• Leurs voix

Courts métrages autochtones

Réalisation Various
Genre Action/Aventure, Animation, Comédie, Documentaire, Drame, Éxpérimental, Familial, Horreur, Romantique, Science-fiction/Fantastique, Suspense
En plus des longs-métrages de ce catalogue, nous proposons également une vaste gamme de courts-métrages réalisés par des artistes autochtones et adaptés à différents niveaux scolaires. Ils abordent une grande variété de thèmes et de sujets, et incluent des fictions et des documentaires, des films d'action et d'animation. Pour obtenir la liste complète, consultez notre programme de courts-métrages et filtrez par cinéaste autochtone.

Réalisation

Various

Genre

Action/Aventure, Animation, Comédie, Documentaire, Drame, Éxpérimental, Familial, Horreur, Romantique, Science-fiction/Fantastique, Suspense

Intérêts

Arts et culture, Cinéaste autochtone, Femmes cinéastes, Histoires PANDC

Langues originales

Anglais, Autre langue, Français

  • Leurs voix

Treading Water: Plight of the Manitoba First Nation Flood Evacuees

Réalisateurs Janelle Wookey (Métis), Jérémie Wookey (Métis)
Année 2014
Durée 60min
Genre Documentaire
En 2011, près de 4 000 membres des Premières Nations du Manitoba ont été forcés de quitter leur foyer après que la crue des eaux détournée artificiellement a submergé leurs communautés, le tout pour sauver la ville de Winnipeg. La plupart des personnes évacuées – issues en majorité des Premières Nations de Lake St. Martin et de Little Saskatchewan – se sont réfugiées dans des hôtels de Winnipeg, en croyant qu'elles pourraient retourner à la maison quelques semaines plus tard. Il est choquant de constater que près de sept ans plus tard, plus de 1 700 personnes sont toujours déplacées et continuent d'être prises en otage dans une tempête politique entre les conseils de bande des Premières Nations, l'Association des pompiers autochtones du Manitoba, les propriétaires d'hôtels et les gouvernements fédéral et provinciaux. Leur déplacement a provoqué une augmentation des taux de toxicomanie et de suicide. Les plans pour les ramener chez eux semblent être au point mort. Alternant les scènes de leur vie quotidienne avec des séquences de débats politiques animés, ce documentaire au regard intime raconte l'histoire inattendue des vraies personnes qui se cachent derrière les manchettes nationales sur l'inondation de 2011 au Manitoba.

Réalisateurs

Janelle Wookey (Métis), Jérémie Wookey (Métis)

Scénaristes

Janelle Wookey (Métis), Jérémie Wookey (Métis)

Producteur

Janelle Wookey (Métis)

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Environnement, Femmes cinéastes, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langues originales

Anglais, Autre langue

Distributeur canadien

APTN

  • Leurs voix

Kanehsatake: 270 Years of Resistance (Kanehsatake, 270 ans de résistance)

Réalisation Alanis Obomsawin (Abenaki)
Année 1993
Durée 119min
Genre Documentaire
La crise d’Oka de juillet 1990 a été un moment décisif dans l’histoire canadienne contemporaine, et a marqué un tournant dans les affaires autochtones. Cet été-là, alors que la petite communauté du Québec fut propulsée au premier plan de la scène internationale, la grande cinéaste Alanis Obomsawin a passé 78 jours angoissants à tourner des images du conflit armé opposant les Mohawks de Kanehsatake à la Sûreté du Québec et à l’Armée canadienne.

Ce documentaire percutant nous entraîne au cœur de l’action, dressant un portrait sensible et profondément touchant des gens derrière les barricades.

Gagnant du prix du Meilleur long métrage canadien du Festival international du film de Toronto.

Réalisation

Alanis Obomsawin (Abenaki)

La célèbre cinéaste abénaquise Alanis Obomsawin a réalisé plus de 50 documentaires sur des enjeux touchant les peuples autochtones du Canada, dont Kanehsatake: 270 Years of Resistance, Trick or Treaty?, Is the Crown at War With Us?, Our People Will Be Healed et Jordan River Anderson, The Messenger. Son film le plus récent est le court métrage documentaire Honour to Senator Murray Sinclair. Elle jouera prochainement dans un épisode de Bones of Crows: The Series de Marie Clements.

Scénariste

Alanis Obomsawin (Abenaki)

Producteurs

Wolf Koenig, Colin Neale, Alanis Obomsawin (Abenaki)

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Classiques, Environnement, Femmes cinéastes, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

Versions linguistiques

EN CC, FR CC, FR Dub, Sous-titres EN, Sous-titres FR

Distributeur canadien

National Film Board (NFB)

  • Leurs voix

Trick or Treaty? (Ruse ou traité?)

