Monsoon

Réalisation Sturla Gunnarsson
Année 2014
Durée 108min
Genre Documentaire, Drame
Enregistré en vidéo 4k, le film de Gunnarsson ne présente pas uniquement les portraits des météorologues, mais aussi celui des fermiers, des pêcheurs, des citadins et même celui des bookmakers; des citoyens réels dont les vies, au soleil ou sous la pluie, sont profondément affectées par les moussons.

Traitant ce phénomène naturel avec grand respect, ce film, qui se retrouve parmi les dix gagnants pour le prix du public, se révèle une aventure épique d’un phénomène qualifié par beaucoup de gens comme « l’âme de l’Inde ».

Avec des houles de musique jouée par Bombay Dub Orchestra, Monsoon est sauvage, mouillé et pleinement étonnant.

Réalisation

Sturla Gunnarsson

Né en Islande et élevé à Vancouver, Sturla Gunnarsson a obtenu une nomination aux Oscars pour son premier long métrage documentaire, After the Axe. Sa filmographie comprend Beowulf and Grendel, Force of Nature: The David Suzuki Movie et Monsoon. Il a réalisé des séries télévisées à succès comme Motive, Degrassi: The Next Generation, The Art of More, et plus récemment Schitt’s Creek et Ransom.

Scénariste

Sturla Gunnarsson

Producteurs

Ina Fichman, Sturla Gunnarsson

Genre

Documentaire, Drame

Intérêts

Environnement, Histoires du monde, Histoires PANDC

Langue originale

Anglais

Distributeur canadien

KinoSmith

Shake Hands with the Devil (J’ai serré la main du diable – Roméo Dallaire)

Réalisation Peter Raymont
Année 2004
Durée 90min
Genre Documentaire
En 1994, le lieutenant-général canadien Roméo Dallaire commandait la force de maintien de la paix des Nations Unies au Rwanda lorsqu’un sanglant génocide éclata. En une centaine de jours, plus de 800 000 Tutsis furent tués par des Hutus, l’ethnie rivale.

Dallaire tenta de mettre fin à la tuerie en alertant la communauté mondiale par l’intermédiaire des Nations Unies et des médias internationaux. Bien que ses tentatives échouèrent, Dallaire devint un héros. Dix ans après les faits, Dallaire est retourné au Rwanda pour commémorer en personne l’holocauste.

Le film a remporté le Prix du public pour le Meilleur documentaire au Festival du film de Sundance en 2005.

Réalisation

Peter Raymont

Peter Raymont a produit et réalisé plus de 100 documentaires, qui ont remporté plus de 50 prix à l’échelle internationale. Il a notamment produit West Wind: The Vision of Tom Thomson, Guantanamo’s Child: Omar Khadr et Once Were Brothers: Robbie Robertson and The Band. Récemment, il a réalisé le documentaire Margaret Atwood: A Word after a Word is Power, et a produit Buffy Sainte-Marie: Carry It On, dont la première a eu lieu au Festival international du film de Toronto de 2022.

Scénariste

Roméo Dallaire

Producteurs

Linda Lee Tracey, Peter Raymont

Genre

Documentaire

Intérêts

Adaptation littéraire, Biographie, Discrimination, Histoire, Histoires du monde, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

Distributeur canadien

White Pine Pictures

Warrendale

Réalisation Allan King
Année 1967
Durée 100min
Genre Documentaire
Produit originalement par la CBC (mais pas diffusé à cause de son caractère profane), Warrendale est une des œuvres d'Allan King la plus perçante et révélatrice. King nous place derrière les rideaux de Warrendale (une institution pour les jeunes en détresse dans la communauté de Rexdale à Toronto), et on est témoin de la gamme d’émotions manifestées par douze enfants fascinants et leurs gardiens qui essaient de les élever et de les guider.

Le stupéfiant Warrendale a été lauréat du Prix d’art et d’essai lors du Festival de Cannes et le Prix de documentaire spécial de la Société nationale de critiques de films.

