Reel Opportunities

Assistant comptable de production

Aussi connu comme : Comptable adjoint de production, 1er assistant comptable, assistant comptable clé

Quel est le rôle de l’assistant comptable de production ?

Les assistants comptables de production aident les comptables de productions à tenir des dossiers de comment l’argent est dépensé sur une production cinématographique ou télévisuelle.

Ils et elles s’occupent des rapports de dépenses et compare les dépenses que les gens réclament avec les reçus qu’ils ont présenté. Une des responsabilités principales des assistants comptables de production est de tenir le registre des feuilles de temps des membres de l’équipe de tournage pour le comptable de paies. Ils et elles tiennent aussi compte de l’argent qui a été distribué aux membres de l’équipe (fonds de caisse) et s’assurent que cet argent est disponible pour les membres de l’équipe qui en ont besoin (et est retourné à la production à la fin du tournage).

Ils et elles s’occupent aussi de tous les rapprochements de petite caisse, processus où l’argent est compté et recoupé avec les dépenses sortantes. Ils font des photocopies, tiennent compte et sauvegarde les données. Elles s’assurent que la production ne dépense pas excessivement en fournissant des comparatifs des dépenses par rapport au budget établit.

Quels sont les points forts de l’assistant comptable de production ?
  • Compétences en mathématique et informatique

    Aimer faire des calculs, préparer des feuilles de calculs et enregistrer des données

  • Savoir suivre les indications

    Écouter le comptable de production et faire ce qui est demandé

  • Être discret

    Garder les renseignements confidentiels pour vous-même

  • Communication

    Être sociale et savoir bien travailler avec le département de comptabilité, savoir parler avec les gens de départements différents et comprendre ce qui se passe au cours de la production

  • Travailler pendant de longues heures

    Travailler selon le même horaire que l’équipe de tournage qui font beaucoup plus que du 9 à 5 pour maximiser les heures de tournage

Avec qui l’assistant comptable de production travaille-t-il ?

Les assistants comptables de production travaillent avec les comptables de productions et les comptables de paies, ainsi que les directeurs de la production et les chefs de départements.

Comment devenir un assistant comptable de production ?

Il existe plus qu’une voie pour devenir un assistant comptable de production, mais il faut surtout avoir de bonnes compétences en mathématiques financières et budgétaires. Vous devriez perfectionner vos compétences dans ce domaine et chercher pour des emplois semblables en comptabilité et gestion de projet.

Voici quelques conseils supplémentaires :

Exigences éducatives : Poursuivre des études universitaires dans un programme de comptabilité, d’étude de commerce et de mathématique pourrait être utile. Cela fera aussi bonne impression sur un curriculum vitae lorsque vous postuler pour des emplois.

Obtenir un stage : Des stages sont des emplois avec une formation. Ils sont une excellente occasion pour gagner de l’argent tout en apprenant. Contactez des organisations et entreprises de productions différentes pour vous informer sur les possibilités de stages.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Comptable de production

Quel est le rôle du/de la comptable de production?

Les comptables de production font les mêmes tâches que les comptables, mais ils les font sur des productions cinématographiques et télévisuelles, au milieu de l’effervescence et de la créativité impliquées dans la réalisation d’un film. Ils sont responsables des finances, évaluent le coût d’une production, discutent avec le garant d’achèvement (une police d’assurance pour s’assurer que le film sera livré à temps et dans les limites du budget) et contrôlent le flux de trésorerie, ou les dépenses.

En pré-production, les comptables de production aident les productrices et les directrices de production à préparer les budgets et les rapports de coûts finaux estimés. Pendant le tournage, elles supervisent tous les paiements, gèrent les salaires et fournissent des rapports de coûts quotidiens ou hebdomadaires. Elles font également des prévisions de coûts pour évaluer l’impact de tout changement qui pourrait arriver dans la production.

Les comptables de production préparent un relevé de compte indiquant tous les revenus et dépenses pour le producteur ou la maison de production et les financiers. Ils peuvent également organiser un audit indépendant. Selon le type de financement du film, ils peuvent aussi être amenés à gérer le financement bancaire et les garants d’achèvement.

Sur les grandes productions, les comptables de production peuvent travailler avec les contrôleurs financiers, qui sont souvent embauchés de manière permanente par les studios et les diffuseurs. Les comptables de production sont généralement indépendants.

Quels sont les points forts du/de la comptable de production?
  • Comptabilité

    Tenir méticuleusement des registres, connaître et comprendre la réglementation canadienne en matière de revenus et d’assurance Utilisation de logiciels financiers: être capable d’utiliser Movie Magic Budgeting ou d’autres logiciels de budgétisation

  • Connaissance de la production cinématographique

    Avoir une compréhension approfondie de comment les films sont réalisés et avoir une passion pour l’industrie

  • Communication

    Être capable d’écouter et d’être compris par tout le monde, des producteurs aux financiers en passant par les contrôleurs financiers et les caissiers

  • Discrétion

    Être digne de confiance avec les informations personnelles et de production

Avec qui la comptable de production travaille-t-elle?

Si la production dispose d’une contrôleuse financière, la comptable de production travaille en étroite collaboration avec elle. Si ce n’est pas le cas, la comptable de production dirige une équipe qui peut inclure une assistante comptable de production et une stagiaire en comptabilité. EIle peut également travailler en étroite collaboration avec la directrice de production et les assistantes directrices de production.

Comment devenir un/e comptable de production?

Certains comptables de production sont diplômés en comptabilité, mais pas tous. Certains entrent dans le département de comptabilité après avoir occupé d’autres fonctions dans l’industrie. Un bon parcours consiste à commencer comme caissier et gravir graduellement les échelons vers un poste d’assistant comptable de production avant devenir comptable de production.

Obtenez un diplôme: Un diplôme en comptabilité sera très bénéfique, mais il n’est pas indispensable. Certaines personnes sont qualifiées en tant que commis-comptable, puis gravissent les échelons sans diplôme.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Transcripteur/rice de vidéodescription

Aussi connu comme : Transcripteur/rice d’audiodescription, DVT

Quel est le rôle d’un/e transcripteur/rice de vidéodescription?

La transcription de vidéodescription, aussi connue sous le nom d’audiodescription, est le processus de narration descriptive des éléments non verbaux à l’écran, tels que l’environnement des personnages, les illustrations, les costumes et le langage corporel, dans le but de rendre accessible les médias visuels aux personnes aveugles ou malvoyantes.

Un professionnel des médias qui traduit les images visuelles en information verbale pour le bénéfice des gens est connu sous le nom d’un transcripteur d’audiodescription. L’audiodescription facilite l’accès au contenu vidéo pour les téléspectateurs malvoyants en fournissant un commentaire audio soigneusement réalisé qui correspond à ce qui est à l’écran. Les transcripteurs de vidéodescription commencent par écrire le scénario du projet et enregistrer la narration pour ensuite créer les fichiers nécessaires qui seront intégrés au reste de la production.

Les audiodescriptions peuvent être créées pour le cinéma, la télévision, les pièces de théâtre, les comédies musicales, les opéras, les spectacles de danse, les parcs, les monuments nationaux, les musées, les galeries d’art, les annonces de service public, les transports – la liste est sans fin. En général, l’audiodescription peut améliorer l’expérience et la compréhension de n’importe quelle information visuelle. Les transcriptrices de vidéodescription professionnelles sont souvent embauchées par des grandes productions cinématographiques et télévisuelles pour écrire et interpréter les descriptions de leurs vidéos.

Quels sont les points forts d’un/e transcripteur/rice de vidéodescription?
  • Écriture

    Écrire de façon à ce que la narration du texte ne semble pas être rédigée à l’avance, mais plutôt donner l’impression que les mots viennent naturellement Expliquer les concepts et les idées de manière claire et précise.

  • Communication

    Travailler bien avec tous les membres du projet, comprendre la vision du contenu et communiquer efficacement ce qui se passe à l’écran pour les personnes aveugles ou malvoyantes

  • Attention au détail

    Écouter et regarder attentivement, effectuer les tâches sérieusement et efficacement, en tenant en compte tous les aspects, et transmettre tous les détails nécessaires via les audiodescriptions

  • Prononciation

    Être capable de prononcer correctement et de manière compréhensible les mots.

Avec qui la transcriptrice de vidéodescription travaille-t-elle?

Il n’est pas rare que les transcriptrices de vidéodescription travaillent avec les réalisatrices, les productrices, les monteuses de son et d’autres membres de l’équipe pendant la post-production.

Comment devenir un/e transcripteur/rice de vidéodescription?

Il n’y a pas un cheminement éducatif direct pour faire la transcription de vidéodescription, mais une formation en écriture et en post-production ou en ingénierie du son est utile.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Assistant monteur

Quel est le rôle de l’assistant monteur?

Les assistants monteurs sont ceux qui assurent le bon déroulement du processus de postproduction et s’occupent de la paperasse et des tâches journalières afin que le monteur puisse se concentrer sur le montage du film. Le rôle de l’assistant monteur est de communiquer avec les départements de la production, tels ceux de caméra et de son, et avec l’ingénieur de la vision. Il ou elle récupère les images tournées du jour et s’assure qu’elles sont organisées et correctement étiquetées pour le monteur.

L’assistant doit assurer que les scènes tournées sont organisées de façon que le monteur peut facilement trouver celle qui cherchent. Les fichiers doivent être étiquetés clairement afin que le monteur comprenne de quelle prise il s’agit. Il ou elle incorpore aussi des métadonnées dans les prises afin que le monteur puisse rechercher les prises en utilisant une étiquette spécifique pour les trouver. Lorsque le film est rendu à sa version final, le travail de l’assistant monteur n’est pas encore terminé, il leur reste d’assurer que les fichiers soient conformes et de les transférer à l’équipe de son.

Sur les films à grand budget, il y a parfois une équipe d’assistants monteurs pour travailler sur le processus de post-production. Pour les films à plus petit budget ou la télévision, il y a généralement un assistant monteur pour le monteur.

Quels sont les points forts de l’assistant monteur?
  • Savoir utiliser les logiciels de montage

    Savoir bien utiliser des outils tels Avid Media Composer, Adobe Premiere, Final Cut, et Lightworks.

  • Communication

    Bien travailler avec le monteur et l’équipe de production pour obtenir les bons fichiers et l’information nécessaire.

  • Souci du détail

    Être patient, avoir le souci du détail et le bon sens de l’organisation, souvent sous pression.

