels 3D. Vous pouvez accéder à ce poste en devenant d’abord assistant directeur technique. Vous pouvez également devenir un artiste d’environnement et transférer ensuite vos compétences à la prévisualisation. Les artistes de la prévisualisation obtiennent souvent un diplôme en animation, en informatique, en production cinématographique ou dans une discipline connexe. Le plus important est de développer un excellent portfolio qui démontre un talent pour la cinématographie et la narration visuelle.

Développez un portfolio: Apprenez à utiliser les logiciels d’effets visuels, ensuite expérimentez et créez une vidéo que vous pourrez montrer aux responsables d’admission ou aux employeurs. Il est vraiment important de développer votre appréciation des effets visuels. Assurez-vous de vous familiariser avec ce qui existe dans l’industrie.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Concepteur de production

Quelles sont les tâches d’un Concepteur de production?

Le concepteur de production crée le visuel d’un film ou d’une série télé. Un film peut se dérouler dans une multitude de lieux différents, comme un orphelinat victorien, un bateau de croisière dans les Caraïbes, ou carrément une autre planète. Il joue le rôle d’homme à tout faire artistique et dirige avec confiance la totalité des départements artistiques. Il travaille avec tous les autres départements visuels, comme celui des costumes, des éclairages, des effets spéciaux et de la conception graphique. Il contribue à créer l’univers visuel dans lequel l’histoire a lieu.

Le concepteur de production débute son travail avec le scénario. Il fait des recherches tout en collaborant avec le réalisateur, le directeur le photographie ainsi que les autres directeurs de département. Ensemble, ils imaginent visuellement le film. Il dessine des esquisses montrant l’ambiance, l’atmosphère, l’éclairage, la composition visuelle, les couleurs et les textures. Ces illustrations sont ensuite remises au directeur artistique qui a la tâche de les développer.

Le concepteur de production est également en charge d’embaucher et gérer l’équipe du département artistique, généralement l’un des plus gros départements d’une production cinématographique.
Il travaille ensuite avec les différents membres du département artistique pour déterminer un budget. Il priorise l’horaire de travail et délègue la gestion des finances aux employés responsables de différentes tâches.

Avec qui le Concepteur de production travaille-t-il?

Décorateur/rice
Le décorateur est responsable des décors sur le plateau, incluant la fourniture et tous les objets visibles dans une scène.

Acheteur professionnel
Avant le début du tournage, l’acheteur professionnel prépare les commandes pour obtenir les accessoires.

Directeur artistique
Sur les productions à gros budget, les directeurs artistiques peuvent commencer à travailler des mois avant le début du tournage. Ils analysent le scénario pour identifier tous les accessoires qui seront nécessaires et trouvent des solutions rentables aux problèmes de construction et de décoration.

Assistant du Directeur artistique (premier, deuxième et troisième assistant)
Les responsabilités de l’assistant du directeur artistique varient selon l’ampleur de la production. Il peut aider le directeur artistique avec les recherches, le repérage des lieux de tournage, la création des modèles ou des plateaux de production. Sur une production imposante avec plusieurs plateaux, l’assistant du directeur artistique va prendre en charge certains des plus petits plateaux et gérer leurs accessoires ainsi que leur propreté. L’assistant du directeur artistique va également esquisser des idées visuelles, les peaufiner, et travailler avec des modèles en 3D.

Artiste conceptuel
Les productions des grands studios vont généralement engager plusieurs artistes conceptuels pour créer des éléments spécifiques, comme des créatures fantaisistes. Les artistes conceptuels vont analyser le matériel d’origine pour créer des illustrations aussi saisissantes que fidèles. Ces dernières sont ensuite présentées au producteur, au réalisateur et aux superviseurs des effets spéciaux. La plupart des artistes conceptuels débutent leur carrière en tant que graphistes ou illustrateurs avant de joindre l’industrie du cinéma.

Scénographe
Le scénographe crée les centaines de dessins techniques qui servent de référence au département de construction. Ces dessins sont souvent produits à la main, mais des logiciels informatiques de graphisme (également appelé logiciels de CDAO) peuvent également être utilisés.

Assistant de production
L’assistant de production débute généralement son travail dès les premières étapes de la pré-production. Il peut être spécifiquement assigné au département artistique. Il s’agit d’un emploi de premier échelon et les tâches peuvent varier.

Comment puis-je devenir Concepteur de production?

Comme c’est souvent le cas avec les domaines artistiques, il n’y a pas de parcours établi pour devenir concepteur de production. Par contre, une formation en graphisme, en théâtre, en architecture ou en art vous donnera les connaissances nécessaires pour obtenir les compétences qui vous permettront de travailler dans l’industrie. Elles vous permettront également de créer un bon réseau de contacts. Des cours en ébénisterie et en construction à votre collège local peuvent aussi être précieuses pour obtenir de l’expérience en conception de bâtiment.