Réalisation

Allan King

Scénariste

Allan King

Producteur

Allan King

Genre

Documentaire

Thème

Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

Langue du film

EN CC

Distributeur canadien

Allan King Films

Our Man in Tehran

Réalisateurs Larry Weinstein, Drew Taylor
Année 2013
Durée 85min
Genre Documentaire
En 1979, lorsque l'ambassade américaine en Iran a été prise d'assaut par des révolutionnaires islamiques, six diplomates américains ont réussi à s'échapper. Ils se sont réfugiés dans la maison de l'ambassadeur canadien Ken Taylor qui les a aidés à fuir ce pays déchiré par les confits.

Ces évènements ont été romancés dans le film hollywoodien Argo, mais ce fascinant documentaire permet de remettre les pendules à l’heure grâce à des extraits de films d’archives et grâce aux témoignages de ceux qui les ont vécus, de l’attaque de l’ambassade jusqu’à l’exécution de l’incroyable plan élaboré pour faire sortir les fugitifs du pays.

« Il arrive parfois que la réalité soit plus divertissante que la fiction. Si Argo était un suspense aux enjeux politiques élevés… c’était aussi un film d’évasion simpliste et fantaisiste sur le pouvoir d’Hollywood à combattre le mal. Nous, les Canadiens, répliquons maintenant avec un documentaire pour reprendre possession de notre histoire, la vraie. » — Simon Houpt, The Globe and Mail

Réalisateurs

Larry Weinstein

Larry Weinstein a reçu trois prix Gemini pour son travail, dont celui de la meilleure réalisation pour Beethoven’s Hair. Il a réalisé les documentaires Mulroney: The Opera, The Devil’s Horn, Leslie Caron: The Reluctant Star et Dreaming of a Jewish Christmas, et il a coréalisé Our Man In Tehran. Son dernier film, Propaganda: The Art of Selling Lies, a été présenté en première au festival Hot Docs de 2019.

Drew Taylor

Our Man in Tehran est le premier film de Drew Taylor, qui a d’abord fait carrière dans le baseball et la bio-ingénierie. Il a également réalisé Lost and Found.

Scénaristes

Drew Taylor, Robert Wright

Producteurs

Niv Fichman, Larry Weinstein, Drew Taylor

Genre

Documentaire

Intérêts

Adaptation littéraire, Biographie, Histoire, Histoires du monde, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

Langue du film

EN CC

Distributeur canadien

eOne

Guantanamo’s Child: Omar Khadr

Réalisateurs Michelle Shephard, Patrick Reed
Année 2015
Durée 80min
Genre Documentaire
Le Canadien Omar Khadr avait 15 ans lorsqu’il a été arrêté par les troupes américaines lors d’un combat armé dans le village d’Ayub Kheyl, en Afghanistan, en 2002. Affilié à l’époque aux talibans même s’il était mineur, Khadr fut emprisonné pour avoir lancé une grenade durant l’escarmouche qui a entraîné la mort d’un soldat américain.

Sa détention à Guantanamo Bay, une rude prison située dans le sud-est de Cuba, a fait l’objet d’un important débat politique, puisque aucun enfant soldat n’avait été traduit en justice pour des crimes de guerre depuis la Deuxième Guerre mondiale.

Guantanamo’s Child: Omar Khadr donne à Khadr la chance de parler en son propre nom devant la caméra, pour la première fois. Plus qu’une histoire bouleversante, ce documentaire brosse le portrait intimiste et captivant d’un adolescent d’une banlieue de Toronto devenu le premier mineur à être condamné pour crimes de guerre.

Réalisateurs

Michelle Shephard, Patrick Reed

Producteurs

Peter Raymont, Patrick Reed, Michelle Shephard

Genre

Documentaire

Intérêts

Biographie, Femmes cinéastes, Histoires du monde, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

Distributeur canadien

White Pine Pictures

A Married Couple (Un couple marié)

Réalisation Allan King
Année 1969
Durée 97min
Genre Documentaire
En 1969, Allan King a brossé l’un des portraits les plus intimes de la vie domestique jamais présentés à l’écran avec Un couple marié. Billy et Antoinette Edwards ont de sérieux problèmes conjugaux. Luttes de pouvoir et guerre des sexes ont miné leur relation qui bat dangereusement de l’aile.

Ouvrant la porte de leur foyer aux caméras, les Edwards ont permis à King de filmer leur vie pendant dix semaines à Toronto, une ville qui — à l’image du film — est intense et mouvementée, angoissante et drôle. Du cinéma-vérité unique en son genre qui braque les projecteurs sur les difficultés et l’intimité des liens du mariage d’une façon à la fois dure et tendre.