  • Organisation

    Avoir un bon sens l’organisation et savoir maintenir de l’ordre dans les fichiers et bien les étiquetés pour le monteur.

Avec qui l’assistant monteur travaille-t-il?

L’assistant monteur travaille sous la direction du monteur et suit ses directives. Il ou elle travaille aussi en étroite collaboration avec l’équipe de production pour obtenir les prises journalières. L’assistant travaille aussi avec le 2e assistant à la caméra pour obtenir les registres de caméra et les données du tournage. Il ou elle travaille avec le preneur de son pour obtenir les registres de son. Et finalement, l’assistant travaille aussi avec l’ingénieur de la vision pour obtenir les disques dures du plateau.

Comment devenir un assistant monteur?

Vous pouvez débuter votre carrière en tant qu’assistant à la production pour une maison de montage ou des monteurs. Vous aurez la chance d’établir des liens et acquérir de l’expérience dans le domaine de la post-production. Il est nécessaire de bien savoir utiliser des logiciels de montage tels Avid Media Composer et Adobe Premiere Pro. Si vous avez déjà beaucoup d’expérience en montage, ou bien vous avez fréquenter une école de cinéma ou de production médiatique, créer une bande démo de votre travail.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Sous-titreur/euse

Aussi connu comme : Traducteur/rice

Quel est le rôle du/de la sous-titreur/euse ?

Les sous-titreurs permettent au public du monde entier et aux sourds et malentendants d’apprécier les films. Ils traduisent tous les dialogues, la musique et les effets sonores d’un film en texte qui apparaît à l’écran, soit dans la langue originale, soit dans une langue étrangère.

Après avoir regardé et écouté attentivement le film au complet, elles rédigent des sous-titres avec des codes temporels précis qui décrivent la musique et les effets sonores ainsi que les dialogues et les voix off. Les sous-titres doivent être correctement ponctués et orthographiés et doivent rester à l’écran suffisamment longtemps pour pouvoir les lire facilement. Les traductrices/sous-titreuses traduisent les dialogues et rédigent les sous-titres dans la langue destinée à un public en particulier.

Une fois qu’ils ont fini cette étape, ils vérifient que toute l’orthographe est correcte et que les sous-titres ne cachent pas les visages des personnages. Par la suite, les fichiers sont envoyés à l’équipe de post-production (qui transfère la bande sonore finale sur le film dans tous les différents formats). Le film peut ensuite être distribué aux salles de cinéma qui proposent des séances sous-titrées ou aux salles de cinéma à l’international.

Les sous-titreuses sont généralement embauchées par des compagnies de post-production spécialisées, mais travaillent parfois en tant que pigiste.

Quels sont les points forts du/de la sous-titreur/euse ?
  • Grammaire

    Bonne orthographe, ponctuation et utiliser correctement la grammaire

  • Langues

    Traduire le dialogue dans la langue requise et tenir compte du contexte (pour les traducteurs/sous-titreurs)

  • Être conscient de l’espace dans l’écran

    Comprendre comment les sous-titres apparaissent sur l’écran et leur impact sur le visionnage

  • Souci du détail

    Travailler minutieusement avec du texte et des codes temporels dans des délais serrés

  • Intérêt pour les publics sourds

    S’intéresser aux expériences des sourds et malentendants

  • Connaissance de logiciel

    Être capable d’utiliser un logiciel de sous-titrage

Comment devenir un/e sous-titreur/euse ?

De nombreuses compagnies de post-production qui proposent des services de sous-titrage offrent elles-mêmes des formations aux sous-titreuses. Si vous souhaitez devenir sous-titreuse, mettez en pratique vos compétences linguistiques et conservez un portfolio avec des échantillons d’écriture. Vous pouvez contacter des compagnies de post-production et vous renseigner.

Exigences scolaires : Des cours en post-production cinématographique, des cours linguistiques et des cours sur les logiciels de transcription et de sous-titrage pourraient vous être utiles.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Coloriste

Aussi connu comme : Technicien en Imagerie

Quel est le rôle du coloriste?

Les coloristes contribuent à l’ambiance et au look du film en définissant les couleurs. Ils et elles travaillent avec le réalisateur et le directeur de la photographie pour décider de la palette, qu’elle soit retenue ou très colorée, qu’elle ait des couleurs blanchâtres ou des couleurs primaires. Les coloristes contribuent à ces looks en changeant les niveaux de luminance (luminosité) et de saturation (couleur).

Les films et séries télévisées sont généralement tournées sur des caméras numériques en format brut, ce qui signifie que la couleur est capturée dans les données, mais ne peut pas être visionnée avant que la couleur soit appliquée. Si la production est tournée sur pellicule, les premières images sont amenées en laboratoire où elles sont développées et numérisées pour le flux de production numérique. C’est ensuite le travail du coloriste de perfectionner l’application de la couleur sur l’image. Ce processus est connu comme la colorimétrie.

Lorsque les coloristes reçoivent les fichiers à monter, ils stylisent la couleur pour correspondre à la vision du réalisateur et du directeur de la photographie. Ils s’assurent que les prises correspondent l’une à l’autre en ajustant la saturation des couleurs et la luminance. Ils proposent aussi des solutions créatives aux problèmes liés à l’image. Ils pourraient savoir quoi faire aux images surexposées ou sous-exposées ou une correction jour pour nuit, par exemple.

Les coloristes sont responsables d’assurer que le film répond aux lois et théories scientifiques de la luminance et la saturation.

Quels sont les points forts du coloriste?
  • Comprendre la couleur

    Savoir utiliser la couleur pour rehausser l’histoire, apprécier l’effet psychologique que peut avoir la couleur, avoir un bon œil, comprendre quel look correspond à certain style de tournage

  • Connaissance des processus numériques et de pellicule

    Comprendre comment obtenir le meilleur des négatifs de caméra

  • Connaissance du processus de production cinématographique

    Connaître le processus de production cinématographique ou télévisuelle

  • L’utilisation de logiciels

    Savoir bien utiliser les logiciels d’étalonnage, tel Adobe Premiere, Baselight ou Davinci Studio, rester à jour avec les développements de logiciels et savoir quel outil utiliser pour chaque projet

  • Communication

    Savoir bien travailler avec le réalisateur, comprendre la vision du directeur de la photographie, partager le processus avec les assistants au montage et les superviseurs de scénario

  • Souci du détail

    Ȇtre patient, savoir travailler des petits changements de la couleur et du ton, continuer de s’attarder au détail dans des situations de stress

Avec qui le coloriste travaille-t-il?

Le coloriste travaille en étroite collaboration avec le monteur, le réalisateur et le directeur de la photographie. C’est un métier assez solitaire puisque la majorité du travail plus détaillé est réalisé seul.

Comment devenir un coloriste?

Des programmes d’étude en postproduction cinématographique existent. Vous pouvez aussi développer votre méthode de travail et monter votre portfolio en travaillant sur des productions de petites envergures dans votre région. Apprenez à utiliser les logiciels d’étalonnage tout en étudiant la théorie de la couleur et la cinématographie, qui vous enseignera la façon dont la lumière et la couleur sont connectées. Une expérience en art ou en photographie est utile. La plupart des coloristes commencent dans des postes de postproduction tel l’assistant de montage ou techniques et apprennent le processus de post-production pendant plusieurs années.

Voici quelques conseils :

Obtenir un diplôme: Ce n’est pas essentiel, mais avoir de l’expérience en postproduction ou avec des logiciels de montage dans un programme cinématographique peut être en atout dans votre recherche d’emploi.

Développez un portfolio: C’est ce qui impressionnera les collaborateurs potentiels et les gens de l’industrie du cinéma. C’est aussi un des meilleurs moyens pour apprendre le processus de montage et comprendre ce qui fonctionne et ne fonctionne pas.

Rechercher des entreprises de postproduction : Essayez d’établir des contacts dans des entreprises de postproduction pour bâtir un réseau et possiblement trouver des postes débutants.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Monteur/euse

Aussi connu comme : Monteur/se film

Que fait un/e monteur/euse ?

Le/la monteur/euse est chargé/e de « couper » et d’assembler les séquences brutes du film pour en faire un produit final cohérent. Les films ne sont généralement pas filmés dans l’ordre dans lequel l’histoire se déroule, si bien que les monteurs pourraient être amenés à travailler sur des scènes de la fin du film avant même que le début ne soit filmé.

Leur travail consiste à prendre des scènes dans un ordre qui n’est pas celui de l’histoire, à analyser chaque plan (ce qui représente parfois des centaines d’heures de tournage), et à sélectionner et assembler méticuleusement les prises qui permettront d’obtenir l’impact émotionnel et thématique souhaité d’un film.

En pré-production, les monteuses travaillent en étroite collaboration avec le réalisateur pour décider de la meilleure façon de filmer le scénario. Une fois le tournage commencé, ils examinent chaque jour les rushes, vérifient les normes techniques et le sens émergent de l’histoire et de la performance, et les montent en une série de scènes. Au moment où le film se termine, les monteurs auront passé des heures à retravailler les scènes et à les couper ensemble pour créer un montage brut.

Lors de la post-production, le monteur et la réalisatrice travailleront en étroite collaboration pour affiner le montage de l’assemblage en une Version du réalisateur, qui doit être approuvée par les producteurs, jusqu’à ce qu’ils obtiennent le montage final (également connu sous le nom de « picture lock »). Ensuite, la musique et le son sont ajoutés au mixage, un processus supervisé par les monteurs.

Dans le domaine de l’animation, le processus de planification est plus laborieux car aucune séquence n’est produite sans avoir été planifiée avec précision. Dans les films d’action, les monteuses travaillent avec des séquences existantes en post-production, choisissant parmi une variété de plans. En animation, l’ensemble du film, y compris chacune de ses scènes et leur ordre, est planifié à l’avance. En fait, dans l’animation, le montage est effectué en premier.

Quelles sont les qualités d’un/e monteur/euse ?
  • La narration

    Comprendre comment utiliser les images, le rythme, la cadence et la tension pour raconter une histoire

  • Sensibilité visuelle

    Avoir un bon œil, savoir quel style correspond au genre du film

  • Utilisation de logiciels de montage

    Maîtriser des outils comme Avid Media Composer, Adobe Premier, Final Cut et Lightworks

  • Communication

    Bien travailler avec le réalisateur, et partager le processus avec les assistants monteurs et le superviseur du scénario

  • Souci du détail

    Être patient, avoir le souci du détail et un bon sens de l'organisation, souvent sous pression

Avec qui travaillent les monteur/euses?