Réalisation Alanis Obomsawin (Abenaki)
Année 2014
Durée 84min
Genre Documentaire
Figurant parmi les maîtres du cinéma documentaire canadien, Alanis Obomsawin a consacré des décennies à dénoncer les injustices dont sont victimes les communautés des Premières Nations, créant ainsi un remarquable corpus d’œuvres. Dans son dernier opus, elle explore l’histoire difficile du Traité no 9, le tristement célèbre accord signé en 1905 en vertu duquel les communautés des Premières Nations auraient prétendument renoncé à leurs droits sur leurs terres ancestrales.

Inscrivant son film dans le contexte du nouvel activisme des Premières Nations (la grève de la faim de la chef Theresa Spence et le mouvement Idle No More), Obomsawin interview des experts en questions juridiques, historiques et culturelles, ainsi que des gens dont les ancêtres étaient présents à la signature du traité, afin d’aborder des questions fondamentales sur la relation du Canada avec nos Premières Nations. À quoi les chefs autochtones croyaient-ils donner leur accord en signant le Traité no 9? Qu’est-ce qu’on leur a dit exactement pour obtenir leur accord? Et le Traité a-t-il été délibérément mal expliqué aux Premières Nations?

« Les documentaires d’Obomsawin nous informent, nous inspirent et nous ébranlent. Trick or Treaty? ne fait pas exception. » – Nadya Domingo, Toronto Film Scene

Réalisation

Alanis Obomsawin (Abenaki)

La célèbre cinéaste abénaquise Alanis Obomsawin a réalisé plus de 50 documentaires sur des enjeux touchant les peuples autochtones du Canada, dont Kanehsatake: 270 Years of Resistance, Trick or Treaty?, Is the Crown at War With Us?, Our People Will Be Healed et Jordan River Anderson, The Messenger. Son film le plus récent est le court métrage documentaire Honour to Senator Murray Sinclair. Elle jouera prochainement dans un épisode de Bones of Crows: The Series de Marie Clements.

Scénariste

Alanis Obomsawin (Abenaki)

Producteurs

Annette Clarke, Alanis Obomsawin (Abenaki)

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Environnement, Femmes cinéastes, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

Versions linguistiques

EN CC, Sous-titres FR

Distributeur canadien

NFB

  • Leurs voix

Future History

Réalisateurs Jennifer Podemski (Anishinaabe, Leni Lenape, Métis), Nyla Innuksuk (Inuk)
Année 2018
Durée 546min
Genre Documentaire
Dans cette incroyable série documentaire d'APTN, l'artiste et militante Sarain Fox fait équipe avec l'archéologue Kris Nahrgang pour parcourir le pays et découvrir les différentes façons dont les peuples autochtones façonnent l'avenir. À travers des conversations avec des artistes, des militants, des leaders communautaires et bien d'autres, elle aborde un large éventail de thèmes, dont l'identité et la culture autochtones, les droits fonciers et les traumatismes intergénérationnels.

Magnifiquement filmé et agrémenté d'entrevues percutantes, Future History célèbre et explore les diverses perspectives autochtones afin d'approfondir la compréhension de notre histoire commune et de favoriser l’établissement d’un dialogue positif pour l'avenir. Embarquez dans cette aventure aussi irrésistible que passionnante.

Chaque épisode de 21 minutes peut être visionné de façon autonome ou au sein de la série complète. Contactez-nous pour des recommandations de programmation spécifiques.

Réalisateurs

Jennifer Podemski (Anishinaabe, Leni Lenape, Métis)

Jennifer Podemski est une productrice et une actrice primée du cinéma et de la télévision. Elle a produit et joué dans Empire of Dirt, et elle a créé et produit The Other Side diffusé sur APTN. Récemment, elle a produit et réalisé la série Unsettled.

Nyla Innuksuk (Inuk)

Nyla Innuksuk est une réalisatrice qui est également autrice et productrice de films ainsi que créatrice de contenus pour la réalité virtuelle. Elle a co-créé le personnage inuit Snowguard avec Marvel et a écrit plusieurs courts métrages et documentaires. Son premier long métrage, Slash/Back, est sorti en 2022.

Scénariste

Tamara Podemski (Anishinaabe)

Cast

Kris Nahrgang (Anishinaabe/Ojibwe), Sarain Fox (Anishinaabe)

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Discrimination, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

  • Leurs voix

Club Native

Réalisation Tracey Deer (Mohawk)
Année 2008
Durée 78min
Genre Documentaire
Sur la réserve Mohawk de Kanhawake, tout près de Montréal, règnent deux règles non-écrites: ne jamais marier un blanc et ne jamais porter un de leurs enfants. Les conséquences qu'engendrent le non-respect de ces règles sont plus que sévères - elles mènent à la perte du droit de vivre sur la réserve, pour le fautif et son enfant. Pour ceux qui se voient punis de la sorte, les résultats peuvent être dévastateurs. 