Réalisation

Allan King

Scénariste

Allan King

Producteur

Allan King

Genre

Documentaire

Intérêts

Biographie, Classiques

Langue originale

Anglais

Distributeur canadien

Criterion Collection

Stories We Tell (Les histoires qu’on raconte)

Réalisation Sarah Polley
Année 2012
Durée 109min
Genre Documentaire
Ce qui commence comme une quête cinématographique pour sa mère, décédée quand Sarah Polley n’avait qu’onze ans, devient une sorte d’histoire policière vers des secrets sur le réalisateur-même qui sont enterrés depuis toujours. Assemblant des entrevues avec des archives-vidéo et des adaptations, Polley explore l’essence de la famille et les conspirations qu’on crée pour protéger les liens que nous chérissons avec nos proches.

Au fur et à mesure que Polley interroge chacun de ses personnages, des récits contradictoires émergent, et des efforts entrepris pendant longtemps pour cacher des vérités pénibles, deviennent éventuellement futiles.

Les « histoires qu'on se raconte », que toutes les familles se racontent d’une façon ou d’une autre, finissent par obscurcir aussi autant qu’elles éclairent, et l’idée même du récit est questionnée, de façon poignante et fascinante en même temps.

Réalisation

Sarah Polley

Sarah Polley a obtenu une nomination aux Oscars dans la catégorie du meilleur scénario pour Away From Her. Elle a également réalisé les films Take This Waltz et Stories We Tell. Elle a scénarisé et produit Alias Grace, une mini-série basée sur le roman de Margaret Atwood, dont la première a eu lieu au Festival international du film de Toronto de 2017. En 2022, elle a publié le recueil d’essais Run Toward the Danger. Son film le plus récent, une adaptation de Women Talking de Miriam Toews, a été présenté en première au Festival international du film de Toronto en 2022.

Scénariste

Sarah Polley

Producteurs

Silvia Basmajian, Anita Lee

Genre

Documentaire

Intérêts

Biographie, Femmes cinéastes, Histoire

Langue originale

Anglais

Langue du film

Sous-titres FR

Distributeur canadien

Mongrel Media

Hitman Hart: Wrestling with Shadows

Réalisation Paul Jay
Année 1998
Durée 93min
Genre Documentaire
Bret Sergeant Hart — mieux connu dans le monde de la lutte professionnelle comme Bret « The Hitman » Hart — fut l’un des plus grands lutteurs professionnels dans l’histoire de la lutte.

En 1997, Hart a mis en jeu son titre de la WWF (anciennement WWE) contre Shawn Michaels lors d’un combat à Montréal, où les deux lutteurs s’étaient secrètement entendus pour que l’issue du combat soit « sans décision ».

Connue sous le nom de « Montreal Screwjob » dans la communauté de la lutte, l’entente a été vue comme une trahison secrète de Hart, un des lutteurs les plus populaires de la WWF à cette époque. Finalement, Michaels a remporté le combat et Hart a perdu son titre.

Ce documentaire primé de Paul Jay jette un regard honnête et fascinant sur les hauts et les bas dans la carrière d’une vedette internationale.

Réalisation

Paul Jay

Scénariste

Paul Jay

Producteurs

Silva Basmajian, Sally Blake, Paul Jay, David M. Ostriker

Genre

Documentaire

Thème

Biographie

Langue originale

Anglais

Langue du film

EN CC

Distributeur canadien

NFB

  • Leurs voix

Kanehsatake: 270 Years of Resistance (Kanehsatake, 270 ans de résistance)

Réalisation Alanis Obomsawin (Abenaki)
Année 1993
Durée 119min
Genre Documentaire
La crise d’Oka de juillet 1990 a été un moment décisif dans l’histoire canadienne contemporaine, et a marqué un tournant dans les affaires autochtones. Cet été-là, alors que la petite communauté du Québec fut propulsée au premier plan de la scène internationale, la grande cinéaste Alanis Obomsawin a passé 78 jours angoissants à tourner des images du conflit armé opposant les Mohawks de Kanehsatake à la Sûreté du Québec et à l’Armée canadienne.

Ce documentaire percutant nous entraîne au cœur de l’action, dressant un portrait sensible et profondément touchant des gens derrière les barricades.