Assistant monteur
Les assistants monteurs prennent en charge le fonctionnement quotidien de la salle de montage, laissant le monteur libre de se concentrer sur le montage du film. Leur tâche principale est de communiquer avec les autres départements, comme la production, la caméra et le son. Elles vérifient les feuilles de caméra lorsque les images arrivent et notent tout problème technique. Parfois, le monteur demande au premier assistant d’effectuer un montage.

Deuxième assistant monteur, troisième assistant monteur et assistant de montage
Les premiers assistants monteurs peuvent être aidés par plusieurs assistants, en fonction de la taille de la production. Les assistants étiquettent les fichiers et effectuent des coupes, des montages et des synchronisations sonores simples. Ils lisent les oscilloscopes et les audiomètres, les signaux TV et vidéo, connaissent les spécifications techniques des différents diffuseurs et comprennent la compression.

Monteur/euse son
Les monteurs son sont responsables de toute la post-production sonore. Elles sont le principal point de contact de la monteuse image pour tout ce qui concerne les bandes sonores de la production.

Preneur/euse de son RAD (Remplacement Automatique du Dialogue)
Les preneurs de son RAD ont une relation de travail étroite avec les monteuses d’images en raison des changements de scénario et du dialogue de remplacement avec les acteurs.

Coloriste
Les coloristes contribuent à l’ambiance et à l’aspect d’un film en définissant ses couleurs. Elles travaillent avec le réalisateur et la directrice de la photographie pour décider de la palette.

Comment puis-je devenir un/e monteur/se ?

La voie traditionnelle pour devenir monteur/se est de commencer comme assistant de production, puis de devenir assistant monteur. Il est courant de travailler en tant qu’assistant monteur dans des productions à petit budget avant de passer aux longs métrages.
Voici plus de conseils :

Niveau d’études requis : Un programme d’études en médias ou en cinéma, axé sur la post-production, est utile. L’expérience de l’utilisation de logiciels de montage est essentielle, tout comme le fait de travailler sur de petits projets pour constituer votre portfolio.

Faites un stage : Les stages sont des emplois accompagnés d’une formation, c’est donc une excellente occasion de gagner de l’argent tout en apprenant. Avant d’accepter un stage, vérifiez ce que vous allez apprendre auprès de votre employeur potentiel et de l’établissement d’enseignement supérieur, afin d’être sûr qu’il vous permettra d’acquérir les compétences que vous recherchez.

Faites du montage : Réalisez des vidéos. Créez une chaîne YouTube pour montrer votre travail.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Concepteur sonore

Que fait un concepteur sonore?

Les concepteurs sonores combinent tous les éléments (musique, bruits de fond, dialogues, effets, autres sons atmosphériques) en un paysage sonore unifié qui forme la toile de fond sonore d’un film.

La conception sonore implique l’exécution et montage d’audio précédemment composés ou enregistrés, tels que des effets sonores et dialogues, mais peut aussi impliquer la création de sons à l’aide des synthétiseurs ou d’autres instruments.

En animation, les concepteurs sonores créent le paysage sonore. Dans l’animation, il n’y a pas de sons naturels avec lesquels travailler (comme il y en aurait lors du tournage en direct), donc tous les sons en l’animation sont originaux.

Les concepteurs sonores décident des sons à utiliser pour créer l’atmosphère appropriée et transmettre l’histoire et les personnages au public. Ils discutent avec le réalisateur du type d’effet qu’il souhaite obtenir, puis trouvent des moyens créatifs de les produire.

La plupart des concepteurs sonores ont de l’expérience en tant monteur de son et peuvent même superviser le travail entier de son en post-production, en plus d’avoir un rôle créatif spécialisé d’assembler l’aspect sonore entier de la production.

De bonnes compétences en communication sont nécessaires, ainsi qu’une excellente imagination et créativité pour produire des éléments et effets sonores uniques.

Quelles sont les compétences d'un concepteur sonore?
  • Créativité

    Il faut être capable d'imaginer un paysage sonore qui n'existe pas encore, reproduire des idées en son et créer des sons sur mesure pour améliorer la narration

  • Narration

    Il faut avoir une bonne compréhension des personnages et de l'histoire afin de créer des sons qui les s’agencent bien, comprendre l'importance du timing pour savoir quand la conception sonore est nécessaire ou pas

  • Utilisation de logiciel

    Il faut savoir faire de l’enregistrement sonore et avoir une connaissance approfondie de ProTools et d'autres logiciels de conception audio

  • Communication

    Il faut comprendre la vision du réalisateur et être capable d'articuler des idées créatives et techniques, avoir des discussions productives et adresser des commentaires constructifs, travailler en étroite collaboration avec les dialogues et toujours garder la musique en tête

  • Organisation

    Il faut être capable de travailler dans des délais serrés en post-production

Avec qui travaille un concepteur sonore?

Les concepteurs sonores travaillent en étroite collaboration avec le réalisateur et le monteur. Ils peuvent également travailler avec les personnes suivantes :

Superviseur monteur son
Les superviseurs monteurs de son travaillent directement avec les cinéastes pour structurer et conseiller sur les horaires et les styles créatifs. Ils travaillent en étroite collaboration avec le monteur d’images. Ils forment l’équipe de monteurs chargés de créer la bande originale du film. Les superviseurs monteurs de son organisent les séances d’enregistrement des effets (VFX) et du bruitage. Ils contribuent au processus créatif de mixage et s’assurent que le mixage final et les différentes versions sont livrés.

Monteur d’effets sonores
Les monteurs d’effets sonores travaillent en étroite collaboration avec le concepteur sonore et le superviseur. Ils créent des arrière-plans en utilisant des sons spécifiques, comme celui des horloges, du vent, des chants d’oiseaux ou des voitures qui passent. Ils créent l’ambiance qui peut être modifiée pour s’ajuster au dialogue et la musique.

Monteur de dialogues
Les éditeurs de dialogues sont chargés d’éditer les enregistrements du script et de les synchroniser avec l’animation.

Bruiteur
Un bruiteur trouve des moyens créatifs de reproduire des sons qui correspondent à la scène visuelle d’un film. Le bruitage est la reproduction de sons quotidiens, qui sont ensuite ajoutés aux films pendant la post-production. Il peut être difficile d’enregistrer chaque petit son qui se produit dans une scène sur le plateau de tournage (le claquement des clés dans une porte, des pas, une cuillère qui s’entrechoque dans une tasse, quelqu’un qui tape sur son clavier, etc.). Parfois, ces sons doivent être recréés ou inclus après le tournage. Par exemple, lorsque les acteurs font une scène de combat, ils ne se frappent pas vraiment, donc il n’y a pas de coups à enregistrer! Le travail d’un bruiteur est de recréer les sons d’un vrai combat d’une manière convaincante pour l’auditoire (en évitant la violence, évidemment!)

Monteur de musique
Les monteurs de musique déterminent à quel endroit il faut de la musique durant le film ainsi que le style et but de celle-ci. Les concepteurs sonores travaillent avec eux pour s’assurer que leurs effets sonores fonctionnent bien avec la musique écrite par le compositeur.

Comment devenir concepteur sonore?

La plupart des concepteurs sonores commencent par être assistant de production dans des maisons de post-production ou de post-production audio. Ils gravissent les échelons jusqu’au poste d’assistant, de mixeur ou de monteur son et passent de nombreuses années à perfectionner leur métier.

Formation exigée: L’éducation dans le domaine peut varier d’un programme d’un an à un baccalauréat, des études supérieures et même une maîtrise en conception sonore. Les écoles d’art, cinématographique et université offrent des programmes du genre.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Programmateur de festival de films

Aussi connu comme : Programmateur

Que fait un programmateur de festival de films?

Les programmateurs de festival de films sélectionnent les films à projeter dans les festivals, que ce soit en salles de cinéma, en ligne ou à la télévision.

Les festivals de cinéma, comme Cannes ou le Festival international du film de Toronto (TIFF), sont l’endroit où les professionnels du cinéma regardent des films inédits et réseautent avec leurs collègues du monde du cinéma. Ils fonctionnent également comme des marchés où les agents de vente, les distributeurs et les programmateurs de théâtre vont faire des accords sur les droits des films qu’ils veulent acheter.

Les programmateurs de festivals de films sélectionnent les films qui vont rendre le festival un succès. La diversité est la clé. Ils créent un équilibre entre le ton et la forme, et visent à engager une conversation avec le public ou à attirer l’attention sur des films moins connus.

Les programmateurs de festivals de films ne peuvent pas seulement choisir les films qu’ils préfèrent. Il est essentiel de comprendre les goûts du public, c’est pourquoi ils font souvent des recherches sur l’audience. Pour y arriver, ils utilisent les données du box-office, les groupes de discussion et les enquêtes.

Quelles sont les compétences d’un programmateur de festival de films?
  • Connaissance du cinéma

    Il faut être passionné et avoir une connaissance approfondie du cinéma, aimer regarder du contenu varié (même les mauvais trucs) et comprendre les divers formats de films (copies numériques, 35 mm, IMAX)

  • Connaissance de l’auditoire

    Il faut connaître les publics et être capable de faire des recherches sur l’auditoire pour comprendre comment ils regardent des films ou des séries télévisées

  • Jugement

    Il faut savoir repérer des films ou des séries télévisées qui seront populaires et être capable de créer une programmation équilibrée et adaptée au lieu de présentation ou à la chaîne de télévision

  • Négociation

    Il faut communiquer avec les distributeurs, les autres programmateurs et les organisations locales ou régionales pour parvenir à une programmation efficace, obtenir la meilleure offre et comprendre les obligations contractuelles

  • Finances

    Il faut savoir gérer un budget et connaître les sources de financement disponibles

Avec qui travaille un programmateur de festival de films?

Les programmateurs de festival de films travaillent avec d’autres programmateurs et membres de leur festival. Ils peuvent travailler avec des cinéastes, des producteurs et des sociétés de production pour obtenir des films pour le festival. Parfois, les festivals ou les salles embauchent une équipe de programmateurs qui travailleront ensemble pour sélectionner les films. Ils travaillent aussi en étroite collaboration avec les distributeurs, les équipes marketing et le personnel technique.

Comment devenir programmateur de festival de films?