Dans ce documentaire honnête et touchant, la réalisatrice Tracey Deer s'intéresse aux histoires de quatre femmes de Kanhawake dont les vies ont été touchées par ces règles, jetant ainsi un regard éclairé sur la réalité des femmes autochtones.

Prenant pour exemple poignant sa propre famille, le film de Deer résonnera chez tous ceux qui s'intéressent et se questionnent au sujet de l'ethnicité, la culture... et la place qui nous revient en ce monde.

Réalisation

Tracey Deer (Mohawk)

En 2008, Tracey Deer a remporté le prix Gemini du meilleur scénario documentaire pour Club Native. Son premier film documentaire primé, Mohawk Girls, a été adapté pour la télévision dans une série qui a duré cinq saisons et qui a été nominée pour sept prix Écrans canadiens. Beans a remporté onze prix, dont celui du meilleur film lors de la remise des prix Écrans canadiens. Plus récemment, elle a réalisé des épisodes de la série Three Pines et travaille actuellement sur le long métrage Thorpe, qui porte sur le médaillé d’or olympique autochtone Jim Thorpe.

Scénariste

Tracey Deer (Mohawk)

Cast

Tracey Deer (Mohawk), Hilda Nicholas, Akwiratékha Martin (Mohawk)

Producteurs

Catherine Bainbridge, Christina Fon, Linda Ludwick

Genre

Documentaire

Thème

Cinéaste autochtone

Langue originale

Anglais

Versions linguistiques

EN CC, Sous-titres FR

Distributeur canadien

NFB

Maïna

Réalisation Michel Poulette
Année 2013
Durée 102min
Genre Action/Aventure, Drame
Film d'aventure à la fois épique et intimiste, Maïna se déroule dans le Grand Nord, avant l'arrivée des Européens. Lors d'une bataille sanglante entre le clan des Innus et celui des Inuits, Nipki, un garçon de 11 ans, est enlevé par les Inuits. Maïna, la fille du grand chef innu (Greene), fait la promesse à la mère mourante du garçon qu'elle s'occuperait de lui. Elle part aussitôt à sa rescousse, ce qui l'entraînera dans une dangereuse mission qui changera à jamais le cours de sa vie.

S'aventurant dans le nord en territoire ennemi, Maïna est capturée à son tour par Natak, le chef du clan inuit, avec qui elle entreprend un voyage périlleux vers la « terre de glace ».

Inspiré du roman de l'auteure primée Dominique Demers, ce film captivant d'une beauté envoûtante a été mis en nomination pour six prix Écrans canadiens, dont celui du Meilleur film.

Réalisation

Michel Poulette

Le film Louis 19, le roi des ondes du scénariste et réalisateur montréalais Michel Poulette a remporté le prix Écrans canadiens du meilleur premier long métrage ainsi que la Bobine d’or. Son long métrage Maïna a été en nomination pour six prix Écrans canadiens et trois prix Jutra. Il a réalisé Agent of Influence, mettant en vedette l’acteur oscarisé Christopher Plummer, ainsi que plusieurs téléfilms récents et la série Real Detective.

Scénariste

Pierre Billon

Cast

Uapeshkuss Thernish, Tantoo Cardinal (Cree/Métis), Graham Greene (Oneida), Roseanne Supernault (Cree/Métis)

Producteurs

Yves Fortin, Karine Martin

Genre

Action/Aventure, Drame

Intérêts

Adaptation littéraire, Histoires PANDC

Langues originales

Anglais, Inuktitut

Versions linguistiques

EN CC, FR Dub, Sous-titres FR

Distributeur canadien

Equinox Films

  • Leurs voix

Tia and Piujuq (Tia et Piujuq)

Réalisation Lucy Tulugarjuk (Inuk)
Année 2018
Durée 80min
Genre Drame, Familial, Science-fiction/Fantastique

Réfugiée à Montréal, Tia (Bshara) est une jeune Syrienne de 10 ans qui s’efforce de se faire des amis et de s’acclimater à son nouvel environnement. Alors que ses parents sont préoccupés par la grossesse de sa mère et les défis que représente la vie quotidienne dans un nouvel endroit, Tia est pratiquement laissée à elle-même.

Mais tout change lorsqu’elle découvre une porte magique qui la transporte à Igloolik, une communauté située dans la toundra arctique. Elle y fait la connaissance de Piujuq (Tulugarjuk), une jeune Inuk avec qui elle noue rapidement un lien étroit malgré leurs différences culturelles. À travers leur amitié, les histoires de la grand-mère de Piujuq et leurs pérégrinations dans des paysages nordiques d’une beauté saisissante, les filles sont plongées dans l’univers mythique et magique des Inuits.

Fable magico-réaliste sur l’amitié et la découverte, Tia and Piujuq est une charmante aventure qui réchauffera le cœur des grands et des petits.