Gagnant du prix du Meilleur long métrage canadien du Festival international du film de Toronto.

Réalisation

Alanis Obomsawin (Abenaki)

La célèbre cinéaste abénaquise Alanis Obomsawin a réalisé plus de 50 documentaires sur des enjeux touchant les peuples autochtones du Canada, dont Kanehsatake: 270 Years of Resistance, Trick or Treaty?, Is the Crown at War With Us?, Our People Will Be Healed et Jordan River Anderson, The Messenger. Son film le plus récent est le court métrage documentaire Honour to Senator Murray Sinclair. Elle jouera prochainement dans un épisode de Bones of Crows: The Series de Marie Clements.

Scénariste

Alanis Obomsawin (Abenaki)

Producteurs

Wolf Koenig, Colin Neale, Alanis Obomsawin (Abenaki)

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Classiques, Environnement, Femmes cinéastes, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

Versions linguistiques

EN CC, FR CC, FR Dub, Sous-titres EN, Sous-titres FR

Distributeur canadien

National Film Board (NFB)

  • Leurs voix

Trick or Treaty? (Ruse ou traité?)

Réalisation Alanis Obomsawin (Abenaki)
Année 2014
Durée 84min
Genre Documentaire
Figurant parmi les maîtres du cinéma documentaire canadien, Alanis Obomsawin a consacré des décennies à dénoncer les injustices dont sont victimes les communautés des Premières Nations, créant ainsi un remarquable corpus d’œuvres. Dans son dernier opus, elle explore l’histoire difficile du Traité no 9, le tristement célèbre accord signé en 1905 en vertu duquel les communautés des Premières Nations auraient prétendument renoncé à leurs droits sur leurs terres ancestrales.

Inscrivant son film dans le contexte du nouvel activisme des Premières Nations (la grève de la faim de la chef Theresa Spence et le mouvement Idle No More), Obomsawin interview des experts en questions juridiques, historiques et culturelles, ainsi que des gens dont les ancêtres étaient présents à la signature du traité, afin d’aborder des questions fondamentales sur la relation du Canada avec nos Premières Nations. À quoi les chefs autochtones croyaient-ils donner leur accord en signant le Traité no 9? Qu’est-ce qu’on leur a dit exactement pour obtenir leur accord? Et le Traité a-t-il été délibérément mal expliqué aux Premières Nations?

« Les documentaires d’Obomsawin nous informent, nous inspirent et nous ébranlent. Trick or Treaty? ne fait pas exception. » – Nadya Domingo, Toronto Film Scene

Réalisation

Alanis Obomsawin (Abenaki)

La célèbre cinéaste abénaquise Alanis Obomsawin a réalisé plus de 50 documentaires sur des enjeux touchant les peuples autochtones du Canada, dont Kanehsatake: 270 Years of Resistance, Trick or Treaty?, Is the Crown at War With Us?, Our People Will Be Healed et Jordan River Anderson, The Messenger. Son film le plus récent est le court métrage documentaire Honour to Senator Murray Sinclair. Elle jouera prochainement dans un épisode de Bones of Crows: The Series de Marie Clements.

Scénariste

Alanis Obomsawin (Abenaki)

Producteurs

Annette Clarke, Alanis Obomsawin (Abenaki)

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Environnement, Femmes cinéastes, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

Versions linguistiques

EN CC, Sous-titres FR

Distributeur canadien

NFB

Long Time Running

Réalisateurs Nicholas de Pencier, Jennifer Baichwal
Année 2017
Durée 97min
Genre Documentaire
Long Time Running est un documentaire sur la tournée émouvante et épique du groupe The Tragically Hip en 2016, après que l’emblématique leader du groupe, Gord Downie, a annoncé qu’il souffrait d’un cancer du cerveau en phase terminale. Des moments intimes, des scènes captées en coulisse et sur scène, des entrevues personnelles avec les membres du groupe et des amis proches lèvent le voile sur les derniers spectacles émouvants de cette tournée d’adieu aujourd’hui légendaire.

Aucun groupe n’a réussi à saisir avec autant de justesse l’essence du Canada, et c’était tout à fait typique de Downie – le poète des gens ordinaires du Canada – de préparer sa sortie comme il l’entendait, avec une tournée électrisante où le groupe a offert certains des spectacles les plus exaltants de son histoire.