De nombreux programmateurs accèdent à leur rôle à partir de rôles administratifs ou techniques dans des cinémas ou lieux de présentation. Une passion pour le théâtre et la connaissance du marché est la chose la plus importante. Toute expérience en marketing ou affaires sera également utile dans ce domaine.

Faites du bénévolat: Vérifiez si des festivals de films près de chez vous ont besoin de bénévoles. C’est un excellent moyen de réseauter et de mieux comprendre comment fonctionne l’aspect de présentation dans l’industrie.

Lancez votre propre chaîne: Commencez un blog d’analyse en ligne ou une chaîne de contenu. C’est la version marketing d’avoir un portfolio de travail. Vous pouvez envoyer un lien avec votre CV pour montrer vos compétences en rédaction et en ligne, et, surtout, démontrer votre intérêt pour les films et les séries télévisées.

Organisez vos propres projections: Organisez vos propres événements dans votre coin pour projeter des films. Essayez de trouver votre propre niche alternative et faites quelque chose de différent. La communauté du cinéma est petite, et se faire connaître comme quelqu’un avec du goût et bien informé, ainsi que démontrer son intérêt pour le cinéma peut amener des opportunités.

Regardez beaucoup de films: La chose la plus importante à faire si vous voulez être programmateur est de regarder autant de films que vous le pouvez. Vous devez avoir une idée de ce qui existe dans une gamme de genres.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Compositeur

Quel est le rôle du compositeur ?

Les compositeurs composent la musique originale qui reflète et communique l’atmosphère de l’histoire ainsi que les émotions des personnages. Une trame sonore originale doit être adaptée à un film.

Au début du projet, une idée de l’ampleur du travail est donnée aux compositeurs. Cela se produit à l’étape où le scénarimage est révisé afin qu’il corresponde à la trame sonore. Ils peuvent ensuite créer la musique pour le film en version finale. Les compositeurs recomposent la trame sonore en fonction des commentaires du réalisateur, du producteur et du monteur. Un extrait de musique pourrait avoir besoin d’une durée différente, souligner un moment à l’écran différent, ou avoir besoin d’une dimension complètement différente.

Les compositeurs doivent être conscients du genre cinématographique pour lequel ils composent. Pour des œuvres telles des comédies musicales ou des émissions de télévisions avec une chanson thème, le compositeur pourrait être impliqué dans la composition de cette musique originale. Ou bien il se peut qu’un autre musicien s’en occupe, avec le compositeur qui compose les morceaux d’accompagnement pour les chansons.

Sur des productions à gros budget, les compositeurs préparent les partitions pour l’orchestrateur et le copiste, généralement sur des fichiers MIDI. Dans la plupart des séries télévisées et productions à petit budget, les compositeurs font leur propre orchestration. Ils préparent aussi les aspects électroniques de la musique du film pour les sessions d’enregistrement et livre le produit fini au producteur accompagné de tous les médias enregistrables. Le rôle de compositeur exige de bonnes compétences dans la production, l’enregistrement et l’interprétation de la musique afin de réaliser leurs projets, puisque les budgets pour la musique sont souvent limités. Ce sont des travailleurs indépendants qui travaillent depuis leur propre domicile ou bureau.

Quels sont les points forts du compositeur ?
  • Musique

    Avoir un niveau très élevé de compétences techniques et musicales et savoir composer et transcrire des partitions de musique originale et de qualité, avec des idées musicales uniques et intéressantes qui correspondent au style de l’animation

  • Compétence de conteur

    Savoir communiquer l’histoire et refléter ses thèmes par la musique

  • Production musicale

    Avoir de bonnes compétences d’enregistrement et de production afin de créer des partitions de niveau professionnel, savoir utiliser des logiciels de composition musicale et d’édition de musique tels Avid ProTool

  • Communication

    Savoir travailler selon des instructions, agir sur des commentaires constructifs et composer de la musique pour contribuer à la vision globale du réalisateur, savoir créer un réseau de contact avec des musiciens qui peuvent contribuer à votre travail

  • Compétences en gestion d’affaires

    Comprendre les aspects légaux et contractuels du travail en tant que travailleur indépendant qui contribue son travail à un projet différent

Avec qui le compositeur travaille-t-il ?

Les compositeurs travaillent en étroite collaboration avec le réalisateur, le producteur et le monteur de la musique (s’il y en a un), et communiquent avec le concepteur sonore et le monteur de son.

Comment devenir un compositeur ?

Les compositeurs sont choisis en fonction de leur portfolio. Il faut un niveau élevé de compétences musicales et techniques, donc généralement tous les compositeurs sont des musiciens formés. Certains ont même des formations et diplômes en composition musicale pour le cinéma et la télévision. Néanmoins, la chose la plus importante c’est d’avoir un ensemble d’œuvres qui démontre bien vos compétences et style personnel. Vous devez aussi savoir créer de bonnes relations avec des cinéastes et musiciens. Même si vous travaillez sur des films d’action plutôt que des animations, cela vous donnera quand même une expérience inestimable dans le processus de l’ajout du son à un film.

Voici quelques conseils :

Regarder beaucoup de films et écouter de la musique : Regardez autant de films et d’émissions de télévision possible et portez attention à la façon dont la musique a été composée. Essayez de comprendre la façon dont la musique interagit avec le film et les styles musicaux varient entre les genres différents.

Monter un portfolio : Commencez à composer votre propre musique. Apprenez à utiliser les logiciels de composition musicale. Trouvez des cinéastes qui ont besoin de la musique pour leurs films et collaborer avec eux, ou bien vous pouvez pratiquer en composant de la musique pour des films qui existent déjà et l’utiliser dans votre portfolio. Monter un portfolio est essentiel.

Chercher plus loin que l’industrie : Les compositeurs travaillent dans plusieurs industries. À part les films d’action, les séries télévisées et les jeux vidéo, il y a aussi des emplois dans la publicité et le théâtre. Cherchez un emploi dans un de ces domaines et acquérez l’expérience que vous pourrez utiliser plus tard pour devenir un compositeur pour les films d’animation.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Monteur de son

Aussi connu comme : Superviseur de montage de son, Monteur d'effets sonores

Que fait un monteur de son?

Les monteurs de son gèrent l’équipe qui s’occupe de chaque partie du son d’un film ou d’une série télévisée. Cela inclut les personnes responsables des dialogues, du remplacement automatique des dialogues (ADR), des effets sonores, des bruits de fond et du bruitage.

Leur rôle varie selon le budget de la production. Sur les films à petit budget, ils commencent à travailler lorsque le monteur d’images a obtenu le “picture lock” qui est le moment auquel le réalisateur ou le producteur a donné l’approbation finale pour le montage de l’image. Sur les films à plus gros budget, ils commencent le travail avant le début du tournage et désignent des monteurs spécialisés du son pour superviser des équipes distinctes pour chaque partie du travail.

Après le “picture lock”, les monteurs du son assistent à une réunion créative, qui est connu sous le nom de “spotting”, avec le réalisateur et d’autres monteurs du son. Ils discutent de tous les concepts pour la sensation globale du son (naturaliste ou stylisé), vérifient chaque effet sonore et chaque ligne de dialogue pour finaliser le travail.

Ils ont ensuite la tâche de créer de la bande sonore pour chaque discipline.

Ils sont responsables du budget son et de l’organisation du flux de travail – du montage sonore, de l’enregistrement de bruitage, des sessions de remplacement automatique des dialogues (ADR), du pré-mixage au mixage final, et faire des plans pour toutes les exigences particulières. Après le mixage final, les monteurs de son supervisent généralement la création des différents livrables, y compris une version avec musique et effets sonores qui permet de remplacer les dialogues par des dialogues dans une langue différente.

Parmi les défis auxquels font face les monteurs de sons, il faut ajouter la tâche créative de produire des sons crédibles pour tout ce que vous voyez à l’écran. Le monteur de son doit assembler tous les éléments du son d’une manière qui non seulement sonne de manière harmonieuse et naturelle, mais aussi renforce la tension dramatique ou l’impact émotionnel que le réalisateur souhaite véhiculer dans chaque scène.

Quelles sont les compétences d’un monteur de son?
  • Écoute

    Il faut avoir une bonne oreille, savoir ce qui sonne bien, être capable d'entendre des sons qui ne devraient pas être là

  • Narration

    Il faut comprendre le processus de production d'un film, apprécier la contribution du son à la narration

  • Utilisation de logiciel

    Il faut savoir enregistrer le son, utiliser un logiciel de montage et comprendre comment le son est produit

  • Organisation

    Il faut savoir établir un budget, recruter du personnel, planifier le flux de travail et respecter les délais

  • Communication

    Il faut comprendre la vision du réalisateur, travailler avec des acteurs pour le remplacement automatique des dialogues (ADR), collaborer avec les producteurs, le monteur d’images et les monteurs de son

  • Souci du détail

    Il faut être patient et attentif aux moindres sons, souvent sous pression lors de la phase de mixage final

Avec qui travaille un monteur de son?

Les monteurs de son travaillent en étroite collaboration avec le réalisateur, le monteur et le superviseur de la post-production, qui est responsable du bon déroulement de l’ensemble du processus de post-production. Ils travaillent aussi avec les personnes suivantes dans les départements audio de post-production.

Monteur de musique
Les monteurs de musique intensifient l’impact émotionnel d’un film en créant la bande sonore. Ils contribuent à l’ambiance, à l’atmosphère et parfois à un thème accrocheur.

Concepteur sonore
Les concepteurs sonores sont en charge de tous les effets sonores, qu’il s’agisse de coups de feu, d’horloges, de portes qui se ferment, d’aboiements de chiens (effets ponctuels) ou de pluie, de vent, de trafic, de chants d’oiseaux (effets d’atmosphère) ou d’effets spéciaux tels que des extraterrestres qui parlent.

Monteur bruiteur
Les monteurs bruiteurs ajoutent des sons subtils que les microphones de production ne peuvent pas enregistrer. Ces bruits sonores sont souvent en lien avec un mouvement, comme des pas, des bagarres, des coups de poing sur une porte ou le fait de verser du vin, des éclats de verre tombant d’une fenêtre brisée. Le processus rend les scènes réalistes. Ils notent chaque bruit requis et déterminent comment créer ce son dans des studios spéciaux. Ils créent les sons avec les bruiteurs devant une image projetée et peuvent essayer plusieurs façons différentes d’obtenir le bon effet. Après l’enregistrement en studio, les monteurs bruiteurs adaptent tous les bruits aux images en parfaite synchronisation.