Réalisation

Lucy Tulugarjuk (Inuk)

Scénaristes

Lucy Tulugarjuk (Inuk), Marie-Hélène Cousineau, Samuel Cohn-Cousineau

Cast

Tia Bshara, Nuvvija Tulugarjuk (Inuk), Madeline Piujuq Ivalu (Inuk)

Genre

Drame, Familial, Science-fiction/Fantastique

Intérêts

Cinéaste autochtone, Femmes cinéastes, Histoires du monde, Histoires PANDC

Langues originales

Anglais, Autre langue, Français, Inuktitut

Versions linguistiques

Autres sous-titres, EN CC, Sous-titres FR

Distributeur canadien

Isuma Distribution International

  • Leurs voix

Beans

Réalisation Tracey Deer (Mohawk)
Année 2020
Durée 92min
Genre Drame

Beans se déroule au plus fort de la résistance Mohawk de 1990 à Kanehsatà:ke (également connue sous le nom de crise d’Oka), une confrontation de 78 jours entre des manifestants Autochtones, la police du Québec, la GRC et l’armée canadienne, pour lutter contre le projet d’expansion d’un développement sur des terres non cédées.

Ces événements forcent Tekehentahkhwa (surnommée « Beans », jouée par Kiawentiio), âgée de 12 ans, à devenir adulte avant l’heure, et forçant son innocence à virer à la en colère face au traitement réservé à son peuple. S’inspirant de sa propre expérience d’enfant, la réalisatrice Tracey Deer propose une chronique poignante et captivante de ces événements réels qui ont secoué la nation, ainsi qu’un regard nécessaire sur l’impact de ces événements traumatisants sur les jeunes de la communauté.

La première de Beans a eu lieu au Festival international du film de Toronto en 2020 et a remporté le Canadian Screen Award du meilleur film.

Note sur le contenu: Ce film comporte des propos grossiers, de la violence et des éléments dont le thème peut ne pas convenir à tous les publics.

Réalisation

Tracey Deer (Mohawk)

En 2008, Tracey Deer a remporté le prix Gemini du meilleur scénario documentaire pour Club Native. Son premier film documentaire primé, Mohawk Girls, a été adapté pour la télévision dans une série qui a duré cinq saisons et qui a été nominée pour sept prix Écrans canadiens. Beans a remporté onze prix, dont celui du meilleur film lors de la remise des prix Écrans canadiens. Plus récemment, elle a réalisé des épisodes de la série Three Pines et travaille actuellement sur le long métrage Thorpe, qui porte sur le médaillé d’or olympique autochtone Jim Thorpe.

Scénaristes

Tracey Deer (Mohawk), Meredith Vuchnich

Cast

Kiawentiio (Mohawk), Dawn Ford, Violah Beauvais (Mohawk), Rainbow Dickerson (Rappahannock), Brittany Leborgne (Mohawk)

Producteur

Anne-Marie Gélinas

Genre

Drame

Intérêts

Cinéaste autochtone, Des pistes féminines fortes, Discrimination, Femmes cinéastes, Histoire, Histoires PANDC, Intimidation, Politiques et justice sociale, Rapports familiaux

Langue originale

Anglais

Versions linguistiques

EN CC, FR Dub, Sous-titres FR

Distributeur canadien

Mongrel Media/Criterion

  • Leurs voix

Rise: The Urban Rez

Réalisation Michelle Latimer (Métis/Algonquin)
Année 2017
Durée 44min
Genre Documentaire
C’est à Winnipeg que se trouve la plus grande population autochtone urbaine du pays, dont un important pourcentage vit dans un quartier défavorisé où le taux de criminalité est le plus élevé de la ville. Devant le nombre effarant de cas de femmes et de filles autochtones disparues, la communauté a décidé de prendre les choses en main, travaillant auprès des résidents pour les aider, les protéger et améliorer leurs vies.

Dans ce documentaire, Gitz Crazyboy (Pied-Noir, Déné) nous fait découvrir les braves combattants qui se consacrent à la cause, et se penche sur les facteurs sous-jacents et les traumatismes intergénérationnels qui sont à la source de cet environnement difficile.
" src='https://www.youtube.com/embed/7uKj9HR71sA' frameborder='0' allowfullscreen>" src='https://www.youtube.com/embed/7uKj9HR71sA' frameborder='0' allowfullscreen>" src='https://www.youtube.com/embed/7uKj9HR71sA' frameborder='0' allowfullscreen>

Réalisation

Michelle Latimer (Métis/Algonquin)

Le premier court métrage de la cinéaste et actrice, Choke, a été présenté en première au festival du film de Sundance. Michelle Latimer compte à son actif plusieurs autres documentaires et courts métrages de fiction comme The Underground et Nuuca. Elle a réalisé les séries télévisées Rise, Burden of Truth et Trickster.