Réalisateurs

Nicholas de Pencier

Connus pour leurs documentaires lauréats d’un prix Écrans canadiens Manufactured Landscapes, Watermark et Anthropocene, la réalisatrice Jennifer Baichwal et le directeur de la photographie et producteur Nicholas de Pencier travaillent souvent ensemble. Ils ont notamment participé à The Holier it Gets, Act of God et Payback, ainsi qu’à leur plus récent film, Into the Weeds.

Jennifer Baichwal

Connus pour leurs documentaires lauréats d’un prix Écrans canadiens Manufactured Landscapes, Watermark et Anthropocene, la réalisatrice Jennifer Baichwal et le directeur de la photographie et producteur Nicholas de Pencier travaillent souvent ensemble. Ils ont notamment participé à The Holier it Gets, Act of God et Payback, ainsi qu’à leur plus récent film, Into the Weeds.

Scénariste

Jennifer Baichwal

Cast

Gord Downie, Rob Baker, Paul Langlois, Davis Manning, Johnny Fay

Genre

Documentaire

Intérêts

Arts et culture, Biographie, Femmes cinéastes

Langue originale

Anglais

Distributeur canadien

Elevation Pictures

  • Leurs voix

The Book of Negroes

Réalisation Clement Virgo
Année 2015
Durée 265min
Genre Drame
Une minisérie de CBC basée sur le roman à succès international de l’auteur canadien Lawrence Hill. Une histoire captivante sur la perte, le courage, l’amour et le triomphe de l’esprit humain, ce récit suit le parcours extraordinaire d’Aminata Diallo (Ellis), une femme africaine indomptable.

En 1750, âgée de 11 ans, la jeune Aminata est kidnappée dans son village natal en Afrique de l’Ouest et elle commence alors un périple intense qui la transporte à travers la dure épreuve qu’est l’esclavage, la tourmente de la révolution américaine et qui la mène ultimement à la liberté dans la colonie britannique de la Nouvelle-Écosse. Brillante et déterminée, Aminata est une héroïne remarquable dont les liens inébranlables avec son patrimoine africain la guident à travers des obstacles inimaginables dans sa quête pour la liberté et ultimement lui permettent d’assumer le rôle de leader pour lequel elle était destinée.

Profondément émouvant et inspirant, The Book of Negroes explore de dures réalités historiques à travers le regard inébranlable d’une forte femme protagoniste dont l’histoire restera avec vous longtemps après avoir été racontée.

Réalisation

Clement Virgo

Clement Virgo s’est fait connaître grâce à son premier long métrage, Rude, qui a été présenté en première au Festival de Cannes et a obtenu deux nominations aux prix Génie. Il a également réalisé les films Poor Boy’s Game et Lie With Me, ainsi que des séries télévisées à succès comme The Wire, Regenesis et The Listener. Il a récemment produit la série Greenleaf et réalisé des épisodes de Empire et de Billions. Son film le plus récent, Brother, a été présenté en première au Festival international du film de Toronto de 2022.

Scénaristes

Lawrence Hill, Clement Virgo

Cast

Aunjanue Ellis, Lyriq Bent, Cuba Gooding, Jr, Ben Chaplin, Allan Hawco

Producteurs

Damon D'Oliveira, Clement Virgo

Genre

Drame

Intérêts

Adaptation littéraire, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

Nobody Waved Good-bye (Départ sans adieux)

Réalisation Don Owen
Année 1964
Durée 80min
Genre Drame
Tourné en 1960, à Toronto, en seulement trois semaines, ce film de Don Owen — initialement destiné à être un documentaire — est devenu rapidement un récit d’arrivée à l’âge adulte, qui a enchanté les spectateurs depuis des décennies par son honnêteté et son intégrité émotionnelle.

Peter (Kastner) est un jeune de 18 ans qui a grandi en banlieue de Toronto dans les années 1960. Il en a marre du style de vie de la classe moyenne, à laquelle appartiennent ses parents. Il est sur le point de finir l’école secondaire, mais l’idée d’une vie conventionnelle où il devrait gravir l’échelle corporative lui semble insupportable.