Mixeur
Les mixeurs de réenregistrement mélangent une bande sonore pour les sessions de prévisualisation. Ils travaillent sur de grandes consoles de mixage pour lisser le son et ajouter une bande-sonore musicale temporaire préparée par le monteur de musique. Après les avant-premières, lorsque le film ou l’émission a été recoupé, les mixeurs pré-mixent davantage le son et réduisent le nombre de morceaux pour le mixage final. Dans le mixage final, la bande sonore est raffinée en consultation avec le réalisateur et mixée selon les normes de l’industrie.

Monteur dialogues, Monteur ADR
Les monteurs de remplacement automatique des dialogues (ADR) examinent les fichiers audio originaux d’une production pour repérer les problèmes techniques ou liés à la performance et analysent s’ils pourraient être remplacés par une autre prise. Travaillant sur une station de travail audionumérique (aussi connu sous le nom de DAW- digital audio workstation), ils utilisent un logiciel de montage pour couper entre un certain nombre de prises afin de créer des lignes de dialogue nettes. Si ce n’est pas possible, ils utilisent un remplacement automatique des dialogues (ADR). C’est là que les acteurs entrent pour une séance d’enregistrement sonore, se regardant à l’écran et refont le dialogue aussi précisément que possible. Une fois que l’ADR nouvellement enregistré a été monté dans la piste d’origine, les monteurs ADR travaillent pour rendre fluides tous les sons de fond ou ambiants.

Transcripteur de vidéo descriptive
Les transcripteurs vidéo descriptifs sont chargés de créer des descriptions détaillées pour les cinémas ou en tant que bandes sonores supplémentaires pour les visionnements à domicile pour les téléspectateurs malvoyants. Ils utilisent un programme spécialement conçu qui affiche simultanément le scénario du film, l’image réelle et les timecodes (codes temporels) pour leur permettre d’écrire leur propre narration selon un timing précis. Une fois le script de description audio préparé, ils passent plusieurs jours à enregistrer et à mixer la nouvelle bande sonore qui sera ensuite examinée par le distributeur.

Comment devenir monteur de son ?

La plupart des monteurs de son commencent comme assistants de production dans des maisons de post-production ou de post-production audio. Ils acquièrent de l’expérience pour devenir assistant et mixeur et passent de nombreuses années à perfectionner leur métier avant de devenir monteur de son. Un programme d’études en médias ou cinéma, axé sur la post-production audio, est utile. L’expérience de l’utilisation d’un logiciel de montage est essentielle, tout comme le fait de travailler sur de petits projets pour construire votre portfolio.

Faites des films: Occupez-vous du son dans les productions étudiantes. Démontrez votre travail et construisez votre portfolio sonore. C’est la preuve à montrer aux collaborateurs et employeurs de vos compétences pratiques et créativité.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Monteur de musique

Que fait un monteur de musique?

Les monteurs de musique intensifient l’impact émotionnel d’un film en créant la bande sonore. Ils contribuent à l’ambiance, à l’atmosphère et parfois au thème musical accrocheur.

Ils commencent généralement à travailler pendant le montage du film. Ils travaillent avec le réalisateur pour décider du but de la musique, trouver un style adapté à l’histoire et mettre l’accent sur les moments du film où la musique est nécessaire (connu sous le nom de spotting). Les monteurs de musique travaillent ensuite en étroite collaboration avec un compositeur, normalement choisi par le réalisateur, qui compose la musique en utilisant la partition temporaire comme modèle. Les partitions temporaires sont également utilisées par les monteurs de films pour obtenir le bon tempo. Les monteurs de musique agissent souvent comme liaison entre les équipes de son et d’images.

Ils assistent à toutes les séances d’enregistrement, aident à toutes les révisions et conçoivent une piste rythmique qui est utilisée pour aider les musiciens à se synchroniser avec le film. Travaillant avec un mixeur de musique, ils créent différents mixages, déposent les pistes et les adaptent exactement à l’image, prêts pour le mixage final ou le doublage.

Quelles sont les compétences d’un monteur de musique?
  • Musique

    Il faut connaître l'histoire et la construction de la musique, composer dans différents styles et genres, improviser, lire des partitions et créer des thèmes rapidement sous la pression des délais

  • Comprendre la production cinématographique

    Il faut apprécier le processus et les techniques de réalisation de films, savoir comment la musique affecte les images et ajoute du drame et avoir une passion pour l'industrie

  • Collaboration

    Il faut savoir écouter le réalisateur, traduire la vision en musique, être flexible, communiquer la vision avec le monteur, le compositeur et les autres musiciens

  • Utilisation de logiciels

    Il faut produire des partitions électroniques à l'aide de technologies telles que ProTools et savoir utiliser des logiciels de montage et mixage

  • Réseautage

    Il faut connaître des personnes dans les secteurs de la musique, du cinéma et de la télévision, nouer des contacts, comprendre les contrats et les autorisations de droits d'auteur, organiser, communiquer et négocier

Avec qui travaille un monteur de musique?

Au sein de la maison de post-production, les monteurs musicaux travaillent en étroite collaboration avec le superviseur monteur de son. Ils travaillent aussi avec:

Superviseur musical
Les superviseurs musicaux négocient des accords et des contrats, préparent des budgets et assistent à des réunions de planification. Ils supervisent le processus de composition, s’assurant que la musique requise est écrite, écoutée et rapportée. Ils organisent l’orchestration musicale et la copie. Si la musique doit être publiée, ils s’assurent qu’elle est correctement enregistrée.

Compositeur
Les compositeurs écrivent de la musique originale. Ils écrivent des thèmes pour les images et s’occupent de toutes les révisions, en collaboration avec le monteur. Les compositeurs préparent la partition, généralement sur des fichiers MIDI, pour l’orchestrateur et le copiste. Ils préparent également les aspects électroniques de la partition pour les séances d’enregistrement et livrent la partition au producteur, ainsi que tous les médias enregistrables.

Comment devenir monteur de musique?

Les monteurs de musique sont souvent diplômés en technologie du son ou en musique. Après avoir obtenu leur diplôme, ils acquièrent de l’expérience dans le département du son en post-production, en commençant comme coureur, puis en étant assistant et éventuellement en devenant mixeur ou monteur de son.

Voici quelques conseils supplémentaires :

Obtenez un diplôme: Vous pouvez en choisir un en musique, en technologie du son ou en ingénierie du son.

Commencez à composer et enregistrer: Écrivez vos propres compositions originales. Collaborez avec des amis en réalisant des vidéos et écrivez la partition.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Mixeur de son

Aussi connu comme : Mixeur de son de production

Que fait un mixeur de son?

Les mixeurs de son dirigent le département responsable de tout le son enregistré durant un tournage. Il s’agit principalement de dialogues, mais peut inclure des effets sonores, de la musique et l’atmosphère.

Avant le début du tournage, ils rencontrent le producteur et le réalisateur pour discuter de la meilleure méthode pour enregistrer le son en fonction du style de tournage du réalisateur. Ils visitent les lieux pour vérifier les problèmes sonores potentiels, comme le passage des trains ou le bruit de la route.

Pendant le tournage, les mixeurs de son s’assurent que le son de la radio et des microphones à perche est enregistré à un bon niveau pour chaque prise. S’il signale un problème, le réalisateur peut décider de refaire la prise ou de la corriger en post-production.

Beaucoup de sons dans un film ou une série télé sont rajoutés durant le montage. Le dialogue est souvent corrigé par ADR (le remplacement automatique des dialogues), une méthode de réenregistrement en studio.

La plupart des décors de films sont des environnements difficiles pour les mixeurs. Les costumes font du bruit. Les générateurs bourdonnent et les caméras pointent là où un microphone doit être installé. Les mixeurs de son résolvent les problèmes, le plus souvent sous pression. Ils doivent assembler tous les éléments sonores d’une manière qui non seulement semble harmonieuse et naturelle, mais qui aussi amplifie la tension dramatique ou l’impact émotionnel que le réalisateur souhaite dans chaque scène. Ils sont des travailleurs indépendants qui font du freelance.

Quelles sont les compétences d’un mixeur de son?
  • Bonne écoute

    Avoir une très bonne écoute et pouvoir se concentrer sur le son dans un environnement avec beaucoup de distraction

  • Comprendre le son

    Comprendre comment le son se déplace, comment nous entendons, et comment le son peut être manipulé et déformé

  • Connaissance de l'équipement

    Il faut comprendre les appareils électroniques, l'enregistrement, la lecture et le matériel de montage

  • Souci du détail

    Il faut être capable d'écouter et manipuler de minuscules sons et conserver des enregistrements précis et exacts

  • Production de films

    Il faut savoir comment le son peut raconter une histoire, comprendre les exigences des autres départements, y compris la caméra, le trucage, l'art, la garde-robe, la coiffure et le maquillage

  • Communication

    Il faut savoir écouter le réalisateur, donner des consignes aux autres membres de l'équipe, persuader les autres services de l'importance des besoins du département du son et partager les décisions prises sous pression

Avec qui travaille un mixeur de son?

Perchiste ou premier assistant sonore
Une perche est un bras extensible sur lequel un microphone peut être monté. Ils sont conçus pour capter le son sans apparaître dans le plan. Les perchistes sont responsables de faire fonctionner les perches ainsi que de placer des microphones radio ou à clip pour capturer les dialogues et les effets sonores de meilleure qualité. Ils doivent noter tous les mouvements de caméra prévus et les exigences d’éclairage pour s’assurer que le microphone reste toujours caché.

Assistant son (deuxième assistant son, troisième assistant, technicien du son utilitaire, personne aux câbles)
Les assistants du son commencent à travailler le premier jour du tournage et aident à décharger, vérifier et installer le matériel audio. Ils trouvent et arrêtent les bruits indésirables (en faisant aussi la pose de tapis) et vérifient les batteries pour l’équipe de son. Ils peuvent aider à mettre des microphones à clip, à surmonter des câbles sur le sol du studio et à s’assurer que les rushes sonores sont correctement classés à la fin de la journée.

Comment devenir mixeur de son?

Un bon moyen pour devenir mixeur son est de commencer en tant qu’assistant de production et de progresser dans les rôles décrits plus haut.

Voici quelques conseils :

Obtenez un diplôme: Il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme, mais vous pourriez en vouloir un en ingénierie du son ou en technologie musicale.