Cast

Sarain Carson-Fox (Anishinaabe), Gitz Crazyboy (Blackfoot/Dene)

Producteur

Jarrett Martineau (nēhiyaw/Dene Sųłiné)

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Discrimination, Environnement, Femmes cinéastes, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

  • Leurs voix

Rise: Red Power – Standing Rock Part 2

Réalisation Michelle Latimer (Métis/Algonquin)
Année 2017
Durée 44min
Genre Documentaire
Dans cette nouvelle série percutante de VICELAND, l’animatrice anishinaabe Sarain Carson-Fox se rend dans des communautés autochtones partout en Amérique pour explorer la vie autochtone à l’ère moderne, levant le voile pour une rare fois sur la ligne de front de la résistance menée par les Autochtones.

Dans ces deux épisodes, les gens de la réserve sioux de Standing Rock dans le Dakota du Sud se battent pour empêcher le Dakota Access Pipeline de traverser leurs terres ancestrales. Ce récit captivant de la protestation et de l’occupation, qui ont finalement mobilisé 10 000 personnes, déborde de leçons d’histoire et de discussions sur la vie dans les réserves. 

Ces épisodes fascinants et émouvants ont été présentés en première au Festival du film de Sundance et ont fait la lumière sur cet enjeu crucial.
" src='https://www.youtube.com/embed/7uKj9HR71sA' frameborder='0' allowfullscreen>" src='https://www.youtube.com/embed/7uKj9HR71sA' frameborder='0' allowfullscreen>" src='https://www.youtube.com/embed/7uKj9HR71sA' frameborder='0' allowfullscreen>

Réalisation

Michelle Latimer (Métis/Algonquin)

Le premier court métrage de la cinéaste et actrice, Choke, a été présenté en première au festival du film de Sundance. Michelle Latimer compte à son actif plusieurs autres documentaires et courts métrages de fiction comme The Underground et Nuuca. Elle a réalisé les séries télévisées Rise, Burden of Truth et Trickster.

Cast

Sarain Carson-Fox (Anishinaabe), Gitz Crazyboy (Blackfoot/Dene)

Producteur

Jarrett Martineau (nēhiyaw/Dene Sųłiné)

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Discrimination, Environnement, Femmes cinéastes, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

  • Leurs voix

Rise: Sacred Water – Standing Rock Part 1

Réalisation Michelle Latimer (Métis/Algonquin)
Année 2017
Durée 45min
Genre Documentaire
Dans cette nouvelle série percutante de VICELAND, l’animatrice anishinaabe Sarain Carson-Fox se rend dans des communautés autochtones partout en Amérique pour explorer la vie autochtone à l’ère moderne, levant le voile pour une rare fois sur la ligne de front de la résistance menée par les Autochtones.

Dans ces deux épisodes, les gens de la réserve sioux de Standing Rock dans le Dakota du Sud se battent pour empêcher le Dakota Access Pipeline de traverser leurs terres ancestrales. Ce récit captivant de la protestation et de l’occupation, qui ont finalement mobilisé 10 000 personnes, déborde de leçons d’histoire et de discussions sur la vie dans les réserves. 

Ces épisodes fascinants et émouvants ont été présentés en première au Festival du film de Sundance et ont fait la lumière sur cet enjeu crucial.
" src='https://www.youtube.com/embed/7uKj9HR71sA' frameborder='0' allowfullscreen>" src='https://www.youtube.com/embed/7uKj9HR71sA' frameborder='0' allowfullscreen>" src='https://www.youtube.com/embed/7uKj9HR71sA' frameborder='0' allowfullscreen>

Réalisation

Michelle Latimer (Métis/Algonquin)

Le premier court métrage de la cinéaste et actrice, Choke, a été présenté en première au festival du film de Sundance. Michelle Latimer compte à son actif plusieurs autres documentaires et courts métrages de fiction comme The Underground et Nuuca. Elle a réalisé les séries télévisées Rise, Burden of Truth et Trickster.

Cast

Gitz Crazyboy (Blackfoot/Dene), Sarain Carson-Fox (Anishinaabe)

Producteur

Jarrett Martineau (nēhiyaw/Dene Sųłiné)

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Discrimination, Environnement, Femmes cinéastes, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

  • Leurs voix

The Body Remembers When the World Broke Open

Réalisateurs Elle-Máijá Tailfeathers (Blackfoot/Sámi), Kathleen Hepburn
Année 2019
Durée 105min
Genre Drame

Deux femmes autochtones aux parcours diamétralement opposés voient leurs chemins se croiser sur un trottoir d’East Vancouver lorsque la violence familiale force l’une d’elles, une adolescente enceinte appelée Rosie (Nelson), à s’enfuir de chez elle.

Àila (Tailfeathers) lui offre rapidement de la prendre sous son aile, et à mesure que leur relation intime, mais difficile, se développe, les deux femmes tissent un lien fragile et chacune doit mener ses propres combats tout en composant avec les complexités de la maternité, des classes sociales et du colonialisme.