Peter brûle d’envie de s’établir à son compte avec sa copine Julie, mais une vie de délinquance et de mauvaises décisions se profile. Racontée en noir et blanc d’une façon austère, cette histoire de révolte adolescente est éternelle et éveille de l’empathie.

Un de premiers films narratifs de l’Office national du film, Départ sans adieux est un trésor cinématographique et un véritable classique canadien.

Réalisation

Don Owen

Scénariste

Don Owen

Cast

Peter Kastner, Julie Biggs, Claude Rae, Charmion King

Producteurs

Tom Daly, Roman Kroitor, Don Owen

Genre

Drame

Intérêts

Classiques, Rapports familiaux

Langue originale

Anglais

Distributeur canadien

NFB

  • Leurs voix

Nurse.Fighter.Boy (Mère. Protecteur. Innocence)

Réalisation Charles Officer
Année 2008
Durée 93min
Genre Drame
Jude (LeBlanc) est une infirmière et une mère célibataire aux prises avec des problèmes de santé qui tente d’élever son fils Ciel (Gordon) du mieux qu’elle peut. Ciel est un garçon de 12 ans rêveur qui aime la musique, la magie et, bien sûr, sa mère. Silence (Johnson) est un boxeur d’âge mûr qui se présente à l’hôpital de Jude avec une blessure qu’il a subie lors d’un combat illégal. Traversant une mauvaise passe, mais tentant de renverser la vapeur, Silence est perdu jusqu’à ce qu’il rencontre Jude.

Alors que l’état de santé de Jude s’aggrave, Ciel apprend à faire confiance à Silence qui est une nouvelle source de force dans leur famille petite et soudée.

Réalisation

Charles Officer

Le premier long métrage de l’acteur, scénariste et réalisateur Charles Officer, Nurse.Fighter.Boy, a obtenu dix nominations aux prix Génie et en a remporté une. Il a également réalisé les documentaires Mighty Jerome, The Skin We're In, Unarmed Verses, et Invisible Essence: The Little Prince ainsi que le long métrage Akilla's Escape, qui a remporté cinq prix Écrans canadiens. Récemment, Charles Officer a réalisé des épisodes de Coroner, et a produit et coréalisé The Porter. Il participe également en qualité de producteur exécutif aux documentaires The Art of Dance et Emmanuel.

 

Scénaristes

Charles Officer, Ingrid Veninger

Cast

Clark Johnson, Karen LeBlanc, Daniel J. Gordon

Producteurs

Ingrid Veninger, Justine Whyte

Genre

Drame

Intérêts

Des pistes féminines fortes, Histoires PANDC, L'anglais en langue seconde, Rapports familiaux, Sports

Langue originale

Anglais

Langue du film

FR Dub

Distributeur canadien

Mongrel Media/Criterion

Anne of Green Gables (Anne …La maison aux pignons verts)

Réalisation Kevin Sullivan
Année 1985
Durée 199min
Genre Drame, Familial
À l’Île- du-Prince-Édouard, au début du 20ème siècle, Matthew et sa sœur Marilla Cuthbert, décident d’adopter un orphelin pour qu’il aide à la ferme. Mais à la place, ils adoptent Anne Shirley, une fille aux cheveux roux et au visage couvert de taches de rousseur. L’esprit fougueux de cette fille de 11 ans, tenace et franche, et son imagination vont sûrement faire basculer la vie pacifique de l’Île, et encore ajouter beaucoup d’amour dans les vies des Cuthbert.

Ainsi commence Anne …la maison aux pignons verts, l’une des histoires les plus aimées de la littérature canadienne et appréciée par les lecteurs de tous âges. Cette adaptation en mini-série des romans de Lucy Maud Montgomery — qui a battu les records de popularité dans l’histoire de la télévision canadienne — a pour rôle principal Megan Follows, qui est devenue l’une des actrices les plus acclamées par la critique au Canada.

Ce film, qui a remporté le prix Génie, est une histoire charmante qui ravit sans conteste toute la famille.