Formation requise: Il est suggéré d’aller à l’université suivre un cours lié au son, vous voudrez peut-être suivre des cours de mathématiques, de physique et de musique. Un programme d’études en médias ou cinéma, axé sur la post-production audio, est également utile. L’expérience de l’utilisation d’un logiciel d’édition est essentielle, tout comme travailler sur de petits projets pour bâtir votre portfolio.

Obtenez un stage: Les stages sont des emplois avec formation, ils sont donc une excellente occasion de gagner de l’argent tout en apprenant. Pensez à occuper ce poste, à apprendre les compétences de base du son et à transférer ces compétences dans des films et des séries télévisées. Avant de suivre un stage, vérifiez ce que vous allez apprendre avec votre futur employeur et votre université, afin d’être sûr qu’il vous apportera les compétences que vous souhaitez.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Scénariste

Aussi connu comme : Auteur/rice en cinéma, Écrivain/e

Que fait un/e scénariste ?

Les scénaristes écrivent et développent des scénarios pour le cinéma ou la télévision. Pour ce faire, elles se basent sur une idée originale, adaptent une histoire existante en un scénario ou se joignent à un projet existant.

Les scénaristes rédigent leur scénario en veillant à ce que les lecteurs puissent envisager le cadre, l’émotion et la façon dont il sera traduit à l’écran. Ils collaborent avec les producteurs, les réalisatrices et les acteurs pour rédiger et remanier leur scénario, en travaillant souvent dans des délais serrés.

Les scénaristes sont presque toujours des travailleurs indépendants. Dans de nombreux cas, un/e scénariste vend son scénario de long métrage par l’intermédiaire de son agent ou de concours, jusqu’à ce qu’il suscite l’intérêt d’un producteur. Le producteur (ou la société de production) prend alors une « option » sur le scénario en échange d’un droit d’entrée qui peut être aussi bas qu’un dollar, ce qui signifie que le producteur a le droit d’essayer de produire le scénario pendant un certain temps. Si le producteur réussit, il verse alors au scénariste une somme négociée à l’avance pour les droits du scénario. S’il n’y parvient pas, les droits du scénario reviennent au scénariste. Un/e scénariste peut également être commissionné/e par un producteur ou une société de production pour créer un scénario. Une fois qu’un scénario a été choisi par une société de production, d’autres scénaristes peuvent être engagés pour travailler avec un éditeur de scénario afin de le préparer pour la production. Dans ce cas, tout nouveau scénariste peut partager un crédit avec le scénariste original, ou être crédité pour des dialogues supplémentaires, ou en tant que consultant pour l’histoire. Dans certains cas, le scénariste original peut être entièrement remplacé par un autre scénariste.

Les scénaristes de télévision travaillent généralement au sein d’une équipe de scénaristes, dirigée par une rédactrice en chef ou un producteur superviseur. Le/la scénariste présente ses idées d’histoires ou d’épisodes et travaille sur les intrigues avec le rédacteur en chef (et l’équipe de rédaction) afin de créer un script soigné qui s’inscrit dans la continuité de l’émission de télévision épisodique.

Les scénaristes d’animation développent des idées d’histoires et les présentent sous forme de scripts. Leurs scripts sont utilisés par les artistes de scénarimages et les réalisateurs pour élaborer le style artistique visuel d’un projet.

Quelles sont les qualités d’un/e scénariste ?
  • Connaissance de l'écriture de scénarios

    Comprendre toutes les caractéristiques d'un bon scénario, savoir comment l'améliorer et le modifier

  • Créativité

    Bien écrire et innover, exprimer efficacement ses idées sous forme de scénario

  • Connaissance des arts

    Avoir une connaissance approfondie et étendue de tous les genres artistiques, afin de pouvoir puiser des idées dans diverses sources et comprendre le contexte culturel

  • Regarder des films et des séries télévisées

    Avoir une passion pour ces disciplines et aimer le secteur

  • Travail indépendant

    Trouver soi-même des opportunités de travail et gérer ses finances, être motivé

Avec qui travaille le/la scénariste ?

Les scénaristes travaillent avec des responsables du développement, des productrices, des réalisateurs et leurs assistants. Ils sont parfois assistés par des chercheurs, qui fournissent des informations permettant de vérifier les faits dans les scénarios. Les scénaristes peuvent voir leurs scénarios supervisés par des chefs scénaristes qui, à leur tour, peuvent être assistés par des assistants scénaristes.

Comment puis-je devenir scénariste ?

Écrivez vos propres scénarios dès que possible. La pratique de la forme est essentielle. Un diplôme n’est pas une condition préalable pour devenir scénariste, mais avoir une formation pertinente, que ce soit en littérature ou dans des matières liées à l’écriture de scénarios, est très utile.

Lire et écrire : Entraînez-vous à écrire des scénarios dans un format professionnel. Lisez des scénarios existants en ligne pour vous familiariser avec la forme.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Superviseur CG

Aussi connu comme : Artiste VFX

Quel est le rôle du superviseur CG?

Le superviseur CG est responsable de livrer des éléments 3D générés par ordinateur de qualités pour un projet d’effets spéciaux.

Avant la phase de production d’un film, le superviseur CG identifie les champs de travail des effets spéciaux qui seront l’objet de recherche pour les développeurs de logiciels. Il ou elle dresse le pipeline d’effets spéciaux, c.-à.-d. qu’il décide l’ordre dans lequel le travail doit être accompli. Le superviseur gère une équipe de directeurs techniques qui aident à décider quels outils numériques devront être créer pour harmoniser le pipeline.

Une fois la phase de production débuté, ils supervisent la création de toutes les images générées par ordinateur et gèrent les artistes qui les créer. Certains se promènes de bureau en bureau des artistes d’effets visuelles pour vérifier leur travail et fournir des commentaires. Elles s’assurent que l’art créer respecte la vision du film ou du réalisateur. Une fois le projet complété, l’art et tous les matériaux numériques sont donnés aux compositeurs qui assemblent les scènes.

Les superviseurs CG sont généralement des employés d’entreprises ou de studios d’effets spéciaux. Des rôles de superviseurs font partie du cadre supérieur de ces entreprises, et donc, les superviseurs CG sont souvent impliqués dans le processus d’embauche des artistes d’effets spéciaux.

Quels sont les points forts du superviseur CG?
  • Talent artistique

    Avoir un bon œil, comprendre les principes de la composition, savoir ce qui paraît bien et pourquoi

  • Compréhension du pipeline VFX

    Comprendre le processus de production d’effets spéciaux, savoir planifier et mettre en œuvre un pipeline efficace

  • Savoir travailler avec les systèmes d’exploitation Linux ou Unix

    Apprendre à travailler avec ces systèmes d’exploitation, ce sont des formats différents de Microsoft Windows ou macOS (Apple)

  • Connaissance des programmes d’effets spéciaux

    Savoir bien utiliser les programmes tels Adobe After Effects, Blender, Cinema 4D, Houdini, Maya, Nuke, RenderMan, et 3DS Max

  • Compétences en matière de programmation et de codage

    Avoir des connaissances en programmation en C++ et Python avec un niveau élevé de compétences techniques

  • Leadership

    Gérer les artistes des effets spéciaux et les directeurs techniques dans le pipeline de d’effets spéciaux, inspirer les autres à produire du travail exceptionnel, gérer leur production selon la qualité nécessaire et les délais demandés

Avec qui le superviseur CG travaille-t-il?

Les superviseurs CG travaillent avec les producteurs d’effets spéciaux et les superviseurs d’effets spéciaux pour repasser les budgets et les horaires. Ils doivent parfois aussi discuter avec le producteur ou le réalisateur de l’entreprise de production qui réalise le film.

En préproduction, le superviseur CG identifie les champs de travail des effets spéciaux qui seront l’objet de recherche pour les développeurs de logiciels. Il ou elle gère les directeurs techniques, tels les directeurs techniques des effets spéciaux, les directeurs techniques de squelettage et les directeurs techniques d’éclairage. Le superviseur est responsable de la production générale des artistes des effets spéciaux.

Comment devenir superviseur CG ?

Le superviseur CG est un rôle de cadre supérieur dans le monde des effets spéciaux. Les entreprises pourraient demander pour au moins cinq ans d’expérience à travailler dans un rôle senior de gestion de production cinématographique ou télévisuelle ou bien dans un rôle d’artiste d’effets spéciaux séniors. Vous pouvez donc commencer dans un rôle débutant en effets spéciaux, tel the technicien de capture de mouvement out d’artiste de rotoscopie et gravir les échelons. Vous pouvez aussi prendre la voie de l’artiste d’effets spéciaux, où vous pouvez commencer en tant qu’assistant à la production dans le département de production.

En plus de plusieurs années d’expérience de travail, les employeurs s’attendent aussi que vous ayez de bonnes compétences à utiliser un ou plusieurs programmes d’effets spéciaux. Ceux-ci comprennent Houdini, Maya, Nuke, et RenderMan. Il est aussi utile de connaître des langages de scripts tels Python and C++.

Voici quelques conseils :

Obtenir un diplôme : Il existe des formations avec diplôme dans les domaines de l’animation par ordinateur, la programmation informatique, les sciences informatiques, les mathématiques et les technologies de l’information qui pourrait vous offrir des bonnes connaissances pour devenir un superviseur CG.

Créer votre propre bande de démo : Créer une bande de démo qui démontre vos habiletés est un outil important et utile (même les superviseurs de la composition les plus expérimentés ont une bande démo).

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Directeur technique de la capture de données

Aussi connu comme : Technicien en capture de données

Que fait le DT en capture de données ?

Les directeurs techniques en capture de données (DT) se rendent sur un plateau de tournage ou de télévision pour recueillir des informations sur les séquences filmées auxquelles les équipes du studio VFX devront ajouter des effets visuels. Ils prennent des photos du plateau et de la façon dont les caméras sont positionnées. Ils saisissent des données sur le type d’objectif utilisé, la longueur focale, les filtres, la mise au point et la température de couleur. Ils enregistrent aussi la hauteur de la caméra, de son support et la distance entre la caméra et l’acteur, ainsi que d’autres détails. Ils photographient également les surfaces afin que les textures puissent être recréées numériquement par la suite.

Toutes ces informations sont nécessaires pour que la scène d’action puisse être recréée numériquement et que les effets visuels puissent être intégrés de manière crédible.

Les TD en capture de données utilisent divers outils pour saisir les données, notamment des caméras et une « station numérique » qui mesure électroniquement les angles horizontaux et verticaux et les distances.