Réalisateurs

Elle-Máijá Tailfeathers (Blackfoot/Sámi), Kathleen Hepburn

Scénaristes

Elle-Máijá Tailfeathers (Blackfoot/Sámi), Kathleen Hepburn

Cast

Elle-Máijá Tailfeathers (Blackfoot/Sámi), Violet Nelson (Kwakwakaʼwakw)

Producteurs

Alan Milligan, Tyler Hagan, Lori Lozinski

Genre

Drame

Intérêts

Cinéaste autochtone, Femmes cinéastes, Histoires PANDC

Langue originale

Anglais

Langue du film

EN CC

Distributeur canadien

levelFILM

The Grizzlies (Les Grizzlies)

Réalisation Miranda de Pencier
Année 2019
Durée 106min
Genre Drame

The Grizzlies est un film puissant, inspiré d’une histoire vraie et impressionnante, qui illustre la détermination et la résilience d’un groupe de jeunes Inuits. 

Suite à son déménagement, Russ Sheppard (Schnetzer) est vraiment bouleversé lorsqu’il réalise tous les défis auxquels font face les jeunes de sa nouvelle communauté, un village au Nunavut où le taux de suicides est très élevé , dû aux séquelles de la colonization. Russ initie un programme de lacrosse dans son école qui permet aux jeunes de découvrir un moyen d’exprimer leurs émotions, en plus de leur offrir un sentiment de fierté et de collectivité.   

Ce film a remporté quatre prix dans diverses festivals de films internationaux et était en nomination pour deux Prix écrans canadiens pour le jeu de Paul Nutarariaq et Anna Lambe. 


* Veuillez noter que ce film a été produit par des personnes Autochtones, mais qu’il n’a pas été réalisé par une personne Autochtone. imagineNATIVE définit un film Autochtone comme étant un film réalisé ou co-réalisé par une personne Autochtone.

Réalisation

Miranda de Pencier

Miranda De Pencier est une réalisatrice et productrice dont le premier court métrage, Throat Song, a remporté quatre prix, notamment le prix Écrans canadiens du meilleur court métrage de fiction. The Grizzlies a obtenu le prix de la meilleure réalisation pour un film de La Guilde canadienne des réalisateurs. Elle a produit plusieurs films, dont Cake, Beginners et Thanks for Sharing, ainsi que des épisodes de Anne With an E. Elle produit actuellement le film The Chocolate Money.

Scénaristes

Graham Yost, Moira Walley-Beckett

Cast

Emerald MacDonald (Inuk), Paul Nutarariaq (Inuk), Anna Lambe (Inuk), Ben Schnetzer, Ricky Martin-Pahtaykan (Plains Cree/Stoney Nakoda)

Producteurs

Stacey Aglok MacDonald (Inuk), Alethea Arnaquq-Baril (Inuk), Damon D'Oliveira, Miranda de Pencier, Zanne Devine

Genre

Drame

Intérêts

Discrimination, Femmes cinéastes, Histoires PANDC, Intimidation, L'anglais en langue seconde, Politiques et justice sociale, Rapports familiaux, Sports

Langue originale

Anglais

Langue du film

EN CC

Distributeur canadien

Mongrel Media/Criterion

  • Leurs voix

Trickster

Réalisation Michelle Latimer (Métis/Algonquin)
Année 2020
Durée 264min
Genre Drame, Science-fiction/Fantastique
Jared (Oulette), un adolescent trafiquant de drogue à Kitimat en Colombie-Britannique, voit sa vie bouleversée par une série d'événements surnaturels révélant la connexion magique qui unit sa communauté et sa propre famille. Lorsqu'un mystérieux étranger (Queypo) arrive en ville à la recherche de sa mère (Lightning, récipiendaire du prix CSA), Jared doit apprivoiser ses propres pouvoirs afin de sauver les gens qu'il aime.

Basée sur le roman Son of a Trickster d'Eden Robinson (Haisla/Heiltsuk), acclamé par la critique et ancré sur la mythologie Haisla, Trickster a été nommé par Playback comme la meilleure série scénarisée de 2020 et a reçu 11 nominations au CSA dont il remporte trois.

Réalisation

Michelle Latimer (Métis/Algonquin)

Le premier court métrage de la cinéaste et actrice, Choke, a été présenté en première au festival du film de Sundance. Michelle Latimer compte à son actif plusieurs autres documentaires et courts métrages de fiction comme The Underground et Nuuca. Elle a réalisé les séries télévisées Rise, Burden of Truth et Trickster.