Réalisation

Kevin Sullivan

Scénaristes

Joe Wiesenfeld, Kevin Sullivan

Cast

Megan Follows, Colleen Dewhurst, Richard Farnsworth, Jonathan Crombie

Producteurs

Ian McDougall, Kevin Sullivan, Trudy Grant

Genre

Drame, Familial

Intérêts

Adaptation littéraire, Classiques, Des pistes féminines fortes, Rapports familiaux

Langue originale

Anglais

Distributeur canadien

Sullivan Entertainment inc

Blackbird

Réalisation Jason Buxton
Année 2012
Durée 103min
Genre Drame
Adolescent troublé, Sean (Jessup) est incompris, isolé et intimidé à l’école. Quand, étonnamment, il développe une amitié avec la populaire Deanna (Fast), il reçoit des menaces de la part du copain de celle-ci. En tentant de se protéger, Sean commet une erreur fatidique sur Internet, et rapidement, on l’accuse de planifier une tuerie scolaire semblable à celle de Columbine. Jeté sous les projecteurs pour toutes les mauvaises raisons, Sean doit maintenant lutter contre les stéréotypes, les préjugés et la méfiance de sa communauté, et prouver son innocence à tous, particulièrement à Deanna.

Tendu, éprouvant et raconté avec une grande honnêteté émotionnelle, Blackbird est un film puissant, et Connor Jessup dans le rôle principal y livre une performance remarquable.

Réalisation

Jason Buxton

Scénariste

Jason Buxton

Cast

Connor Jessup, Alexia Fast, Michael Buie

Producteurs

David Miller, Marc Almon, Jason Buxton

Genre

Drame

Intérêts

Intimidation, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

Distributeur canadien

A71

Black Christmas (Noël tragique)

Réalisation Bob Clark
Année 1974
Durée 98min
Genre Horreur, Suspense
Si Noël tragique ne vous fait pas frissonner, vous êtes fait de glace!

Au début des vacances d’hiver, une sororité est l’objet d’appels anonymes menaçants. D’abord inquiétants, les appels deviennent rapidement meurtriers, alors que des filles disparaissent et que toutes commencent à suspecter qu’un tueur se trouve parmi elles. Mais personne ne réalise à quel point le tueur fou est proche!

Inspiré de véritables meurtres survenus dans Westmount, à Montréal, Noël tragique n’est certainement pas votre film des Fêtes traditionnel. Mais lorsqu’un film a une telle importance historique — on le cite souvent comme étant le premier slasher jamais réalisé — traditionnel ou non, c’est un incontournable!

Réalisation

Bob Clark

Scénariste

Roy Moore

Cast

Olivia Hussey, Keir Dullea, Margot Kidder, John Saxon

Producteur

Bob Clark

Genre

Horreur, Suspense

Thème

Film culte et décalé

Langue originale

Anglais

Distributeur canadien

Warner Bros

  • Leurs voix

Bollywood/Hollywood

Réalisation Deepa Mehta
Année 2002
Durée 105min
Genre Comédie, Drame, Romantique
Tourné dans les banlieues cossues de Toronto, Bollywood/Hollywood s’amuse à déjouer les conventions romantiques des cultures indienne et canadienne. Rahul (Khanna), un riche entrepreneur canadien d’origine sud-asiatique est pressé par sa mère (Chatterjee) et sa grand-mère de trouver une charmante fille hindoue pour l’accompagner au mariage élaboré de sa sœur (Malik).

Pour se plier à leurs exigences avec humour, il embauche Sue (Ray), une escorte séduisante, pour qu’elle prétende être sa fiancée. Naturellement, les deux tombent amoureux et, tout aussi naturellement, des complications s’ensuivent. Incorporant le style exubérant et excessif de Bollywood — mélodrame, chorégraphie et musique — Deepa Mehta permet à la culture et aux comportements sociaux typiquement indiens de s’épanouir au cœur de Toronto.

« Des rires en abondance, des chansons et des danses joyeuses, le tout doublé d’une histoire d’amour étonnamment touchante. » — Kevin Laforest, Montreal Film Journal

Réalisation

Deepa Mehta

Deepa Mehta a été acclamée par la critique pour sa trilogie, Fire, Earth et Water, ce dernier ayant obtenu une nomination aux Oscars. Son adaptation de Midnight’s Children de Salman Rushdie a obtenu huit nominations aux prix Écrans canadiens. Elle a également réalisé Bollywood/Hollywood, Beeba Boys, Anatomy of Violence, et bien d’autres. Son film le plus récent, Funny Boy, a également remporté plusieurs prix, dont le prix Écrans canadiens de la meilleure réalisation. Plus récemment, elle a réalisé un épisode de la série Yellowjackets. Deepa Mehta travaille actuellement sur de nombreux projets en tant que scénariste, réalisatrice et productrice.