Ils téléchargent, enregistrent et sauvegardent toutes les données, avant de les transmettre quotidiennement aux équipes du studio d’effets visuels. Les TD en capture de données sont généralement employés par les entreprises ou les studios d’effets visuels plutôt que d’être travailleurs autonomes.

Quelles sont les qualités d'un DT en capture de données ?
  • Précision

    Être méthodique, prêter une attention particulière aux détails, avoir de solides compétences en matière de résolution de problèmes

  • Connaissance technique des caméras

    Avoir une connaissance approfondie de tous les équipements cinématographiques comme les caméras, les objectifs, les moniteurs et les systèmes d’éclairage

  • Compréhension du pipeline VFX

    Connaître le processus de création des effets visuels

  • L’utilisation de logiciels

    Maîtriser le logiciel de partage de données FileMaker Pro. Être capable d'utiliser et d'entretenir vous-même l’équipement de capture de données

  • Efficacité

    Travailler rapidement et avec précision sur le plateau afin d’interférer le moins possible dans le déroulement de la production. Savoir organiser et hiérarchiser vos tâches

Avec qui sont appelés à travailler les DT en capture de données ?

Les TD en capture de données travaillent avec les caméramans stagiaires et les caméramans pour recueillir des données sur les caméras, les plans de caméra et les objectifs. Ils travaillent aussi, dans une même optique, avec les scriptes.

Les TD en capture de données travaillent également avec le superviseur des effets visuels et les techniciens en capture de mouvement, afin de s’assurer que des marqueurs de suivi sont placés de façon adéquate sur les décors et les acteurs. L’objectif est de s’assurer que les séquences pourront être utilisées par les techniciens de capture de mouvement et les artistes de rotoscopie.

Ils doivent également communiquer avec les différents artistes VFX et les compositeurs qui utiliseront les informations saisies.

Comment devient-on DT en capture de données ?

Les employeurs ont tendance à exiger que vous ayez au moins deux ans d’expérience de travail sur les plateaux, ou dans le domaine des effets visuels, avant de vous engager en tant que DT en capture de données. À ce titre, l’une des options qui s’offrent à vous est de commencer par travailler au sein d’une équipe caméra dans l’industrie du cinéma et des séries télévisées. Vous aurez ainsi une bonne connaissance des caméras, ce qui vous permettra de collecter avec plus de précision les données des caméras en tant que DT en capture des données. Cela vous permettra également d’acquérir de l’expérience sur les plateaux de tournage. Une autre avenue consiste à travailler d’abord pour une société d’effets visuels en tant que technicien de capture de mouvement. Ce poste de premier échelon dans l’industrie des effets visuels vous permettra d’acquérir de l’expérience sur le plateau et de collaborer de près avec les DT en capture de données, notamment pour le placement des marqueurs de suivi sur les acteurs ou sur certaines parties du plateau.

Voici quelques conseils :

Obtention d’un diplôme : il n’est pas indispensable d’avoir un diplôme pour devenir DT en capture de données. Il est important de bien connaître la photographie et les appareils photo, qu’il s’agisse de reflex numériques ou de caméra vidéo. Il peut aussi être intéressant d’obtenir un diplôme en infographie, en informatique, en animation informatique ou dans d’autres domaines liés aux effets visuels.

Études requises : Vous pouvez suivre des cours en art, en art et design, en conception graphique, en communication, en informatique ou en sciences informatiques, ou encore en mathématiques.

Obtenir un stage : Des stages sont des emplois avec une formation. Ils sont une excellente occasion pour gagner de l’argent tout en apprenant. Vous pouvez, par exemple, entrer dans l’industrie des effets visuels faisant votre apprentissage comme directeur technique adjoint.

Créez-vous un portfolio : Acquérez le plus d’expérience possible en photographie, qu’il s’agisse d’images fixes ou animées. Créez un portfolio de photos que vous pourrez montrer aux responsables des admissions ou aux employeurs. Consultez la page Créer un portfolio VFX pour savoir comment procéder.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Technicien/ne d’entrée/sortie de données (E/S)

Aussi connu comme : Technicien des données

Que fait un/e technicien/ne d'E/S de données ?

Les technicien/nes d’entrée/sortie de données (E/S) sont chargés d’organiser, de transférer et de stocker les fichiers et les données informatiques d’une société de production VFX.

Elles gèrent les systèmes de stockage et de récupération des ordinateurs, y compris les disques durs de l’entreprise. Les entreprises de VFX traitent de grandes quantités de données car elles traitent des fichiers vidéo de haute qualité et des fichiers d’animation numérique 3D. Ils connaissent les différents formats de caméras numériques tels que Alexa, Cannon, Phantom, Red, etc. Les technicien/nes E/S de données résolvent tous les problèmes qui se posent en matière de stockage de fichiers.

Les technicien/nes d’E/S de données veillent à ce que le transfert et le stockage des données se fassent en toute sécurité et à ce que les fichiers soient cryptés si nécessaire. Ils consignent tous les fichiers qu’ils reçoivent et effectuent des contrôles de qualité sur ces fichiers pour voir s’il y a des problèmes ou si les fichiers sont corrompus. Elles utilisent des programmes de transfert de fichiers afin de mener à bien leur travail.

Les techniciens d’E/S de données apportent un soutien technique aux personnes travaillant dans un système VFX lorsque cela est nécessaire. Ils sont généralement employés par des sociétés ou des studios de VFX plutôt que par des indépendants.

Quelles sont les qualités d'un.e technicien.ne d'E/S de données ?
  • Compétences en matière de programmation et de codage

    Avoir des connaissances en programmation en C++ et Python avec un niveau élevé de compétences techniques

  • Compétences techniques informatiques

    Être capable de travailler sur les systèmes d'exploitation Microsoft Windows, macOS (Apple), Linux ou Unix, comprendre le fonctionnement de l'application de partage de données FileMaker Pro et être capable de l'utiliser, comprendre les protocoles de transfert de fichiers (FTP)
    Comprendre le processus VFX : Connaître le processus de création des effets visuels

  • Communication et travail d'équipe

    Bien communiquer avec les autres techniciens d'E/S de données et les artistes VFX, lorsque cela est nécessaire, afin d'avoir un système de stockage de fichiers cohérent et structuré

  • Organisation

    Être attentif aux détails des fichiers et des données que vous traitez et stockez, maintenir un système de stockage de fichiers fonctionnel

  • Efficacité

    Travailler rapidement et avec précision, organiser et hiérarchiser vos tâches

Avec qui travaille un/ne technicien/ne d'entrée-sortie de données ?

Les techniciens d’E/S de données travaillent en équipe avec d’autres techniciens d’E/S de données. Elles communiquent avec tous les autres départements d’une entreprise de VFX. Ils discutent également avec la société de production de films des fichiers nécessaires à la création des plans VFX.

Comment devenir un technicien d'E/S de données ?

Les techniciens d’entrée/sortie de données sont généralement titulaires d’un diplôme en informatique ou en technologies de l’information (TI). Les employeurs peuvent demander jusqu’à deux ans d’expérience dans une fonction similaire, celle de technicien de données (y compris cette fonction mais dans d’autres secteurs, comme « Gestionnaire de données »), ou dans la gestion de la production d’effets visuels, de films ou de séries télévisées. Vous pouvez donc envisager de devenir assistant de production VFX, car il s’agit d’un poste de premier échelon, et acquérir de l’expérience et une promotion à partir de là. De même, vous pouvez chercher des postes d’assistant de production en post-production. En fin de compte, le facteur le plus important pour devenir un technicien d’E/S de données est de développer et de maintenir de bonnes compétences en informatique.

Exigences en matière d’éducation : Vous pouvez suivre des cours ou des programmes en informatique ou en sciences informatiques. Vous pouvez éventuellement étudier suffisamment longtemps pour obtenir un diplôme en informatique ou en technologies informatiques.

Cherchez en dehors du secteur : Voyez si vous pouvez obtenir un emploi de coursier dans un studio ou une entreprise d’animation 3D. Cela vous aidera à établir des contacts, à acquérir des compétences et des connaissances en matière de VFX. Recherchez des postes de technicien de données, de gestionnaire de données ou d’informaticien dans n’importe quel secteur.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Monteur/euse VFX

Aussi connu comme : Monteur/euse

Quelles sont les responsabilités liées au montage VFX ?

La personne responsable du montage VFX fait le lien entre l’équipe de production du film ou de l’émission télévisuelle – qui tourne les séquences sur le plateau – et le studio VFX qui réalise les effets visuels. Cette personne peut être employée par un studio d’effets visuels (à l’interne) ou directement par la société de production de films ou de télévision (côté client), son rôle sera différent selon chacune de ces situations.

Monteur/euse VFX côté client : cette personne travaille sur le plateau, pendant le tournage des séquences d’action. Son rôle est de vérifier que tout est filmé de façon à ce que les effets visuels puissent être créés et intégrés efficacement. Elle suit les notes du réalisateur et veille à ce que sa contrepartie travaillant au studio VFX soit informée de tout changement susceptible d’affecter la manière dont les effets visuels devront être créés. La personne responsable du montage VFX côté client soumet les ébauches de plans à la réalisatrice ou au réalisateur afin qu’elle ou il puisse voir le résultat potentiel lorsque les effets visuels seront incorporés. Elle s’assure aussi que les séquences s’assemblent de façon à ce que le montage du film ou de l’émission télévisuelle soit conforme à ce qui a été approuvé en prévisualisation.

Monteur/euse VFX à l’interne : cette personne travaille en étroite collaboration avec sa contrepartie qui travaille du côté client, mais elle est responsable de s’assurer que les artistes VFX du studio disposent de tout ce qu’il faut pour réaliser leur travail.
Tout au long du projet, la personne responsable du montage VFX crée un flux de travail qui permet au ou à la superviseur/e VFX d’évaluer le travail des artistes VFX afin de donner son avis sur l’esthétique et la direction technique. Au fur et à mesure que le côté client approuve des plans ou des versions, elle s’assure de les incorporer au montage en cours et de superviser la transmission du travail à l’équipe qui monte le film ou l’émission télévisuelle.