Cast

Crystle Lightning (Cree), Joel Oulette (Cree/Métis), Kalani Queypo (Blackfoot), Anna Lambe (Inuk)

Genre

Drame, Science-fiction/Fantastique

Intérêts

Adaptation littéraire, Cinéaste autochtone, Des pistes féminines fortes, Discrimination, Femmes cinéastes, Histoires PANDC, Rapports familiaux

Langue originale

Anglais

  • Leurs voix

Monkey Beach

Réalisation Loretta Todd (Cree/Métis)
Année 2020
Durée 105min
Genre Drame, Science-fiction/Fantastique

Dans ce charmant film à suspense surnaturel, Lisa (Dove), une jeune femme Haisla ayant des dons de voyance, retourne dans sa ville natale de Kitamaat et tente d’accepter le fait que son frère Jimmy (Oulette) a disparu en mer. Elle se retrouve rapidement à la dérive entre sa vie à Kitamaat et le monde des esprits pour tenter de le sauver.

Se déroulant dans le sublime paysage naturel du Nord-Ouest du Pacifique, Monkey Beach s’inspire du symbolisme et de la culture Haisla. Ce premier film de l’illustre documentariste Loretta Todd pose un regard sincère et souvent drôle sur le deuil et l’importance de la famille.

Basé sur le célèbre roman d’Eden Robinson, Monkey Beach a été acclamé dans le monde entier et a reçu une nomination au CSA pour le meilleur scénario adapté.

Réalisation

Loretta Todd (Cree/Métis)

Scénaristes

Johnny Darrell, Andrew Duncan

Cast

Grace Dove (Secwépemc), Adam Beach (Anishinaabe), Nathaniel Arcand (Cree), Joel Oulette (Cree/Métis)

Producteurs

Loretta Todd (Cree/Métis), Paddy Bickerton, Jason James, Matthew O'Connor, Patricia Poskitt

Genre

Drame, Science-fiction/Fantastique

Intérêts

Adaptation littéraire, Cinéaste autochtone, Femmes cinéastes, Histoires PANDC

Langue originale

Anglais

Distributeur canadien

Loretta Todd

  • Leurs voix

Wapos Bay: Long Goodbyes

Réalisation Dennis Jackson (Cree)
Année 2011
Durée 72min
Genre Animation, Familial
La vie change au sein de la communauté Crie de Wapos Bay, en Saskatchewan, lors de  l’élection du chef Big Sky en tant que chef national, forçant ainsi la famille Marasti à partir pour la grande ville. Déterminée à ne pas abandonner sans se battre, Raven (Brass) inscrit secrètement son père dans la course pour devenir le nouveau chef, à la grande surprise du  candidat présumé, Jacob (Cardinal). Son mensonge prend rapidement des proportions démesurées, et elle doit trouver un moyen d’y mettre fin à tout prix avant qu’il ne soit trop tard ! 


Fidèle au style unique et au ton désopilant et attendrissant de la série télévisée primée Wapos Bay: Long Goodbyes a remporté le prix Kidscreen du meilleur téléfilm.
 

Réalisation

Dennis Jackson (Cree)

Scénaristes

Dennis Jackson (Cree), Melanie Jackson (Cree)

Cast

Raven Brass (Cree), Trevor Cameron (Métis), Lorne Cardinal (Cree), Gordon Tootoosis (Cree)

Genre

Animation, Familial

Intérêts

Cinéaste autochtone, Histoires PANDC, Rapports familiaux

Langue originale

Anglais

Distributeur canadien

National Film Board (NFB)

  • Leurs voix

Kayak to Klemtu

Réalisation Zoe Leigh Hopkins (Heiltsuk/Mohawk)
Année 2018
Durée 91min
Genre Action/Aventure, Familial

Ella (Blaney), jeune adolescente de 14 ans, entreprend une expédition en kayak suite au décès de son oncle, un activiste Kitasoo/Xai’Xais éminent, pour livrer ses cendres à Klemtu. Son voyage est en fait une épreuve contre la montre puisqu'Ella essaie d'être de retour en temps pour prononcer un discours en manifestation contre un oléoduc qui traverserait du territoire autochtone. 

Accompagnée par sa tante, son cousin et son oncle grincheux (Cardinal), ils voyagent au travers du Passage intérieur et suivent les berges de la forêt pluviale tempérée Great Bear. Leur grande aventure illustre à quel point il est important de protéger notre planète pour les générations à venir.

Lauréat du prix de l’auditoire à imagineNATIVE en 2017.

Réalisation

Zoe Leigh Hopkins (Heiltsuk/Mohawk)

Diplômée du Sundance Institute Feature Film Program, Zoe Leigh Hopkins a réalisé de nombreux courts métrages, dont Button Blanket, Mohawk Midnight Runners, Impossible to Contain et un segment de The Embargo Project. Elle a réalisé les longs métrages Kayak to Klemtu et Run Woman Run, qui a remporté le prix du public au festival imagineNATIVE de 2021. Elle écrit et réalise actuellement la série Little Bird.