La plupart des concepteurs de production ont travaillé dans des départements artistiques pendant plusieurs années. Tentez de débuter votre carrière à titre d’assistant de production et montez les échelons de l’industrie.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Costumier/ère

Quel est le rôle du/de la costumier/ère ?

Le costumier est la personne qui crée les costumes pour tous les comédiens dans un films ou une série télévisée.

Les costumes sont un élément essentiel dans une production cinématographique ou télévisuelle. En plus de contribuer à l’ambiance visuelle, certains vêtements peuvent aider les comédiens à un lien émotif avec le personnage qu’ils jouent.

Les costumières font la conception, la création et l’achat de tous les costumes pour les comédiennes et figurantes. Le rôle de la costumière est de créer les costumes des personnages qui conviennent le mieux au ton de chaque scène en utilisant différentes textures et couleurs. Elles doivent parfois coudre et fabriquer les costumes à partir de rien ou se procurer des vêtements qui correspondent à la vision globale du film. La costumière peut aussi collaborer avec les départements de la coiffure et maquillage.

Les costumiers travaillent avec les réalisateurs, producteurs, scénaristes, chefs décorateurs, et les départements de la coiffure et maquillage pour créer une ambiance qui appuie la trame narrative du film. Ils font de la recherche et dessinent des esquisses et des mood boards pour créer le style des personnages et des vêtements.

Ensuite, elles font le dépouillement du scénario et prennent en note ce qu’elles ont besoin de créer ou de se procurer. En travaillant avec un budget et des délais serrés, elles embauchent leur équipe, organisent l’horaire des achats et s’assurent que les costumes sont prêts à temps pour les essayages. Avec l’aide de l’équipe, elles planifient les essayages et prennent des photos. Celles-ci sont ensuite approuvées par le producteur et le réalisateur. Elles doivent aussi s’assurer que tous les matériaux utilisés en pré-production ou pour la création des différents costumes soient conformes aux normes de sécurité (par exemple, des matériaux facilement détachables) et qu’ils ne dépassent pas le budget alloué.

Avec qui le costumier travaille-t-il?

Chef/fe costumier/ère ou chef/fe costumier/ère pour figurant/es
Les chefs supervisent les besoins quotidiens des costumes sur le plateau et planifient les jours ou les semaines à venir. Cela inclut l’organisation des horaires, le transport et la vérification de la continuité. Ils doivent parfois organiser et prévoir l’achat de costumes. Un rôle très important d’un chef costumier est de superviser le nettoyage et la réparation des costumes, parce qu’ils sont souvent portés tout au long de la journée et commencent à s’user rapidement. Les chefs costumiers passent la plupart de leur temps dans leur propre département, où ils créent, recherchent, ajustent et entretiennent les costumes.

Assistant/e costumier/ère
Les assistantes costumières travaillent avec les costumières dans le dépouillement du scénario pour évaluer les besoins en costumes de chaque personnage. Elles font des recherches sur les différents styles de costumes, les conceptions et les méthodes de création en utilisant Internet, les archives et les musées. Elles travaillent sur le budget du département, en estimant les coûts du personnel et des ressources, et peuvent participer à la recherche et à l’achat de costumes, d’accessoires et d’échantillons de tissu. Elles peuvent superviser les essayages ou être chargées de prendre les mesures de certaines comédiennes. Elles peuvent également être chargées d’habiller les artistes de soutien sous la direction de la costumière.

Couturier/ère
Les couturiers créent les vêtements. À partir des directives du costumier, les couturiers coupent le tissu et cousent les costumes. Parfois, ils font d’abord une première version. Il s’agit d’un rôle créatif, parce qu’il implique l’interprétation de la vision du film. Les couturiers ajustent également les costumes sur les comédiens et modifient les vêtements au besoin.

Comment devenir un/e costumier/ère?

Les costumières commencent généralement comme stagiaires dans le département de costumes et gravissent les échelons graduellement. Certaines ont une expérience de travail avec des costumiers et d’autres viennent du théâtre ou de la couture.

Cherchez un stage: Les stages sont des emplois avec une formation. Ils sont donc un excellent outil pour gagner de l’argent tout en apprenant. Il peut être intéressant de trouver un emploi d’apprenti dans une industrie qui utilise des compétences similaires, par exemple en tant que tailleur pour un créateur de vêtements ou pour une compagnie de confection.

Développez un portfolio: Créez un portfolio de projets sur lesquels vous avez travaillé. Il peut s’agir d’esquisses de conception, des photos de costumes que vous avez créés ou d’une expérience professionnelle antérieure dans le domaine. Ce portfolio vous aidera à montrer votre travail à de nouvelles opportunités d’emploi.

Rencontrez des gens de l’industrie: Contactez des gens qui travaillent dans l’industrie et exprimez votre intérêt. Vous pourrez rencontrer des personnes que vous pourriez éventuellement assister et créer une relation de travail.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.