Quelles sont les qualités requises pour faire du montage VFX?
  • Le souci du détail

    Être méthodique et avoir le sens du détail, pour s'assurer que tous les plans sont de la meilleure qualité possible

  • Montage

    Avoir une bonne compréhension de la narration et savoir utiliser les logiciels de montage

  • Communication

    Avoir d'excellentes aptitudes à communiquer, comprendre exactement l'effet recherché pour chaque plan et être en mesure de donner des instructions précises pour le réaliser, tenir le côté client informé de l'avancement des travaux

  • Organisation

    Être au courant du travail à faire et de son avancement en démontrant une bonne compréhension de la chaîne de production, suivre les changements dans le projet et tenir tout le personnel informé

  • Respecter les échéances

    Avoir de très bonnes aptitudes en matière de gestion du temps, veiller à ce que le projet respecte les échéances prévues et savoir travailler sous pression pour respecter les horaires serrés lors de la postproduction à la fin du projet

Avec qui la personne responsable du montage VFX est-elle appelée à travailler?

La personne responsable du montage VFX côté client travaille en étroite collaboration avec le ou la réalisatrice, les producteurs/rices, les monteurs/euses en postproduction et les monteurs/euses VFX à l’interne. La personne responsable du montage VFX à l’interne travaille pour sa part en étroite collaboration avec un grand nombre d’employés tout au long de la chaîne de production VFX. Elle travaille directement sous la direction du ou de la superviseur/e VFX, ainsi qu’en collaboration rapprochée avec les techniciens/ennes d’entrée et de sortie de données, les DT et les producteurs/rices VFX, pour gérer tous les éléments médias entrants et les produits livrables sortants. Tout au long du processus, elle communique également avec la personne responsable du montage VFX côté client et le ou la monteur/euse de postproduction du film ou de l’émission télévisuelle.

Comment devient-on responsable du montage VFX?

Ce poste comprend de nombreuses responsabilités et requiert une personne expérimentée. Vous devrez donc acquérir de l’expérience à la fois dans les chaînes de production VFX et dans le travail de montage. Plusieurs voies peuvent être empruntées pour accéder à ce poste. Vous pouvez commencer par travailler comme assistant/e de production ou assistant/e à la direction technique dans un studio d’effets visuels. Il est également possible de faire son chemin dans ce secteur en travaillant comme assistant/e de postproduction dans un studio de postproduction. La plupart des monteurs/euses VFX sont titulaires d’un diplôme en infographie, en animation ou dans un domaine connexe.

Obtention d’un diplôme : si vous avez une solide expérience et connaissez bien les logiciels d’effets visuels, il n’est pas indispensable d’obtenir un diplôme pour devenir monteur/euse d’effets visuels, mais cela peut être utile.

Faites un stage : les stages sont des emplois où vous recevez une formation. Ils constituent une excellente occasion de gagner de l’argent tout en faisant votre apprentissage. Vous pouvez faire vos premiers pas dans l’industrie des effets visuels en faisant un stage en tant qu’assistant/e à la direction technique ou comme artiste 2D de premier niveau. Si vous n’êtes pas en mesure de trouver de stage dans une société d’effets visuels, il peut être intéressant de faire un stage dans des secteurs connexes, comme ceux des jeux ou de l’animation. Cela vous permettra d’acquérir une expérience pertinente qui vous aidera par la suite à faire votre place dans le secteur des VFX.

Montez un portfolio : apprenez à utiliser les logiciels de VFX, puis expérimentez avec ces derniers afin de vous créer une vidéo de présentation que vous pourrez montrer aux responsables des admissions ou aux employeurs.

Créez votre réseau : apprenez à connaître des personnes travaillant dans le domaine de la VFX en participant à des événements. Rencontrez des spécialistes et posez-leur des questions sur leur travail, tout en démontrant votre intérêt et votre connaissance du secteur. Proposez de leur fournir vos coordonnées professionnelles afin de maintenir un lien avec ces personnes-ressources. Faites des recherches sur les entreprises de VFX pour lesquelles vous aimeriez travailler. Allez sur leurs sites web et vérifiez si des annonces sont affichées pour des postes d’entrée dans le département artistique ou technique. Même si ce n’est pas le cas, envoyez votre CV et votre vidéo de présentation, puis demandez-leur de vous garder à l’esprit pour de futurs postes.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Modélisateur

Aussi connu comme : Maquettiste, Modeleur/modeleuse

Quel est le rôle du modélisateur?

Les modélisateurs réalisent les versions numériques ou physiques de tout ce qui apparaît à l’écran dans une animation, film ou projet télévisé (qui ont des effets spéciaux). Ils et elles transforment l’art conceptuel, les concepts de personnages et d’environnements en modèles prêt à animer.

Pour les projets d’animation en volume et d’animation information 3D, le rôle est connu sous le nom de « maquettiste ».

Ils et elles débutent avec une ébauche, qui pourrait être de l’art de 2D ou 3D réalisé par l’artiste conceptuel. Ils peuvent travailler à partir d’œuvres de références (comme des photos ou des dessins à la main) qui peuvent ensuite être numérisées dans un logiciel de 3D.

Elles commencent par créer « l’armature », souvent connu comme la « maille », de l’objet. Cela ressemble à une série de multiples lignes qui se chevauchent pour donner la forme du modèle 3D. De cette « maille », elles peuvent sculpter le modèle de l’objet pour donner l’effet désiré. Les modélisateurs utilisent des outils numériques tels des pinceaux sculpteurs et des stylos graphiques et tablette.

Les modélisateurs travaillent lors des premières étapes de la conception 3D du projet d’effets spéciaux. Les modèles 3D qu’ils produisent peuvent ensuite être animés, texturisés et illuminés.

Si le modélisateur se spécialise dans la création d’un type de modèle 3D spécifique, par exemple les personnages, ils pourraient se définir comme un artiste de personnages. Dans ce cas, ils s’occuperont vraisemblablement des modèles et de la texturation des personnages.

Quels sont les points forts du modélisateur?
  • Talent artistique

    Savoir dessiner, avoir une bonne compréhension des formes, couleurs et textures et savoir comment ces éléments travaillent ensemble

  • Interprétation

    Savoir créer des modèles 3D à partir d’un modèle 2D, décider rapidement la meilleure façon de créer un modèle 3D avec un bon niveau de qualité et de détail

  • Connaissances des programmes de modélisations 3D

    Savoir bien utiliser des programmes tels Blender, Maya et ZBrush, continuellement apprendre des nouvelles façons de résoudre des problèmes de modélisation

  • Organisation

    Travailler selon l’horaire de production, gérer plusieurs dossiers et respecter les délais

Avec qui le Modélisateur travaille-t-il?

Les modélisateurs suivent les directives de l’artiste concept. Ils et elles dessinent leurs modélisations dans le travail créer par les artistes d’environnements, alors ils travaillent aussi en étroite collaboration avec eux. Leur travail est ensuite passé aux artistes des textures ou les animateurs.

Comment devenir un Modélisateur?

Les entreprises ou les studios d’effets spéciaux préfèrent des candidats qui sont diplômés en graphisme ou une autre formation d’effets spéciaux. Mais la partie la plus importante lorsque vous cherchez un emploi est de présenter un très bon portfolio qui démontre vos habilités. Si vous ne pouvez pas trouver de rôle débutant en tant que modélisateur, il pourrait être intéressant de chercher un poste de technicien en capture de mouvement et ensuite gravir les échelons.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel Opportunities

Scénarimagiste

Quel est le rôle du/de la scénarimagiste?

Une scénarimagiste visualise l’histoire d’un film ou d’une série télévisée, et crée des esquisses de chaque plan du scénario. Les scénarimagistes peuvent utiliser des photos, ou elles peuvent illustrer les images elles-mêmes. Elles travaillent sous la supervision de la réalisatrice et/ou de la directrice de la photographie (DP) afin d’illustrer à quoi ressemblera le film– un peu comme une version BD du film qui montre tous les mouvements, les angles et les prises de vues de caméra.

L’objectif d’un scénarimage est d’aider le réalisateur, le directeur de la photographie et l’équipe de tournage à planifier leurs prises de vues. Les producteurs peuvent parfois aussi utiliser ces images pour illustrer la vision du réalisateur dans une présentation de financement. Les projets animés sont souvent présentés qu’avec des scénarimages (c’est-à-dire qu’un scénario sera écrit plus tard), et les scénarimagistes continuent leur travail tout au long de la production afin de continuer à développer des séquences particulières. Lorsqu’une séquence est modifiée, le réalisateur, les scénarimagistes et l’équipe de création devront peut-être retravailler la séquence.

Quels sont les points forts d’un/e scénarimagiste?
  • Le dessin

    Avoir de très bonnes compétences en dessin et pouvoir créer des œuvres dans plusieurs formes d’art

  • L’écoute

    Savoir écouter et exécuter les visions de la réalisatrice, écrivaines et cheffes créatives

  • L’art de raconter

    Savoir bien communiquer une histoire

  • Apprendre en observant et en posant des questions

    Observer ce qui se passe dans votre département et votre entreprise, faire preuve d’initiative, poser de bonnes questions au bon moment

  • Regarder des films

    Avoir une passion pour le cinéma et un amour pour l’industrie

  • Connaissances de logiciels informatiques

    Plusieurs scénarimagistes choisissent de développer leurs prises de vues en utilisant des logiciels

Avec qui le scénarimagiste travaille-t-il?

Une fois que le dépouillement du film et le « scénario de tournage » sont faits, les scénarimagistes travaillent avec le réalisateur, et parfois même le directeur de la photographie et/ou l’écrivain afin de créer une représentation visuelle des séquences et prises de vues.

Comment devenir un/e scénarimagiste?

Le plus important lorsque vous présentez votre candidature pour des postes de scénarimagiste est de pouvoir démontrez vos bonnes capacités de dessin. Vous devez pouvoir démontrer vos compétences en narration et votre compréhension du cinéma. Plusieurs scénarimagistes ont un diplôme, mais il n’est pas nécessaire si vous avez un bon portfolio et vous pouvez démontrer votre expérience. Dans certaines entreprises, vous pouvez passer d’un poste d’assistante à la production à un poste de scénarimagiste.

Exigences éducatives : Toute école avec un département d’animation ou d’illustration est un endroit idéal pour développer les compétences fondamentales. L’essentiel est d’avoir de fortes compétences en illustration.

Développez vos habiletés en art et en dessin: Pratiquez régulièrement le dessin et observez la façon dont les gens et objets autour de vous se déplacent et à quoi ils ressemblent. Traînez toujours un carnet de croquis avec vous.

Développez un portfolio : Apprenez comment assembler des séquences narratives sous la forme d’animation. Commencez à créer des œuvres que vous pouvez montrer aux responsables en admission ou à des futurs employeurs.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.