Scénaristes

Zoe Leigh Hopkins (Heiltsuk/Mohawk), Michael Sparaga

Cast

Lorne Cardinal (Cree), Ta’kaiya Blaney (Tla'amin), Evan Adams (Tla'amin)

Producteur

Daniel Bekerman

Genre

Action/Aventure, Familial

Intérêts

Cinéaste autochtone, Environnement, Femmes cinéastes

Langue originale

Anglais

Distributeur canadien

Mongrel Media

  • Leurs voix

nipawistamasowin: We Will Stand Up (nîpawistamasowin: Nous nous lèverons)

Réalisation Tasha Hubbard (Cree)
Année 2019
Durée 98min
Genre Documentaire

Colten Boushie, un jeune homme Cri de 22 ans, fut tué par un coup de fusil à la tête le 9 août 2016 alors qu’il accédait avec ses amis à une propriété agricole rurale en Saskatchewan. Suite à l’acquittement du fermier caucasien de tous les chefs d’accusations, cette affaire judiciaire a attiré l’attention des médias internationaux et a amené la famille de Colten et sa communauté a essayé de changer le système judiciaire du Canada. 

Profondément bouleversant, ce documentaire, réalisé avec beaucoup de compassion et d’humanité par Tasha Hubbard, noue des liens thématiques entre l’histoire de la famille de la réalisatrice et les relations entre les autochtones et les colonisateurs. Le film offre une vision d’un futur possible où les peuples autochtones seront traités de manière juste et équitable. 

nîpawistamâsowin a remporté le prix du meilleur documentaire canadien et fut le film de la soirée d’ouverture au festival Hot Docs 2019.

Réalisation

Tasha Hubbard (Cree)

Cinéaste primée, Tasha Hubbard est également professeure adjointe au département d’anglais de l’Université de la Saskatchewan. Le film Two Worlds Colliding, qu’elle a écrit et réalisé, a remporté un prix Gemini ainsi qu’un prix Golden Sheaf. Elle a également réalisé le court métrage 7 Minutes et les films documentaires Birth of a Family and nîpawistamâsowin: We Will Stand Up, qui a remporté le prix du meilleur documentaire canadien au festival Hot Docs et à la remise des prix Écrans canadiens. Tasha Hubbard réalise actuellement le long métrage documentaire Singing Back the Buffalo.

Scénariste

Tasha Hubbard (Cree)

Producteurs

Tasha Hubbard (Cree), George Hupka, Jon Montes, Bonnie Thompson

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Discrimination, Femmes cinéastes, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langues originales

Anglais, Autre langue

Versions linguistiques

EN CC, Sous-titres FR

Distributeur canadien

National Film Board (NFB)

Empire of Dirt (Empire de la saleté)

Réalisation Peter Stebbings
Année 2013
Durée 99min
Genre Drame
Craignant que sa fille sombre dans l'enfer de la toxicomanie comme ce fut le cas pour elle-même, Lena (Gee), une mère de famille monoparentale, décide de quitter la ville et de retourner dans la communauté autochtone où elle a grandi afin de renouer avec sa mère (Podemski). Ce retour aux sources oblige Lena à faire face à son passé et ravive de douloureux souvenirs chez les trois générations de femmes de caractère de sa famille.

Puissant et inspirant, Empire of Dirt a été mis en nomination pour cinq prix Écrans canadiens, dont celui du Meilleur film.


« Empire of Dirt pose un regard neuf sur une histoire mère-fille conventionnelle, en mettant au cœur de ce récit dramatique leur héritage cri et son influence sur leurs vies et leurs relations. » — Linda Barnard, Toronto Star


* Veuillez noter que ce film a été produit et écrit par une personne Autochtone, mais qu’il n’a pas été réalisé par une personne Autochtone. imagineNATIVE définit un film Autochtone comme étant un film réalisé ou co-réalisé par une personne Autochtone.

Réalisation

Peter Stebbings

Peter Stebbings a fait ses débuts en tant que réalisateur avec les film Defendor, puis Empire of Dirt, qui a été nominé pour cinq prix Écrans canadiens. En tant qu’acteur, il a notamment joué dans Citizen Duane, The Borgias, Bates Motel, Counting for Thunder et dans son dernier film Percy Vs Goliath. Récemment, il a réalisé The Disappearance, qui a obtenu quatre prix Écrans canadiens, et des épisodes de Frankie Drake Mysteries, The Sounds et Killjoys. Il écrit et réalise actuellement le long métrage Running with Monsters.

Scénariste

Shannon Masters (Cree)

Cast

Cara Gee (Ojibwa), Shay Eyre (Cheyenne/Arapaho/Oglala Lakota/Mnicoujou Lakota), Jennifer Podemski (Anishinaabe, Leni Lenape, Métis), Luke Kirby

Producteurs

Jennifer Podemski (Anishinaabe, Leni Lenape, Métis), Bob Crowe, Bob Crowe, Heather K Dahlstrom, Geoff Ewart

Genre

Drame

Intérêts

Des pistes féminines fortes, Histoires PANDC, Rapports familiaux

Langue originale

Anglais

Langue du film

Aucun

Distributeur canadien

Mongrel Media