Scénariste

Deepa Mehta

Cast

Rahul Khanna, Lisa Ray, Jessica Paré, Moushumi Chatterjee

Producteurs

Camelia Frieberg, David Hamilton, Ajay Virmani

Genre

Comédie, Drame, Romantique

Intérêts

Arts et culture, Des pistes féminines fortes, Femmes cinéastes, Histoires de nouveaux arrivants, Histoires PANDC, L'anglais en langue seconde, Rapports familiaux

Langue originale

Anglais

Versions linguistiques

EN CC, FR Dub

Distributeur canadien

Mongrel Media

Bon Cop Bad Cop

Réalisation Érik Canuel
Année 2006
Durée 116min
Genre Action/Aventure, Comédie, Drame, Suspense
Immense succès populaire lors de sa sortie en salles, Bon Cop Bad Cop est une comédie bourrée d’action racontant l’histoire de deux policiers obligés de travailler ensemble pour résoudre un crime commis exactement sur la frontière entre le Québec et l’Ontario.

Ward (Feore) et Boucher (Huard) n’ont absolument rien en commun : l’un est un anglophone de Toronto, l’autre un francophone de Montréal ; l’un ne déroge jamais aux procédures établies, l’autre est un rebelle qui refuse de suivre les règles. Les deux détectives ont tôt fait d’apprendre que, s’ils désirent résoudre un crime sordide lié au monde du hockey, ils doivent cesser de se chicaner et travailler ensemble.

Bon Cop Bad Cop — une relecture très habile du genre « duo de policiers » — raconte une histoire qui vous tiendra en haleine avec des prestations désopilantes de la part des deux acteurs principaux.

Réalisation

Érik Canuel

Avant d’entreprendre une carrière au cinéma, Érik Canuel a réalisé des vidéoclips et des publicités pour la télévision. Parmi ses longs métrages, citons Nez rouge, Le dernier tunnel, Barrymore – mettant en vedette Christopher Plummer –, et le plus récent Undercover Grandpa. Bon Cop Bad Cop a remporté le prix Génie du meilleur film ainsi que la Bobine d’or. Prochainement, Érik Canuel réalisera le long métrage The Burning Man.

Scénaristes

Leila Basen, Alex Epstein, Patrick Huard, Kevin Tierney

Cast

Colm Feore, Patrick Huard

Producteur

Kevin Tierney

Genre

Action/Aventure, Comédie, Drame, Suspense

Thème

Rapports familiaux

Langues originales

Anglais, Français

Versions linguistiques

EN CC, FR CC, Sous-titres EN, Sous-titres FR

Distributeur canadien

eOne

  • Leurs voix

Breakfast with Scot (Déjeuner avec Scot)

Réalisation Laurie Lynd
Année 2007
Durée 95min
Genre Comédie
Lorsqu’Éric (Cavanagh) et Sam (Shenkman), un couple homosexuel, deviennent les tuteurs légaux de Scot, un jeune garçon précoce et efféminé, les deux professionnels doivent répondre à l’appel de la paternité et confronter les compromis qu’ils ont faits dans leurs propres vies en tant qu’hommes homosexuels dans le monde du sport.

Adapté du roman de Michael Downing, Déjeuner avec Scot est une réflexion drôle et touchante sur le véritable sens de la famille. Les singeries loufoques et la confiance en soi désarmante de Scot vont inspirer les spectateurs de tous âges à assumer leurs propres différences, ainsi que celles des autres. Cette comédie familiale est une combinaison rafraîchissante d’humour pince-sans-rire et de tendresse sincère.

Récipiendaire de prix du Meilleur film – famille, octroyé par la Guilde canadienne des réalisateurs.

Réalisation

Laurie Lynd

Scénariste

Sean Reycraft

Cast

Noah Bernett, Tom Cavanagh, Ben Shenkman

Producteur

Paul Brown

Genre

Comédie

Intérêts

Adaptation littéraire, LGBTQ2S+, Rapports familiaux, Sports

Langue originale

Anglais

Distributeur canadien

Mongrel Media